Oct 31 2012

5 bonnes raisons de venir à Villerupt

Published by at 16:12 under Festival

SOURCE: http://www.lasemaine.fr

Festival du film italien du 26 octobre au 11 novembre
5 bonnes raisons de venir à Villerupt

Le film italien est ici chez lui : pour la 35e fois, Villerupt accueille un festival parti pour attirer plus de 40 000 spectateurs en quinze jours. Un succès populaire mérité : voici en partie pourquoi…

1 Pour voir des films

Un festival du film, c’est une fête bien sûr, mais c’est surtout du cinéma et, sur ce plan-là, la quinzaine de Villerupt ne manque pas de ressources ! Entre les films en compétition, ceux du panorama, ceux de la rétrospective, les documentaires, une carte blanche offerte aux Cahiers du cinéma et un hommage à Giuseppe Ferrara, pas moins de 69 œuvres seront diffusées jusqu’au dimanche 11 novembre. L’inauguration a lieu ce vendredi 26 octobre en présence de deux ministres de la Culture pour le prix d’une, la Luxembourgeoise Octavie Modert et la Française Aurélie Filippetti. « C’est une programmation équilibrée, fidèle à ce que nous souhaitions, comptant notamment toute la crème du cinéma italien », résume Oreste Sacchelli, délégué artistique du festival. Les organisateurs souhaitent un succès particulier à leurs coups de cœur de l’année : le très réaliste “Diaz”, sur les violences commises à Gênes en 2001, en marge du sommet du G8, “I Primi della lista” qui évoque les années de plomb, ou encore “Bella Addormentata”, de Marco Bellocchio, avec Isabelle Huppert. Le tout avec des images d’une qualité nouvelle grâce aux projections en numérique dans trois des salles du festival (à l’Hôtel de ville, au Rio et au Paradiso).

2 Pour rire

“Benvenuti al Nord” rejoue “Benvenuti al Sud”, dans l’autre sens, comme son titre l’indique, ou comment un Napolitain doit s’adapter à de nouvelles méthodes de travail, et de vie. L’acte un de cette version italienne de “Bienvenue chez les Ch’tis” avait valu à l’édition 2010 de battre des records d’affluence : 46000 spectateurs en quinze jours ! D’autres comédies figurent à l’affiche, dont une de l’impayable Carlo Verdone, dans laquelle Pierfrancesco Favino est un journaliste en disgrâce auprès de son rédacteur en chef (“Posti in piedi du paradiso”), ou le récit baroque d’une Coupe du monde de football qui n’a pas eu lieu, en Patagonie, en 1942 : “Il mundial dimenticato”.

3 Pour voyager

Le voyage est le thème retenu pour cette 35e édition. L’Italie que l’on quitte, l’Italie que l’on traverse, l’Italie que l’on rejoint aujourd’hui, parfois par tous les moyens, évoqués en 17 films et plus d’un demi-siècle de cinéma. Du “Chemin de l’espérance” de Pietro Germi (1950) à “Terra ferma”, prix spécial à Venise en 2011, d’Emanuele Crialese, le voyage et les voyageurs tiennent la vedette. L’occasion aussi de retrouver Ingrid Bergman, toute en grâce et élégance, dans le “Voyage en Italie” de Roberto Rossellini, sorti en 1954.

4 Pour faire des rencontres

Comme toujours, plusieurs projections seront ponctuées de rencontres avec les équipes des films présentés. Stars ou références comprises : le réalisateur Marco Tullio Giordana bouclera la boucle, le 11 novembre, quelques jours après les visites de Giuseppe Ferrara, de Carlo Virzi ou de toute l’équipe du réputé déjanté “Sodoma, l’altra faccia di Gomorra”, qui débarquent à Villerupt dès ce samedi. Le président du jury arrive quant à lui en terrain connu ou, plus exactement, il y revient : réalisateur de “Nid de guêpes” ou, plus récemment, de “Cloclo”, Florent Emilio Siri est originaire de Freyming-Merlebach, en Moselle.

5 Pour l’ambiance

Il faut connaître Villerupt en dehors du festival pour bien mesurer ce qu’est Villerupt pendant le festival : une ville joyeuse, animée, agitée, et gourmande avec ça. La piscine de Micheville et l’hôtel de ville se transformeront ainsi en restaurants italiens et, comme toujours, une offre combinée permet d’acheter un repas et deux entrées au cinéma pour 24 euros. à ce prix-là, une virée à Villerupt ne se refuse pas.

Soirée d’ouverture ce vendredi 26 octobre à 20 h, à l’hôtel de ville de Villerupt.
Programme, salles et tarifs sur www.festival-villerupt.com

Par Sylvain VILLAUME, Journaliste de La Semaine, 26/10/2012 à 07h24

Comments

comments

SOURCE: http://www.lasemaine.fr

Festival du film italien du 26 octobre au 11 novembre
5 bonnes raisons de venir à Villerupt

Le film italien est ici chez lui : pour la 35e fois, Villerupt accueille un festival parti pour attirer plus de 40 000 spectateurs en quinze jours. Un succès populaire mérité : voici en partie pourquoi…

1 Pour voir des films

Un festival du film, c’est une fête bien sûr, mais c’est surtout du cinéma et, sur ce plan-là, la quinzaine de Villerupt ne manque pas de ressources ! Entre les films en compétition, ceux du panorama, ceux de la rétrospective, les documentaires, une carte blanche offerte aux Cahiers du cinéma et un hommage à Giuseppe Ferrara, pas moins de 69 œuvres seront diffusées jusqu’au dimanche 11 novembre. L’inauguration a lieu ce vendredi 26 octobre en présence de deux ministres de la Culture pour le prix d’une, la Luxembourgeoise Octavie Modert et la Française Aurélie Filippetti. « C’est une programmation équilibrée, fidèle à ce que nous souhaitions, comptant notamment toute la crème du cinéma italien », résume Oreste Sacchelli, délégué artistique du festival. Les organisateurs souhaitent un succès particulier à leurs coups de cœur de l’année : le très réaliste “Diaz”, sur les violences commises à Gênes en 2001, en marge du sommet du G8, “I Primi della lista” qui évoque les années de plomb, ou encore “Bella Addormentata”, de Marco Bellocchio, avec Isabelle Huppert. Le tout avec des images d’une qualité nouvelle grâce aux projections en numérique dans trois des salles du festival (à l’Hôtel de ville, au Rio et au Paradiso).

2 Pour rire

“Benvenuti al Nord” rejoue “Benvenuti al Sud”, dans l’autre sens, comme son titre l’indique, ou comment un Napolitain doit s’adapter à de nouvelles méthodes de travail, et de vie. L’acte un de cette version italienne de “Bienvenue chez les Ch’tis” avait valu à l’édition 2010 de battre des records d’affluence : 46000 spectateurs en quinze jours ! D’autres comédies figurent à l’affiche, dont une de l’impayable Carlo Verdone, dans laquelle Pierfrancesco Favino est un journaliste en disgrâce auprès de son rédacteur en chef (“Posti in piedi du paradiso”), ou le récit baroque d’une Coupe du monde de football qui n’a pas eu lieu, en Patagonie, en 1942 : “Il mundial dimenticato”.

3 Pour voyager

Le voyage est le thème retenu pour cette 35e édition. L’Italie que l’on quitte, l’Italie que l’on traverse, l’Italie que l’on rejoint aujourd’hui, parfois par tous les moyens, évoqués en 17 films et plus d’un demi-siècle de cinéma. Du “Chemin de l’espérance” de Pietro Germi (1950) à “Terra ferma”, prix spécial à Venise en 2011, d’Emanuele Crialese, le voyage et les voyageurs tiennent la vedette. L’occasion aussi de retrouver Ingrid Bergman, toute en grâce et élégance, dans le “Voyage en Italie” de Roberto Rossellini, sorti en 1954.

4 Pour faire des rencontres

Comme toujours, plusieurs projections seront ponctuées de rencontres avec les équipes des films présentés. Stars ou références comprises : le réalisateur Marco Tullio Giordana bouclera la boucle, le 11 novembre, quelques jours après les visites de Giuseppe Ferrara, de Carlo Virzi ou de toute l’équipe du réputé déjanté “Sodoma, l’altra faccia di Gomorra”, qui débarquent à Villerupt dès ce samedi. Le président du jury arrive quant à lui en terrain connu ou, plus exactement, il y revient : réalisateur de “Nid de guêpes” ou, plus récemment, de “Cloclo”, Florent Emilio Siri est originaire de Freyming-Merlebach, en Moselle.

5 Pour l’ambiance

Il faut connaître Villerupt en dehors du festival pour bien mesurer ce qu’est Villerupt pendant le festival : une ville joyeuse, animée, agitée, et gourmande avec ça. La piscine de Micheville et l’hôtel de ville se transformeront ainsi en restaurants italiens et, comme toujours, une offre combinée permet d’acheter un repas et deux entrées au cinéma pour 24 euros. à ce prix-là, une virée à Villerupt ne se refuse pas.

Soirée d’ouverture ce vendredi 26 octobre à 20 h, à l’hôtel de ville de Villerupt.
Programme, salles et tarifs sur www.festival-villerupt.com

Par Sylvain VILLAUME, Journaliste de La Semaine, 26/10/2012 à 07h24

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply