Oct 17 2009

«La régate» gagne deux prix

Published by at 16:31 under Festival

SOURCE: www.journal.lu – CHS

Vendredi soir s’est terminée la 24ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) par la remise des prix au Théâtre Royal. En premier lieu furent remis les deux prix du public. Le premier, récompensant un film de fiction, revenait à la coproduction belgo-franco-luxembourgeoise (Samsa Film) «La régate» de Bernard Bellefroid. Le second, pour le meilleur film documentaire, récompensait «Ceux de la colline» de Berni Goldblat (Burkina Faso/Suisse/F). Le film de Bellefroid allait recevoir ensuite encore le prix du Jury Junior et celui de Goldblat un prix spécial du jury. Le prix du meilleur clip était remis à «Dans l’herbe» (chanté par Ignatus) par Olivier Martin.

Dans la catégorie des courts métrages nationaux, dont le jury était présidé par l’actrice belge Emilie Dequenne («Rosetta»), Bart Van Otterdick recevait le prix de la meilleure photographie pour «L’éclusier» de Nicolas Boucart. Jean-Jacques Rausin a été consacré pour son interprétation dans «La balançoire» de Christophe Hermans qui en plus a gagné le prix du meilleur court métrage de la compétition de la Communauté Française de Belgique. Le prix du jury courts métrages était attribué à «La vie commence» de Émile Proulx-Cloutier. Ensuite, les différents membres du Jury Officiel Longs Métrages, Alain Rocca (Président), Ursula Meier, Gahité Fofana, Samir Guesmi, Sylvie Moreau et Linh-Dan Pham, ont remis alternativement les prix principaux du FIFF, les Bayards d’Or, nommés d’après un cheval mystique. Le premier Bayard a consacré le meilleur court métrage, «¿Donde esta Kim Basinger?» d’Édouard Deluc (F). Le Jury Emile Cantillon attribue chaque année le prix découverte, attribué cette année à «Le jour où Dieu est parti en voyage» de Philippe Van Leeuw (B/F/Burkina Faso), et le Bayard d‘Or de la meilleure première œuvre, accordé à «J’ai tué ma mère» de Xavier Dolan (Québec). Le Bayard de la meilleure photographie récompensait Pierre Gill, le directeur de la photographie de «Polytechnique» de Denis Villeneuve (Québec). Abdelkrim Bahloul a ensuite reçu le Bayard d’Or du meilleur scénario pour «Le voyage à Alger» (Algérie) qu’il a aussi mis en scène.
Suivait un moment d’une forte intensité émotionnelle quand fut proclamé le nom du gagnant du Bayard d’Or du meilleur comédien, Yasmine Belmedi pour son rôle dans «Adieu Gary» de Nassim Amaouche (Algérie/F). Ce jeune comédien est mort dans un tragique accident de la route au mois de juillet. C’est sa veuve, l’actrice Sabrina Ouzani («Nuits d’Arabie»), qui est venu chercher la statuette. Anne Dorval était par après récompensée par le Bayard d’Or de la meilleure comédienne pour son interprétation de la mère dans «J’ai tué ma mère». En son absence, l’acteur Niels Schneider acceptait le prix. Avant de proclamer le gagnant du Bayard du meilleur film, Alain Rocca accordait une mention spéciale de son jury à «Felicia avant tout» de Mélissa de Raaf et Razvan Radulescu (Roumanie/B) et proclamait ensuite «J’ai tué ma mère» meilleur film de la compétition 2009 et une fois de plus Niels Schneider recevait le prix en l’absence du réalisateur.
Le FIFF s‘est définitivement clôturé par la projection du film «Non ma fille, tu n’iras pas danser» de Christophe Honoré avec Chiara Mastroianni, Marina Foïs, Jean-Marc Barr et Marie-Christine Barrault. Après cette séance, même la pluie ne pouvait empêcher les gagnants de fêter jusque tard dans la nuit.
Cependant, l’observateur du «Lëtzebuerger Journal», aurait aimé voir «Polytechnique» gagner le prix principal quoiqu’il a seulement réussi à voir 10 des 14 films en compétition. Outre le gagnant et le film de Denis Villeneuve, «La régate» et «Harragas» de Merzak Allouache (Algérie/F) sont les seuls à avoir convaincu. Reste à noter que les spectateurs luxembourgeois pourront voir le gagnant du Bayard d’Or dans le cadre du Festival Diractors. Parmi les nombreux invités, retenons e. a. Elsa Zylberstein, Sergi Lopez («La régate»), Hippolyte Girardot, Bernard Bellefroid, Emmanuelle Devos, Claude et Nathan Miller, Xavier Giannoli, Julie Gayet, Jonathan Zaccaï, Bouli Lanners, Christophe Honoré et Popeck. Et l’année prochaine le FIFF fêtera son 25ième anniversaire! › CH.S.

Comments

comments

SOURCE: www.journal.lu – CHS

Vendredi soir s’est terminée la 24ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur (FIFF) par la remise des prix au Théâtre Royal. En premier lieu furent remis les deux prix du public. Le premier, récompensant un film de fiction, revenait à la coproduction belgo-franco-luxembourgeoise (Samsa Film) «La régate» de Bernard Bellefroid. Le second, pour le meilleur film documentaire, récompensait «Ceux de la colline» de Berni Goldblat (Burkina Faso/Suisse/F). Le film de Bellefroid allait recevoir ensuite encore le prix du Jury Junior et celui de Goldblat un prix spécial du jury. Le prix du meilleur clip était remis à «Dans l’herbe» (chanté par Ignatus) par Olivier Martin.

Dans la catégorie des courts métrages nationaux, dont le jury était présidé par l’actrice belge Emilie Dequenne («Rosetta»), Bart Van Otterdick recevait le prix de la meilleure photographie pour «L’éclusier» de Nicolas Boucart. Jean-Jacques Rausin a été consacré pour son interprétation dans «La balançoire» de Christophe Hermans qui en plus a gagné le prix du meilleur court métrage de la compétition de la Communauté Française de Belgique. Le prix du jury courts métrages était attribué à «La vie commence» de Émile Proulx-Cloutier. Ensuite, les différents membres du Jury Officiel Longs Métrages, Alain Rocca (Président), Ursula Meier, Gahité Fofana, Samir Guesmi, Sylvie Moreau et Linh-Dan Pham, ont remis alternativement les prix principaux du FIFF, les Bayards d’Or, nommés d’après un cheval mystique. Le premier Bayard a consacré le meilleur court métrage, «¿Donde esta Kim Basinger?» d’Édouard Deluc (F). Le Jury Emile Cantillon attribue chaque année le prix découverte, attribué cette année à «Le jour où Dieu est parti en voyage» de Philippe Van Leeuw (B/F/Burkina Faso), et le Bayard d‘Or de la meilleure première œuvre, accordé à «J’ai tué ma mère» de Xavier Dolan (Québec). Le Bayard de la meilleure photographie récompensait Pierre Gill, le directeur de la photographie de «Polytechnique» de Denis Villeneuve (Québec). Abdelkrim Bahloul a ensuite reçu le Bayard d’Or du meilleur scénario pour «Le voyage à Alger» (Algérie) qu’il a aussi mis en scène.
Suivait un moment d’une forte intensité émotionnelle quand fut proclamé le nom du gagnant du Bayard d’Or du meilleur comédien, Yasmine Belmedi pour son rôle dans «Adieu Gary» de Nassim Amaouche (Algérie/F). Ce jeune comédien est mort dans un tragique accident de la route au mois de juillet. C’est sa veuve, l’actrice Sabrina Ouzani («Nuits d’Arabie»), qui est venu chercher la statuette. Anne Dorval était par après récompensée par le Bayard d’Or de la meilleure comédienne pour son interprétation de la mère dans «J’ai tué ma mère». En son absence, l’acteur Niels Schneider acceptait le prix. Avant de proclamer le gagnant du Bayard du meilleur film, Alain Rocca accordait une mention spéciale de son jury à «Felicia avant tout» de Mélissa de Raaf et Razvan Radulescu (Roumanie/B) et proclamait ensuite «J’ai tué ma mère» meilleur film de la compétition 2009 et une fois de plus Niels Schneider recevait le prix en l’absence du réalisateur.
Le FIFF s‘est définitivement clôturé par la projection du film «Non ma fille, tu n’iras pas danser» de Christophe Honoré avec Chiara Mastroianni, Marina Foïs, Jean-Marc Barr et Marie-Christine Barrault. Après cette séance, même la pluie ne pouvait empêcher les gagnants de fêter jusque tard dans la nuit.
Cependant, l’observateur du «Lëtzebuerger Journal», aurait aimé voir «Polytechnique» gagner le prix principal quoiqu’il a seulement réussi à voir 10 des 14 films en compétition. Outre le gagnant et le film de Denis Villeneuve, «La régate» et «Harragas» de Merzak Allouache (Algérie/F) sont les seuls à avoir convaincu. Reste à noter que les spectateurs luxembourgeois pourront voir le gagnant du Bayard d’Or dans le cadre du Festival Diractors. Parmi les nombreux invités, retenons e. a. Elsa Zylberstein, Sergi Lopez («La régate»), Hippolyte Girardot, Bernard Bellefroid, Emmanuelle Devos, Claude et Nathan Miller, Xavier Giannoli, Julie Gayet, Jonathan Zaccaï, Bouli Lanners, Christophe Honoré et Popeck. Et l’année prochaine le FIFF fêtera son 25ième anniversaire! › CH.S.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply