Jan 21 2009

Andy Bausch jury member FIPA

Published by at 13:36 under Festival

ANDY BAUSCH est membre du jury Grands Reportages du Fipa, Festival Internation de Programmes Audiovisuels, débuté hier…


Avec lui dans la jury; Emmanuelle Béart.
Délégué général du Festival: Pierre Henri Deleau (DELEGUE ARTISTIQUE DU Diractors Festival Luxembourg)

source: http://www.sudouest.com
Emmanuelle Béart est arrivée hier en début d’après-midi à Biarritz. L’actrice a rejoint l’hôtel du Palais vers 14 h 30 et était, une demi-heure plus tard, au milieu des autres jurés du Festival international de programmes audiovisuels (Fipa) pour poser sous l’objectif des photographes.

La comédienne a répondu à l’invitation de Pierre-Henri Deleau, le délégué général du Fipa, par amitié. Et, surtout, par envie : « Je connais le travail de Pierre-Henri, j’apprécie l’homme, et j’avais vraiment la volonté de venir ici, au Fipa. Je m’intéresse depuis longtemps à l’actualité sociale, aux reportages à la télévision. »

Emmanuelle Béart est d’ailleurs membre du jury Grands Reportages et faits de société. « C’était un choix, exprime-t-elle, en plus, j’ai coréalisé deux reportages, je pouvais donc m’intégrer dans ce jury. Je suis venue à Biarritz pour découvrir des choses… »

7 heures de projection

À raison de 7 heures de projection quotidienne, 16 programmes sont en compétition officielle, la comédienne sait qu’elle va passer du temps dans les salles. « Cela ne me fait pas peur, je suis là pour ça, sourit-elle. Ce que j’aime avec les reportages, c’est qu’on effectue un vrai tour du monde et qu’on se rapproche au plus près de la réalité. »

L’actrice est également connue pour ses engagements de citoyenne, notamment dans son rôle d’ambassadrice auprès de l’Unicef. « Je suis très engagée pour les enfants et les femmes, mais pas seulement, c’est la condition humaine qui m’intéresse. Au Fipa, grâce à la sélection de Pierre-Henri, je sais que je vais voir des films qui vont me toucher. »

Emmanuelle Béart, qui a tourné avec les plus grands réalisateurs français (Rivette, Téchiné, Chabrol, etc.) a vécu très peu d’expériences comme juré d’un festival. Mais sa place dans un jury à Cannes l’a profondément marquée. « Ce fut une rude épreuve », confie-t-elle. À Biarritz, elle sait que l’épreuve sera moins éprouvante. « Je vais donner un maximum, être active et à l’écoute des autres membres. Nous formons une équipe », dit-elle.

Téléspectatrice exigeante

La comédienne est « une téléspectatrice exigeante, pour moi et mes enfants. Je me transforme en vrai dictateur avec la télécommande. »

Dans le jury Grands Reportages, elle retrouvera une photographe franco-libanaise, Jocelyne Saab, un réalisateur luxembourgeois, Andy Bausch, une journaliste égyptienne, Amina Hassan et un réalisateur français né au Caire (Égypte), Mich Raeburn.

Comments

comments

ANDY BAUSCH est membre du jury Grands Reportages du Fipa, Festival Internation de Programmes Audiovisuels, débuté hier…


Avec lui dans la jury; Emmanuelle Béart.
Délégué général du Festival: Pierre Henri Deleau (DELEGUE ARTISTIQUE DU Diractors Festival Luxembourg)

source: http://www.sudouest.com
Emmanuelle Béart est arrivée hier en début d’après-midi à Biarritz. L’actrice a rejoint l’hôtel du Palais vers 14 h 30 et était, une demi-heure plus tard, au milieu des autres jurés du Festival international de programmes audiovisuels (Fipa) pour poser sous l’objectif des photographes.

La comédienne a répondu à l’invitation de Pierre-Henri Deleau, le délégué général du Fipa, par amitié. Et, surtout, par envie : « Je connais le travail de Pierre-Henri, j’apprécie l’homme, et j’avais vraiment la volonté de venir ici, au Fipa. Je m’intéresse depuis longtemps à l’actualité sociale, aux reportages à la télévision. »

Emmanuelle Béart est d’ailleurs membre du jury Grands Reportages et faits de société. « C’était un choix, exprime-t-elle, en plus, j’ai coréalisé deux reportages, je pouvais donc m’intégrer dans ce jury. Je suis venue à Biarritz pour découvrir des choses… »

7 heures de projection

À raison de 7 heures de projection quotidienne, 16 programmes sont en compétition officielle, la comédienne sait qu’elle va passer du temps dans les salles. « Cela ne me fait pas peur, je suis là pour ça, sourit-elle. Ce que j’aime avec les reportages, c’est qu’on effectue un vrai tour du monde et qu’on se rapproche au plus près de la réalité. »

L’actrice est également connue pour ses engagements de citoyenne, notamment dans son rôle d’ambassadrice auprès de l’Unicef. « Je suis très engagée pour les enfants et les femmes, mais pas seulement, c’est la condition humaine qui m’intéresse. Au Fipa, grâce à la sélection de Pierre-Henri, je sais que je vais voir des films qui vont me toucher. »

Emmanuelle Béart, qui a tourné avec les plus grands réalisateurs français (Rivette, Téchiné, Chabrol, etc.) a vécu très peu d’expériences comme juré d’un festival. Mais sa place dans un jury à Cannes l’a profondément marquée. « Ce fut une rude épreuve », confie-t-elle. À Biarritz, elle sait que l’épreuve sera moins éprouvante. « Je vais donner un maximum, être active et à l’écoute des autres membres. Nous formons une équipe », dit-elle.

Téléspectatrice exigeante

La comédienne est « une téléspectatrice exigeante, pour moi et mes enfants. Je me transforme en vrai dictateur avec la télécommande. »

Dans le jury Grands Reportages, elle retrouvera une photographe franco-libanaise, Jocelyne Saab, un réalisateur luxembourgeois, Andy Bausch, une journaliste égyptienne, Amina Hassan et un réalisateur français né au Caire (Égypte), Mich Raeburn.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply