Sep 14 2013

Visite d’atelier – Jeff Desom: «En état d’alerte permanent»

Published by at 01:08 under Misc. Luxembourg

SOURCE: http://www.wort.lu

(thi) – Quand Jeff Desom n’est pas en tournage aux quatre coins du pays ou à l’étranger, le vidéaste travaille chez lui dans son atelier dans la maison familiale de Remich.C’est lä que nous avons pu le rencontrer.

Jeff Desom a aménagé son atelier d’artiste dans les combles de la grande maison familiale sur les hauteurs de Remich. «Ma salle de jeux lorsque j’étais enfant, par la suite mon père voulait en faire son bureau, finalement je m’y suis installé», précise le jeune artiste.

Un atelier qui a plus l’allure d’une chambre d’étudiant qu’une salle de travail. Un lit à même le sol, une grande table pour son indispensable ordinateur, une impressionnante collection de DVDs, un coin musique – avec guitare, percussions électroniques et synthétiseur – de nombreux livres de cinéma, un impressionnant chapelet de laissez-passez de festivals de cinéma et un train électrique: pas de doute, ces combles de réaménagées en atelier sont bel et bien à l’image de la passion de celui qui y vit.

Un train électrique déclencheur de passion

C’est précisément le train électrique de son enfance qui l’aura incité à s’intéresser à la vidéo. Jeff Desom explique: «Après avoir réalisé une première maquette pour mon train électrique, je voulais en garder un souvenir, une trace. J’ai pris une caméra et j’ai filmé mon travail. Par la suite, de film en film, mes projets se sont améliorés et sont devenus de plus en plus ambitieux». Son baccalauréat en poche, Jeff Desom s’inscrira dans une école de cinéma en Angleterre pour apprendre le métier et par la suite se lancer dans la carrière artistique que l’on connaît.

Comments

comments

SOURCE: http://www.wort.lu

(thi) – Quand Jeff Desom n’est pas en tournage aux quatre coins du pays ou à l’étranger, le vidéaste travaille chez lui dans son atelier dans la maison familiale de Remich.C’est lä que nous avons pu le rencontrer.

Jeff Desom a aménagé son atelier d’artiste dans les combles de la grande maison familiale sur les hauteurs de Remich. «Ma salle de jeux lorsque j’étais enfant, par la suite mon père voulait en faire son bureau, finalement je m’y suis installé», précise le jeune artiste.

Un atelier qui a plus l’allure d’une chambre d’étudiant qu’une salle de travail. Un lit à même le sol, une grande table pour son indispensable ordinateur, une impressionnante collection de DVDs, un coin musique – avec guitare, percussions électroniques et synthétiseur – de nombreux livres de cinéma, un impressionnant chapelet de laissez-passez de festivals de cinéma et un train électrique: pas de doute, ces combles de réaménagées en atelier sont bel et bien à l’image de la passion de celui qui y vit.

Un train électrique déclencheur de passion

C’est précisément le train électrique de son enfance qui l’aura incité à s’intéresser à la vidéo. Jeff Desom explique: «Après avoir réalisé une première maquette pour mon train électrique, je voulais en garder un souvenir, une trace. J’ai pris une caméra et j’ai filmé mon travail. Par la suite, de film en film, mes projets se sont améliorés et sont devenus de plus en plus ambitieux». Son baccalauréat en poche, Jeff Desom s’inscrira dans une école de cinéma en Angleterre pour apprendre le métier et par la suite se lancer dans la carrière artistique que l’on connaît.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |