Sep 04 2009

Massacre à la Schudderfouer

Published by at 13:32 under Articles

A schons rëm huet d’Marie-Amandine zougeschloen op hierem Bloc: http://blogs.editpress.lu/amandine/2009/08/22/massacre-a-la-schueberfouer

Aux oubliettes, la saga des films “Saw”. A la poubelle les scalpages et la batte de baseball de Quentin. Au rebut tous les films d’horreur et de torture jamais tournés. Parce que, cette année, à la Schueberhouer, on fait mieux. On fait plus sanglant, surtout! On fait tellement sanglant que les responsables sont obligés de distribuer des sacs à dégueuler (Katztuten!) à tous ceux qui sont assez fous (ou pervers ou voyeurs ou carrément malades) pour assister au spectacle. A côté de ça, il Dottore Tarantino est un enfant de choeur qui ressemble à Minnie la souris!Dr. Doyen

Non, l’ouvreuse n’a pas avalé sa Grillwurscht de travers, parce que, heureusement, elle ne l’avait pas encore mangée quand elle est entrée, tout innocente et virginale, dans la tente du Crazy Cinématographe 2009, située sur la partie basse du Glacis, juste à côté de la “Bayernkurve.” C’est là que, pour la modique somme de 3 euros, chaque spectateur âgé de 16 ans au moins peut assister au plus radical, au plus sanglant et au plus écoeurant des spectacles cinématographiques  présentés sur les écrans luxembourgeois depuis 100 ans. En effet, au Cabinet chirurgical du Docteur Doyen, également connu sous le pseudonyme de “Paganini du scalpel” (gulp!), le pauvre spectateur peut assister à l’ablation d’un kyste gigantesque situé sous le menton d’un infortuné patient, kyste que le bon docteur se fait un malin plaisir de faire éclater (splat!) à la fin de l’opération. Comme si cela ne suffisait pas, le chirurgien procède également à l’amputation d’une jambe (gauche ou droite, on s’en fout) en direct mais heureusement en noir et blanc, où – comme attraction supplémentaire – il retrousse la chair du patient comme vous et moi retrousserions une chaussette. Et pour terminer en apothéose, ce salopard de mes deux utilise son scalpel pour procéder à l’élimination d’un abcès (ou d’un kyste ou d’un je ne sais pas quoi) incrusté sur les couilles d’un autre infortuné quidam, avant de carrément taillader avec une grosse paire de ciseaux dans ce qui reste des testicules (ouille, indeed!).

cain pound of flesh

L’esprit malade qui a imaginé cette soirée de toutes les réjouissances est un dénommé C.B., responsable de la CM (on ne va pas le dénoncer aux flics, quand même) qui, à force d’ingurgiter des millions de kilomètres de pellicule chaque jour, a complètement perdu la boule et a définitivement entamé son vol au dessus du nid de coucou! Une suggestion quand-même (c’est Duncan, un copain de l’ouvreuse qui en a eu l’idée), pourquoi, en effet, ne pas rebaptiser le spectacle en Crazy Cinénygmagraphe? Cela ferait peut-être revenir le Rolltergeist de son exil?

Marie-Amandine, baignant dans une mare de sang

http://blogs.editpress.lu/amandine/2009/08/22/massacre-a-la-schueberfouer/#more-190

Comments

comments

A schons rëm huet d’Marie-Amandine zougeschloen op hierem Bloc: http://blogs.editpress.lu/amandine/2009/08/22/massacre-a-la-schueberfouer

Aux oubliettes, la saga des films “Saw”. A la poubelle les scalpages et la batte de baseball de Quentin. Au rebut tous les films d’horreur et de torture jamais tournés. Parce que, cette année, à la Schueberhouer, on fait mieux. On fait plus sanglant, surtout! On fait tellement sanglant que les responsables sont obligés de distribuer des sacs à dégueuler (Katztuten!) à tous ceux qui sont assez fous (ou pervers ou voyeurs ou carrément malades) pour assister au spectacle. A côté de ça, il Dottore Tarantino est un enfant de choeur qui ressemble à Minnie la souris!Dr. Doyen

Non, l’ouvreuse n’a pas avalé sa Grillwurscht de travers, parce que, heureusement, elle ne l’avait pas encore mangée quand elle est entrée, tout innocente et virginale, dans la tente du Crazy Cinématographe 2009, située sur la partie basse du Glacis, juste à côté de la “Bayernkurve.” C’est là que, pour la modique somme de 3 euros, chaque spectateur âgé de 16 ans au moins peut assister au plus radical, au plus sanglant et au plus écoeurant des spectacles cinématographiques  présentés sur les écrans luxembourgeois depuis 100 ans. En effet, au Cabinet chirurgical du Docteur Doyen, également connu sous le pseudonyme de “Paganini du scalpel” (gulp!), le pauvre spectateur peut assister à l’ablation d’un kyste gigantesque situé sous le menton d’un infortuné patient, kyste que le bon docteur se fait un malin plaisir de faire éclater (splat!) à la fin de l’opération. Comme si cela ne suffisait pas, le chirurgien procède également à l’amputation d’une jambe (gauche ou droite, on s’en fout) en direct mais heureusement en noir et blanc, où – comme attraction supplémentaire – il retrousse la chair du patient comme vous et moi retrousserions une chaussette. Et pour terminer en apothéose, ce salopard de mes deux utilise son scalpel pour procéder à l’élimination d’un abcès (ou d’un kyste ou d’un je ne sais pas quoi) incrusté sur les couilles d’un autre infortuné quidam, avant de carrément taillader avec une grosse paire de ciseaux dans ce qui reste des testicules (ouille, indeed!).

cain pound of flesh

L’esprit malade qui a imaginé cette soirée de toutes les réjouissances est un dénommé C.B., responsable de la CM (on ne va pas le dénoncer aux flics, quand même) qui, à force d’ingurgiter des millions de kilomètres de pellicule chaque jour, a complètement perdu la boule et a définitivement entamé son vol au dessus du nid de coucou! Une suggestion quand-même (c’est Duncan, un copain de l’ouvreuse qui en a eu l’idée), pourquoi, en effet, ne pas rebaptiser le spectacle en Crazy Cinénygmagraphe? Cela ferait peut-être revenir le Rolltergeist de son exil?

Marie-Amandine, baignant dans une mare de sang

http://blogs.editpress.lu/amandine/2009/08/22/massacre-a-la-schueberfouer/#more-190

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply