Jan 19 2010

Le Luxembourg fait son cinéma

Published by at 14:16 under Articles

SOURCE: http://le-jeudi.editpress.lu(Fabrice Barbian)

Le réalisateur Thomas Neunreither a filmé le pays et ses habitants pour faire valser les clichés. Des clips qu’il est possible de visionner sur internet.

J’ai quitté le Luxembourg il y a bien longtemps. J’étais fatigué de voir la vie en noir et en brun, les couleurs qu’il affichait alors. C’était monotone, explique le réalisateur Thomas Neunreither, qui vit aujourd’hui en Afrique du Sud.
C’est pourtant à lui, parmi cinq autres candidats, que le gouvernement et ses partenaires* ont confié la réalisation du film Is it true what they say about Luxembourg?, destiné à promouvoir le Grand-Duché.
Mon regard décalé et mon envie de faire valser certains clichés a peut-être fait la différence. Il faut également dire qu’à mon retour au Luxembourg j’ai découvert un pays qui avait profondément changé. J’ai découvert des façades de maisons colorées, des espaces architecturaux modernes et originaux, un pays riche de contrastes et beaucoup plus tourné vers l’international qu’autrefois. J’avoue avoir été agréablement surpris, confie le réalisateur.
Composé de 10 clips vidéo thématiques (finance, vacances et loisirs, vins…) censés dévoiler de multiples facettes du Grand-Duché, le projet a nécessité plus d’un an de travail (par intermittence) et généré près de 200 heures de rushes. J’ai travaillé avec un caméraman pour certaines prises de vues, mais je me suis aussi beaucoup baladé avec ma petite caméra pour saisir des moments de la vie quotidienne et filmer des espaces sous des angles originaux. Un peu comme si je réalisais un carnet de voyage, explique Thomas Neunreither, qui affirme que les commanditaires l’ont laissé travailler à sa guise. Ils ont aimé le concept et je n’ai pas eu à modifier les clips, mis à part quelques détails. Pour moi qui réalise beaucoup de films publicitaires nécessitant de multiples validations et corrections, c’est un luxe.
Le résultat? Assurément dynamique, avec des images qui s’enchaînent au rythme d’une musique techno qui assure le tempo. Alternance aussi de prises de vues aériennes qui se veulent caressantes et de gros plans saccadés et/ou accélérés. Le tout ponctué de notes d’humour relevant tout ce que le pays peut compter de clichés en tout genre.
Bref, le résultat s’avère in fine sympathique. Sur la forme s’entend, car sur le fond le message est sans surprise: pays entre modernité et tradition, business qui vit au rythme du monde mais cadre de vie privilégié…
Mais après tout, les clips sont avant tout promotionnels et destinés à être visionnés par un public qui ne connaît pas le pays ou bien y associe spontanément de fausses images. Remontées, les vidéos seront notamment diffusées dans le cadre de l’Exposition universelle de Shanghai et se baladeront ensuite au gré des missions économiques.
Ceux qui le souhaitent peuvent aussi les découvrir sur le site internet: www.promoteluxembourg.com.

En Noir et blanc

Cela dit, si Thomas Neunreither a redécouvert le Luxembourg, un retour définitif au pays n’est pas d’actualité. Ma femme, qui est sud-africaine, m’a confié qu’elle se plaisait bien ici. Mais personnellement, j’aime beaucoup le soleil et la plage est située à moins de 200 mètres de là où nous vivons. Alors… précise-t-il en jetant un œil à travers les vitres du CarréRotondes, où le film a été présenté en grande pompe. Dehors, il fait nuit et il neige à gros flocons. Images en noir et blanc…

Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, ministère des Classes moyennes et du Tourisme, Luxembourg for Business, Luxembourg for Finance, Chambre de Commerce, Ville de Luxembourg, Ville d’Esch, Commission de promotion des vins et crémants de Luxembourg, Service information et presse du gouvernement, Broadcasting Center Europe.

Comments

comments

SOURCE: http://le-jeudi.editpress.lu(Fabrice Barbian)

Le réalisateur Thomas Neunreither a filmé le pays et ses habitants pour faire valser les clichés. Des clips qu’il est possible de visionner sur internet.

J’ai quitté le Luxembourg il y a bien longtemps. J’étais fatigué de voir la vie en noir et en brun, les couleurs qu’il affichait alors. C’était monotone, explique le réalisateur Thomas Neunreither, qui vit aujourd’hui en Afrique du Sud.
C’est pourtant à lui, parmi cinq autres candidats, que le gouvernement et ses partenaires* ont confié la réalisation du film Is it true what they say about Luxembourg?, destiné à promouvoir le Grand-Duché.
Mon regard décalé et mon envie de faire valser certains clichés a peut-être fait la différence. Il faut également dire qu’à mon retour au Luxembourg j’ai découvert un pays qui avait profondément changé. J’ai découvert des façades de maisons colorées, des espaces architecturaux modernes et originaux, un pays riche de contrastes et beaucoup plus tourné vers l’international qu’autrefois. J’avoue avoir été agréablement surpris, confie le réalisateur.
Composé de 10 clips vidéo thématiques (finance, vacances et loisirs, vins…) censés dévoiler de multiples facettes du Grand-Duché, le projet a nécessité plus d’un an de travail (par intermittence) et généré près de 200 heures de rushes. J’ai travaillé avec un caméraman pour certaines prises de vues, mais je me suis aussi beaucoup baladé avec ma petite caméra pour saisir des moments de la vie quotidienne et filmer des espaces sous des angles originaux. Un peu comme si je réalisais un carnet de voyage, explique Thomas Neunreither, qui affirme que les commanditaires l’ont laissé travailler à sa guise. Ils ont aimé le concept et je n’ai pas eu à modifier les clips, mis à part quelques détails. Pour moi qui réalise beaucoup de films publicitaires nécessitant de multiples validations et corrections, c’est un luxe.
Le résultat? Assurément dynamique, avec des images qui s’enchaînent au rythme d’une musique techno qui assure le tempo. Alternance aussi de prises de vues aériennes qui se veulent caressantes et de gros plans saccadés et/ou accélérés. Le tout ponctué de notes d’humour relevant tout ce que le pays peut compter de clichés en tout genre.
Bref, le résultat s’avère in fine sympathique. Sur la forme s’entend, car sur le fond le message est sans surprise: pays entre modernité et tradition, business qui vit au rythme du monde mais cadre de vie privilégié…
Mais après tout, les clips sont avant tout promotionnels et destinés à être visionnés par un public qui ne connaît pas le pays ou bien y associe spontanément de fausses images. Remontées, les vidéos seront notamment diffusées dans le cadre de l’Exposition universelle de Shanghai et se baladeront ensuite au gré des missions économiques.
Ceux qui le souhaitent peuvent aussi les découvrir sur le site internet: www.promoteluxembourg.com.

En Noir et blanc

Cela dit, si Thomas Neunreither a redécouvert le Luxembourg, un retour définitif au pays n’est pas d’actualité. Ma femme, qui est sud-africaine, m’a confié qu’elle se plaisait bien ici. Mais personnellement, j’aime beaucoup le soleil et la plage est située à moins de 200 mètres de là où nous vivons. Alors… précise-t-il en jetant un œil à travers les vitres du CarréRotondes, où le film a été présenté en grande pompe. Dehors, il fait nuit et il neige à gros flocons. Images en noir et blanc…

Ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, ministère des Classes moyennes et du Tourisme, Luxembourg for Business, Luxembourg for Finance, Chambre de Commerce, Ville de Luxembourg, Ville d’Esch, Commission de promotion des vins et crémants de Luxembourg, Service information et presse du gouvernement, Broadcasting Center Europe.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply