May 18 2011

Les petits Suisses luxembourgeois

Published by at 10:02 under Festival,Français,Industry

SOURCE: http://www.lequotidien.lu

cannes11

Le Luxembourg a beau posséder un pavillon maritime des plus actifs, l’unique accès à la mer du Grand-Duché se réduit néanmoins à un étroit lopin de sable fin sur la Croisette cannoise, et ce chaque année pendant deux semaines en mai.

C’est en effet sur la plage de Cannes, juste derrière le prestigieux Palais des festivals, qu’est installé depuis quelques années le pavillon du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle (Fonspa), point de rencontre désormais incontournable pour les professionnels du cinéma luxembourgeois qui y trouvent refuge face à l’éternel va-et-vient des vases communicants cannois. Cinéastes, producteurs, financiers, journalistes, ministres et acteurs s’y côtoient dans un joli capharnaüm, arrosé (parfois) d’un bon verre de rosé ou de crémant. Hier, peu avant midi, alors que le festival de Cannes venait tout juste de découvrir un petit chef-d’œuvre français intitulé The Artist, réalisé par Michel Hazanavicius, le ministre luxembourgeois des Communications et des Médias, François Biltgen, et Didier Burkhalter, conseiller fédéral suisse et chef du département fédéral de l’Intérieur, ont signé un accord bilatéral de coproduction dans le domaine de l’audiovisuel avec la Suisse. Un accord qui, selon Biltgen, «permettra de développer les relations entre la Suisse et le Luxembourg dans un secteur économique et culturel différent et prometteur pour l’avenir».
François Biltgen s’est réjoui des bonnes relations que le Luxembourg entretient depuis les années 1980 avec la Suisse au niveau de la production audiovisuelle. Ainsi, le début du développement du secteur et du soutien public à la production de films au Luxembourg a été marqué par des coproductions de Samsa Film comme Anna-annA de Greti Kläy et Jürgen Brauer, ou Grosse Gefühle, de Christoph Schertenleib, ou encore, plus récemment, le documentaire de Youssou N’Dour Retour à Gorée et La Petite Chambre, de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond (Iris Productions).

Deux films mis en avant

Dans le cadre d’un point presse, le ministre a également révélé que le «Lëtzebuerger Filmpraïs», prévu pour la fin 2011, a été reporté à mars 2012 pour coïncider avec la soirée de clôture de la deuxième édition du Discovery Zone Luxembourg City Film Festival.
Cette année, la cinématographie luxembourgeoise est représentée par deux films sur la Croisette: Les Géants, de Bouli Lanners et coproduit par Samsa, qui fera la clôture de la Quinzaine des réalisateurs, vendredi prochain, et le film d’animation The Prodigies/La Nuit des enfants rois (coproduit par Luxanimation), présenté dans le cadre des séances spéciales du festival pour les lycéens cannois.

Jean-Pierre Thilges

Jusqu’à dimanche.
www.festival-cannes.fr

Comments

comments

SOURCE: http://www.lequotidien.lu

cannes11

Le Luxembourg a beau posséder un pavillon maritime des plus actifs, l’unique accès à la mer du Grand-Duché se réduit néanmoins à un étroit lopin de sable fin sur la Croisette cannoise, et ce chaque année pendant deux semaines en mai.

C’est en effet sur la plage de Cannes, juste derrière le prestigieux Palais des festivals, qu’est installé depuis quelques années le pavillon du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle (Fonspa), point de rencontre désormais incontournable pour les professionnels du cinéma luxembourgeois qui y trouvent refuge face à l’éternel va-et-vient des vases communicants cannois. Cinéastes, producteurs, financiers, journalistes, ministres et acteurs s’y côtoient dans un joli capharnaüm, arrosé (parfois) d’un bon verre de rosé ou de crémant. Hier, peu avant midi, alors que le festival de Cannes venait tout juste de découvrir un petit chef-d’œuvre français intitulé The Artist, réalisé par Michel Hazanavicius, le ministre luxembourgeois des Communications et des Médias, François Biltgen, et Didier Burkhalter, conseiller fédéral suisse et chef du département fédéral de l’Intérieur, ont signé un accord bilatéral de coproduction dans le domaine de l’audiovisuel avec la Suisse. Un accord qui, selon Biltgen, «permettra de développer les relations entre la Suisse et le Luxembourg dans un secteur économique et culturel différent et prometteur pour l’avenir».
François Biltgen s’est réjoui des bonnes relations que le Luxembourg entretient depuis les années 1980 avec la Suisse au niveau de la production audiovisuelle. Ainsi, le début du développement du secteur et du soutien public à la production de films au Luxembourg a été marqué par des coproductions de Samsa Film comme Anna-annA de Greti Kläy et Jürgen Brauer, ou Grosse Gefühle, de Christoph Schertenleib, ou encore, plus récemment, le documentaire de Youssou N’Dour Retour à Gorée et La Petite Chambre, de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond (Iris Productions).

Deux films mis en avant

Dans le cadre d’un point presse, le ministre a également révélé que le «Lëtzebuerger Filmpraïs», prévu pour la fin 2011, a été reporté à mars 2012 pour coïncider avec la soirée de clôture de la deuxième édition du Discovery Zone Luxembourg City Film Festival.
Cette année, la cinématographie luxembourgeoise est représentée par deux films sur la Croisette: Les Géants, de Bouli Lanners et coproduit par Samsa, qui fera la clôture de la Quinzaine des réalisateurs, vendredi prochain, et le film d’animation The Prodigies/La Nuit des enfants rois (coproduit par Luxanimation), présenté dans le cadre des séances spéciales du festival pour les lycéens cannois.

Jean-Pierre Thilges

Jusqu’à dimanche.
www.festival-cannes.fr

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply