May 09 2008

Clap promeut le court-métrage

Published by at 08:57 under Misc. Luxembourg

CLAP, le bureau d’accueil des tournages va montrer au public six créations qu’il a soutenues.
Ces six films seront projetés au nouveau cinéma Sauvenière, le 13 mai à 20 heures, quelques jours après son inauguration.

Un des films sera:
En compagnie de la poussière, de Jacques Molitor

Le 14 mai s’ouvrira le 61e Festival de Cannes. Parmi les films en compétition, deux mentionnent dans leur générique Clap, le bureau d’accueil des tournages en provinces de Liège et de Luxembourg. Belle reconnaissance.

L’ASBL, qui vient de fêter son deuxième anniversaire, joue le rôle de facilitateur. Vous êtes à la recherche de comédiens, de figurants, de techniciens ? De décors à repérer ? Vous voulez un coup de main pour obtenir les autorisations de tournage ? Clap est au service des pros de l’image.

Ceux qui ont le plus besoin d’aide sont certainement les cinéastes débutants. À cet égard, Clap est le seul bureau d’accueil en Wallonie qui soutient financièrement les courts-métrages. « Nous versons des bourses de deux mille euros. Cinq cents euros pour le repérage et mille cinq cents en plus, si le tournage a lieu en province de Liège ou de Luxembourg », précise Paul-Emile Mottard, député provincial en charge de la culture et un des initiateurs de Clap.

Douze bourses

Douze courts-métrages ont bénéficié d’une bourse. Mais ce n’est pas tout de soutenir la réalisation, il faut aussi en faire la promotion. « Le court-métrage est difficile à rentabiliser économiquement. Il est par contre important pour la notoriété », explique Jean-François Tefnin, le responsable de Clap. Le court reste le meilleur tremplin vers le long-métrage.

Aussi, le bureau d’accueil liégeois va présenter quatre de ces douze courts-métrages en avant-première liégeoise. Plus deux autres « non boursiers » qui ont bénéficié de ses services. Ces six films seront projetés au nouveau cinéma Sauvenière, le 13 mai à 20 heures, quelques jours après son inauguration.

L’avant-première durera un peu plus d’une heure et demie. Le premier film, entièrement liégeois, a été tourné dans la région de Huy : Ni oui, ni nom, réalisé par Delphine Noels et produit par Versus. Suivront : Premier jour, de Sophie Mormont (un huis clos sur l’adolescence tourné à l’Athénée de Spa) ; En compagnie de la poussière, de Jacques Molitor (fiction traitant de l’homosexualité et de la mort, tournée à Aywaille et rue Saint-Gilles, à Liège) ; Mamie, une brève comédie douce-amère (sept minutes) de Michael Alalouf, avec pour décor le pont de Fragnée ; N 914, de Stéphane Collin ; et Incellar, de Laurie Colson, une autre Liégeoise.

Ces jeunes cinéastes ont beaucoup de mérite. Non seulement ils tournent avec très peu de moyens, mais la diffusion de leurs créations est confidentielle. « Quand on voit l’énergie mise dans ces productions et l’absence de curiosité des spectateurs wallons et bruxellois, c’est interpellant. Nous avons un travail à faire », conclut Paul-Emile Mottard.

www.clapliege.be

Comments

comments

CLAP, le bureau d’accueil des tournages va montrer au public six créations qu’il a soutenues.
Ces six films seront projetés au nouveau cinéma Sauvenière, le 13 mai à 20 heures, quelques jours après son inauguration.

Un des films sera:
En compagnie de la poussière, de Jacques Molitor

Le 14 mai s’ouvrira le 61e Festival de Cannes. Parmi les films en compétition, deux mentionnent dans leur générique Clap, le bureau d’accueil des tournages en provinces de Liège et de Luxembourg. Belle reconnaissance.

L’ASBL, qui vient de fêter son deuxième anniversaire, joue le rôle de facilitateur. Vous êtes à la recherche de comédiens, de figurants, de techniciens ? De décors à repérer ? Vous voulez un coup de main pour obtenir les autorisations de tournage ? Clap est au service des pros de l’image.

Ceux qui ont le plus besoin d’aide sont certainement les cinéastes débutants. À cet égard, Clap est le seul bureau d’accueil en Wallonie qui soutient financièrement les courts-métrages. « Nous versons des bourses de deux mille euros. Cinq cents euros pour le repérage et mille cinq cents en plus, si le tournage a lieu en province de Liège ou de Luxembourg », précise Paul-Emile Mottard, député provincial en charge de la culture et un des initiateurs de Clap.

Douze bourses

Douze courts-métrages ont bénéficié d’une bourse. Mais ce n’est pas tout de soutenir la réalisation, il faut aussi en faire la promotion. « Le court-métrage est difficile à rentabiliser économiquement. Il est par contre important pour la notoriété », explique Jean-François Tefnin, le responsable de Clap. Le court reste le meilleur tremplin vers le long-métrage.

Aussi, le bureau d’accueil liégeois va présenter quatre de ces douze courts-métrages en avant-première liégeoise. Plus deux autres « non boursiers » qui ont bénéficié de ses services. Ces six films seront projetés au nouveau cinéma Sauvenière, le 13 mai à 20 heures, quelques jours après son inauguration.

L’avant-première durera un peu plus d’une heure et demie. Le premier film, entièrement liégeois, a été tourné dans la région de Huy : Ni oui, ni nom, réalisé par Delphine Noels et produit par Versus. Suivront : Premier jour, de Sophie Mormont (un huis clos sur l’adolescence tourné à l’Athénée de Spa) ; En compagnie de la poussière, de Jacques Molitor (fiction traitant de l’homosexualité et de la mort, tournée à Aywaille et rue Saint-Gilles, à Liège) ; Mamie, une brève comédie douce-amère (sept minutes) de Michael Alalouf, avec pour décor le pont de Fragnée ; N 914, de Stéphane Collin ; et Incellar, de Laurie Colson, une autre Liégeoise.

Ces jeunes cinéastes ont beaucoup de mérite. Non seulement ils tournent avec très peu de moyens, mais la diffusion de leurs créations est confidentielle. « Quand on voit l’énergie mise dans ces productions et l’absence de curiosité des spectateurs wallons et bruxellois, c’est interpellant. Nous avons un travail à faire », conclut Paul-Emile Mottard.

www.clapliege.be

Comments

comments

One response so far

One Response to “Clap promeut le court-métrage”

  1. adminon 12 May 2008 at 10:17

    Och zum Film “En compagnie de la poussière” gouf dem Jacques Molitor vum 100,7 interviewd.
    Ausgestreahlt gëtt et den donneschden 15 mee um 18h35, rediff um 22h30!

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply