May 13 2009

Le ciné luxembourgeois fait «paniquer» Cannes

Published by at 10:16 under Festival

source: http://www.lessentiel.lu/

Le Festival de Cannes commence mercredi. Parmi la sélection officielle, un film coproduit au Luxembourg.
Stéphan Roelants compte rejoindre le tapis rouge à Cannes en tracteur. «Panique au village», film d’animation produit en partie dans ses studios à Contern, passera hors compétition, jeudi prochain. 

«Une grande reconnaissance» pour la société de production indépendante Mélusine et son studio352, dont Stéphan Roelants est créateur et patron. Le Belge compte surtout profiter de Cannes en tant que «passerelle de vente» où le tracteur devrait attirer l’attention de potentiels acheteurs sur «Panique au village», film qui anime des figurines de villageois et fait sauter des vaches en parachute. 

À Contern, les quarante employés ont terminé cette production depuis juin 2008. Sept nouveaux projets les préoccupent actuellement, après 115productions réalisées depuis la création de la société en 1997. 

«Mélusine a atteint une maturité qui nous permet de choisir nos projets», résume Stéphan Roelants, qui se dit toujours à la recherche de poésie et d’intelligence, d’une qualité narrative et graphique. Et qui sait si son tracteur ne s’arrêtera pas un jour au tapis rouge des Oscars. Sarah Brock

Comments

comments

source: http://www.lessentiel.lu/

Le Festival de Cannes commence mercredi. Parmi la sélection officielle, un film coproduit au Luxembourg.
Stéphan Roelants compte rejoindre le tapis rouge à Cannes en tracteur. «Panique au village», film d’animation produit en partie dans ses studios à Contern, passera hors compétition, jeudi prochain. 

«Une grande reconnaissance» pour la société de production indépendante Mélusine et son studio352, dont Stéphan Roelants est créateur et patron. Le Belge compte surtout profiter de Cannes en tant que «passerelle de vente» où le tracteur devrait attirer l’attention de potentiels acheteurs sur «Panique au village», film qui anime des figurines de villageois et fait sauter des vaches en parachute. 

À Contern, les quarante employés ont terminé cette production depuis juin 2008. Sept nouveaux projets les préoccupent actuellement, après 115productions réalisées depuis la création de la société en 1997. 

«Mélusine a atteint une maturité qui nous permet de choisir nos projets», résume Stéphan Roelants, qui se dit toujours à la recherche de poésie et d’intelligence, d’une qualité narrative et graphique. Et qui sait si son tracteur ne s’arrêtera pas un jour au tapis rouge des Oscars. Sarah Brock

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply