Mar 07 2013

« Moins de hiérarchie qu’en France »

Published by at 00:19 under Discovery Zone

SOURCE: http://www.paperjam.lu

Le 20 mars sort Sous le figuier, une tendre comédie d’Anne-Marie Étienne, coproduite par Tarantula et tournée au Luxembourg. Trois questions à la réalisatrice venue pour présenter son film dans le cadre du Discovery Zone.

Votre film parle de la fin de vie, mais vous évitez tout pathos. Pourquoi avoir voulu faire une comédie sur ce sujet?

«Je voulais filmer la fin de vie de manière lumineuse et optimiste pour dire que la vieillesse n’était pas forcément un naufrage. Le film ne dit pas autre chose: la qualité de cette fin de parcours dépend des liens que l’on a tissés dans sa vie. Selma, le personnage principal accepte la mort parce qu’elle est entourée et qu’elle va apprendre à ses proches à accepter la vie. Je sais que ce film va à l’encontre du cynisme ambiant et de la noirceur habituelle du cinéma français. Je voulais quelque chose de simple, évident où les émotions sont immédiates. L’accueil du public va d’ailleurs dans ce sens. Les gens me disent ‘merci’ plutôt que ‘bravo’.

Le personnage central, Selma, est joué par Gisèle Casadesus, la doyenne du cinéma français. Avez-vous écrit le rôle pour elle?

«Non, pas du tout. J’ai écrit le film sans penser à la distribution. Et puis, quand la question s’est posée, j’ai eu peur de ne pas trouver la comédienne qu’il me fallait. J’ai repensé à La Tête en friche, dans lequel Gisèle jouait en 2011… Une fois qu’elle a accepté de faire le film, tout a été facile. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’elle correspond au personnage que j’avais écrit. Il y a chez elle cet amour de la vie, cette malice, cette coquetterie, cette générosité que j’avais mis dans mon personnage.

L’essentiel du film a été tourné au Luxembourg, notamment à la Moselle. C’est assez rare que l’on utilise des décors extérieurs. Vous connaissiez cette région?

«J’avais écrit que les protagonistes quittent Bruxelles pour ‘le Sud, la lumière, les vignes et les coteaux’. Quand il a été question de coproduction avec le Luxembourg, la région de la Moselle s’est imposée. Nous avons eu énormément de chance avec la météo et les images offrent donc la luminosité et la chaleur que je recherchais. Tourner ici a été un moment très agréable. J’aime beaucoup les équipes internationales que l’on trouve au Luxembourg ou en Belgique. Les rapports entre les gens sont plus sains, moins hiérarchisés, moins stressants qu’en France.»

Sous le Figuier
De Anne-Marie Étienne
Sortie le 20 mars

Comments

comments

SOURCE: http://www.paperjam.lu

Le 20 mars sort Sous le figuier, une tendre comédie d’Anne-Marie Étienne, coproduite par Tarantula et tournée au Luxembourg. Trois questions à la réalisatrice venue pour présenter son film dans le cadre du Discovery Zone.

Votre film parle de la fin de vie, mais vous évitez tout pathos. Pourquoi avoir voulu faire une comédie sur ce sujet?

«Je voulais filmer la fin de vie de manière lumineuse et optimiste pour dire que la vieillesse n’était pas forcément un naufrage. Le film ne dit pas autre chose: la qualité de cette fin de parcours dépend des liens que l’on a tissés dans sa vie. Selma, le personnage principal accepte la mort parce qu’elle est entourée et qu’elle va apprendre à ses proches à accepter la vie. Je sais que ce film va à l’encontre du cynisme ambiant et de la noirceur habituelle du cinéma français. Je voulais quelque chose de simple, évident où les émotions sont immédiates. L’accueil du public va d’ailleurs dans ce sens. Les gens me disent ‘merci’ plutôt que ‘bravo’.

Le personnage central, Selma, est joué par Gisèle Casadesus, la doyenne du cinéma français. Avez-vous écrit le rôle pour elle?

«Non, pas du tout. J’ai écrit le film sans penser à la distribution. Et puis, quand la question s’est posée, j’ai eu peur de ne pas trouver la comédienne qu’il me fallait. J’ai repensé à La Tête en friche, dans lequel Gisèle jouait en 2011… Une fois qu’elle a accepté de faire le film, tout a été facile. Ce qui est extraordinaire, c’est qu’elle correspond au personnage que j’avais écrit. Il y a chez elle cet amour de la vie, cette malice, cette coquetterie, cette générosité que j’avais mis dans mon personnage.

L’essentiel du film a été tourné au Luxembourg, notamment à la Moselle. C’est assez rare que l’on utilise des décors extérieurs. Vous connaissiez cette région?

«J’avais écrit que les protagonistes quittent Bruxelles pour ‘le Sud, la lumière, les vignes et les coteaux’. Quand il a été question de coproduction avec le Luxembourg, la région de la Moselle s’est imposée. Nous avons eu énormément de chance avec la météo et les images offrent donc la luminosité et la chaleur que je recherchais. Tourner ici a été un moment très agréable. J’aime beaucoup les équipes internationales que l’on trouve au Luxembourg ou en Belgique. Les rapports entre les gens sont plus sains, moins hiérarchisés, moins stressants qu’en France.»

Sous le Figuier
De Anne-Marie Étienne
Sortie le 20 mars

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply