Dec 07 2012

“J’ai été considéré comme un vrai acteur”

Published by at 15:53 under Acting

SOURCE: http://www.wort.lu

Nilton Martins a juste terminé de tourner dans le film « Avant l’hiver » du célèbre réalisateur lorrain Philippe Claudel avec en tête d’affiche Daniel Auteuil. Il a livré son expérience à wort.lu.
L’acteur d’origine portugaise a grandi au Luxembourg et fait ses premiers pas de comédien au Théâtre ouvert du Luxembourg.

nilton
Quel est votre rôle dans le film?

Je joue un étudiant en médecine. Je suis un des élèves de Paul, le personnage incarné par Daniel Auteuil. Autant dire que je le suivais partout à l’hôpital et que j’étais en contact direct avec lui.

Qu’est-ce que cela fait de tourner aux côtés de Daniel Auteuil?

En tant que jeune comédien, il est intéressant de voir comment un acteur de cette envergure travaille. Il travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et n’hésite pas à lui proposer des changements. Ensuite, humainement, c’est une personne très simple. En dehors du tournage, il restait avec nous et racontait souvent des blagues. Et dès que la caméra tournait, il entrait dans son personnage.

Et le réalisateur Philippe Claudel?

C’est une personne très cultivée. Il sait ce qu’il veut, il a des idées très précises. Mais il reste très accessible. Je l’avais déjà rencontré lors du casting et on avait discuté. Sur le tournage, il m’a reconnu et se rappelait même de mon nom. Chose qui n’arrive pas toujours. D’autres réalisateurs ne nous reconnaissent pas.

Comment était l’ambiance sur le plateau?

Les autres comédiens luxembourgeois et moi-même sommes arrivés en cours de route sur le tournage (ndlr: Certaines scènes du film, dont celles tournées avec Nilton Martins, ont été jouées au Château de Colpach). L’équipe était très soudée et il y avait une bonne ambiance. Les assistants se sont très bien occupés de nous.

Quel est le meilleur souvenir que vous gardez du tournage?

C’est le contact qui s’est établi entre les comédiens et le réalisateur. Même si je jouais un petit rôle, le réalisateur ainsi que toute l’équipe m’a considéré comme un vrai comédien. C’est très gratifiant car j’ai déjà vécu l’inverse!

Avez-vous ressenti une différence entre ce tournage et le tournage d’une production luxembourgeoise?

Le Luxembourg a beaucoup évolué ces dernières années et les techniciens luxembourgeois ont un bon niveau. Chaque tournage est différent car tous les réalisateurs travaillent différemment. Donc je n’ai pas vraiment ressenti de différence. Le niveau artistique est vraiment élevé au Luxembourg.

Propos recueillis par Cindy Garcia

Comments

comments

SOURCE: http://www.wort.lu

Nilton Martins a juste terminé de tourner dans le film « Avant l’hiver » du célèbre réalisateur lorrain Philippe Claudel avec en tête d’affiche Daniel Auteuil. Il a livré son expérience à wort.lu.
L’acteur d’origine portugaise a grandi au Luxembourg et fait ses premiers pas de comédien au Théâtre ouvert du Luxembourg.

nilton
Quel est votre rôle dans le film?

Je joue un étudiant en médecine. Je suis un des élèves de Paul, le personnage incarné par Daniel Auteuil. Autant dire que je le suivais partout à l’hôpital et que j’étais en contact direct avec lui.

Qu’est-ce que cela fait de tourner aux côtés de Daniel Auteuil?

En tant que jeune comédien, il est intéressant de voir comment un acteur de cette envergure travaille. Il travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et n’hésite pas à lui proposer des changements. Ensuite, humainement, c’est une personne très simple. En dehors du tournage, il restait avec nous et racontait souvent des blagues. Et dès que la caméra tournait, il entrait dans son personnage.

Et le réalisateur Philippe Claudel?

C’est une personne très cultivée. Il sait ce qu’il veut, il a des idées très précises. Mais il reste très accessible. Je l’avais déjà rencontré lors du casting et on avait discuté. Sur le tournage, il m’a reconnu et se rappelait même de mon nom. Chose qui n’arrive pas toujours. D’autres réalisateurs ne nous reconnaissent pas.

Comment était l’ambiance sur le plateau?

Les autres comédiens luxembourgeois et moi-même sommes arrivés en cours de route sur le tournage (ndlr: Certaines scènes du film, dont celles tournées avec Nilton Martins, ont été jouées au Château de Colpach). L’équipe était très soudée et il y avait une bonne ambiance. Les assistants se sont très bien occupés de nous.

Quel est le meilleur souvenir que vous gardez du tournage?

C’est le contact qui s’est établi entre les comédiens et le réalisateur. Même si je jouais un petit rôle, le réalisateur ainsi que toute l’équipe m’a considéré comme un vrai comédien. C’est très gratifiant car j’ai déjà vécu l’inverse!

Avez-vous ressenti une différence entre ce tournage et le tournage d’une production luxembourgeoise?

Le Luxembourg a beaucoup évolué ces dernières années et les techniciens luxembourgeois ont un bon niveau. Chaque tournage est différent car tous les réalisateurs travaillent différemment. Donc je n’ai pas vraiment ressenti de différence. Le niveau artistique est vraiment élevé au Luxembourg.

Propos recueillis par Cindy Garcia

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply