Dec 05 2011

Upgrade

Published by at 01:01 under Articles,Iris Production

SOURCE: http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/23685845 – Chloé Murat

LUXEMBOURG – Un tournage au milieu des champs. Petit tour dans les coulisses.

Produire un film, ça prend du temps. Tout d’abord, il faut que le réalisateur écrive un scénario ou en retravaille un déjà existant. Puis, en coopération avec une agence de production, il doit trouver des sponsors et des fonds pour financer son film.

«Pour “Upgrade” nous avions prévu 7,5 millions d’euros», explique Nicolas Steil, président d’Iris Productions. «Mais nous n’avons réussi à réunir que 2,5 millions d’euros sur l’Allemagne, la France et le Luxembourg».
Une fois l’argent rassemblé, il faut faire un casting et donc trouver des acteurs. Puis organiser le tournage. «Sur le tournage, une équipe de 100 personnes travaille entre 10 et 12 heures par jour», raconte Nicolas Steil.

Parmi ces 100 personnes, il y a les acteurs et l’équipe de production du groupe Iris. La majorité d’entre elles travaillent de film en film comme intermittents du spectacle: des visagistes, des techniciens du son et des décors, des monteurs, des cameramen. «Nous sommes au 21e jour de tournage. Par jour, nous tournons environ 57 minutes de film, pour un film qui durera 90 minutes», détaille le directeur de production, Philippe Roux, en donnant quelques chiffres sur le film «Upgrade».

Il reste encore du travail après la fin du tournage: monter les images ainsi que le son et bien sûr s’occuper d’ajuster les bruitages.

Comments

comments

SOURCE: http://www.lessentiel.lu/fr/news/luxembourg/story/23685845 – Chloé Murat

LUXEMBOURG – Un tournage au milieu des champs. Petit tour dans les coulisses.

Produire un film, ça prend du temps. Tout d’abord, il faut que le réalisateur écrive un scénario ou en retravaille un déjà existant. Puis, en coopération avec une agence de production, il doit trouver des sponsors et des fonds pour financer son film.

«Pour “Upgrade” nous avions prévu 7,5 millions d’euros», explique Nicolas Steil, président d’Iris Productions. «Mais nous n’avons réussi à réunir que 2,5 millions d’euros sur l’Allemagne, la France et le Luxembourg».
Une fois l’argent rassemblé, il faut faire un casting et donc trouver des acteurs. Puis organiser le tournage. «Sur le tournage, une équipe de 100 personnes travaille entre 10 et 12 heures par jour», raconte Nicolas Steil.

Parmi ces 100 personnes, il y a les acteurs et l’équipe de production du groupe Iris. La majorité d’entre elles travaillent de film en film comme intermittents du spectacle: des visagistes, des techniciens du son et des décors, des monteurs, des cameramen. «Nous sommes au 21e jour de tournage. Par jour, nous tournons environ 57 minutes de film, pour un film qui durera 90 minutes», détaille le directeur de production, Philippe Roux, en donnant quelques chiffres sur le film «Upgrade».

Il reste encore du travail après la fin du tournage: monter les images ainsi que le son et bien sûr s’occuper d’ajuster les bruitages.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply