Apr 04 2014

Netflix choisit le Luxembourg au risque de torpiller le cinéma français

Published by at 00:37 under Misc. Luxembourg

SOURCE: http://teleobs.nouvelobs.com

But du géant US de la VOD: échapper aux contraintes de la réglementation française.

Netflix lancera prochainement ses activités en France à partir du Luxembourg, où se situe son siège européen, jugeant trop contraignante la réglementation française pour les services de vidéo à la demande, affirment mercredi Les Echos, citant des sources proches du dossier.Le groupe, qui a été reçu la semaine dernière par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, échapperait ainsi aux obligations de financement et de quotas d’oeuvres françaises que doivent respecter les chaînes de télévision mais aussi les services de médias audiovisuels à la demande (SMAD) dans l’Hexagone. Comme l’a reconnu Mme Filippetti dans une récente interview au Figaro, “aucune contrainte ne peut s’appliquer pour faire venir chez nous tel ou tel acteur”.

Cette arrivée correspondrait aux pires craintes des milieux français du cinéma, car Netflix risque de prendre des abonnés à Canal+, principal bailleur de fonds du cinéma français, et dont les contributions sont liées à son chiffre d’affaires. L’Union des producteurs de films (UPF) avait écrit à Aurélie Filippetti pour lui demander de rester ferme face à l’arrivée d’une “concurrence frontale autant que déloyale”, tandis que les cinéastes de la Société civile des auteurs-réalisateurs-producteurs (ARP) ont indiqué que Netflix était “bienvenu en France”, à condition qu’il “ne brade ni nos oeuvres ni nos règles collectives”.

Netflix, qui devrait proposer ses offres en France à l’automne, comptait fin 2013 quelque 44 millions d’abonnés dans le monde, et est déjà présent dans certains pays d’Europe – au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves. D’après les estimations de la banque Citi,citées par le quotidien, l’américain pourrait atteindre 5 millions d’abonnés en France à l’horizon 2020.

Comments

comments

SOURCE: http://teleobs.nouvelobs.com

But du géant US de la VOD: échapper aux contraintes de la réglementation française.

Netflix lancera prochainement ses activités en France à partir du Luxembourg, où se situe son siège européen, jugeant trop contraignante la réglementation française pour les services de vidéo à la demande, affirment mercredi Les Echos, citant des sources proches du dossier.Le groupe, qui a été reçu la semaine dernière par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, échapperait ainsi aux obligations de financement et de quotas d’oeuvres françaises que doivent respecter les chaînes de télévision mais aussi les services de médias audiovisuels à la demande (SMAD) dans l’Hexagone. Comme l’a reconnu Mme Filippetti dans une récente interview au Figaro, “aucune contrainte ne peut s’appliquer pour faire venir chez nous tel ou tel acteur”.

Cette arrivée correspondrait aux pires craintes des milieux français du cinéma, car Netflix risque de prendre des abonnés à Canal+, principal bailleur de fonds du cinéma français, et dont les contributions sont liées à son chiffre d’affaires. L’Union des producteurs de films (UPF) avait écrit à Aurélie Filippetti pour lui demander de rester ferme face à l’arrivée d’une “concurrence frontale autant que déloyale”, tandis que les cinéastes de la Société civile des auteurs-réalisateurs-producteurs (ARP) ont indiqué que Netflix était “bienvenu en France”, à condition qu’il “ne brade ni nos oeuvres ni nos règles collectives”.

Netflix, qui devrait proposer ses offres en France à l’automne, comptait fin 2013 quelque 44 millions d’abonnés dans le monde, et est déjà présent dans certains pays d’Europe – au Royaume-Uni, en Irlande, aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves. D’après les estimations de la banque Citi,citées par le quotidien, l’américain pourrait atteindre 5 millions d’abonnés en France à l’horizon 2020.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |