Feb 03 2015

PROGRAMMATION / PROGRAMME – LUXEMBOURG CITY FILM FESTIVAL 2015

Published by at 17:43 under Festival

SOURCE: Communiqué de presse

L’équipe organisatrice du Luxembourg City Film Festival est heureuse de vous dévoiler le contenu artistique de sa cinquième édition qui aura lieu du 26 février au 8 mars 2015 à Luxembourg Ville à la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, au CINÉ UTOPIA, à Utopolis-KIRCHBERG, au CERCLE CITÉ et dans de nombreuses institutions culturelles partenaires à Luxembourg.

UNE NOUVELLE IDENTITÉ

Né sous l’intitulé Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival en 2011, le festival officiel du Luxembourg a choisi de condenser son appellation à des fins de professionnalisation, notamment à l’échelle internationale. Le nouveau concept graphique a, lui, été confié à l’agence Michel Welfringer à qui l’on doit, notamment, le logo de la Quinzaine des Réalisateurs cannoise.

TIM BURTON EN OUVERTURE, DONATO ROTUNNO EN CLÔTURE

BIG EYES (Tim Burton) et BABY(A)LONE (Donato Rotunno) assureront les deux grandes transitions du festival, assurant au passage deux des principales aspirations du festival : offrir un panorama du cinéma contemporain et assurer la promotion des (co)productions luxembourgeoises.

COMPÉTITION OFFICIELLE : DES TITRES-PHARES

Dans un contexte particulièrement chahuté – les festivals se disputant becs et ongles les œuvres les plus courtisées – le Comité Artistique en charge de la programmation est particulièrement fier d’avoir mis la main sur plusieurs œuvres emblématiques de l’actualité cinématographique, au premier rang desquelles WHILE WE’RE YOUNG. Signé Noah Baumbach (FRANCES HA), il concilie un casting très hollywoodien (Ben Stiller, Naomi Watts…) et une écriture très innovante. Autre événement annoncé : A SECOND CHANCE de Susanne Bier, réalisatrice danoise dont il devient difficile de lister les récompenses. Retour d’histoire : bien que toujours interdit d’exercer, l’Iranien Jafar Panahi s’est réinventé en chauffeur de TAXI pour une œuvre particulièrement rafraîchissante, qui fera sa Première Internationale à Luxembourg, quelques jours après sa Première Mondiale à Berlin. Un scénario identique à celui rencontré il y a deux ans avec CLOSED CURTAINS. L’Europe Centrale et de l’Est sera particulièrement bien représentée cette année avec le candidat kosovar aux Oscars THREE WINDOWS AND A HANGING, l’étonnant projet d’animation de la Lettone Signe Baumane ROCKS IN MY POCKET ou le bulgare THE LESSON (Kristina Grozeva) qui vit actuellement une tournée triomphante en festivals. Plus à l’est encore, TEST illustrera la force de la mise en scène du cinéma russe actuel. Au titre des territoires que le festival a pris l’habitude de sillonner, notons le grec A BLAST (Syllas Tzoumerkas), qui fera le déplacement avec son casting, illustrant au passage le nombre important d’invités à prévoir cette année. Primé à Chicago, REFUGIADO (Diego Lerman assurera la représentation sud-américaine. Dernier invité d’une compétition particulièrement relevée : BLIND (Norvège, d’Eskil Vogt) et sa double narration.

LA COMPÉTITION DOCUMENTAIRE

Il y a deux ans, THE ACT OF KILLING avait entraîné nos spectateurs dans un tourbillon d’émotions. Il était donc légitime que cette édition accueille THE LOOK OF SILENCE, le deuxième volet choc de cette exploration par Joshua Oppenheimer de la purge anti-communiste qui avait fait des centaines de milliers de morts en Indonésie. Récompensé à Sundance il y a quelques jours seulement, PERVERT PARK s’intéresse lui à la vie d’une poignée d’individus américains condamnés pour crimes sexuels. C’est sur le même continent que sévit Joe Arpaio, le shérif le plus controversé des Etats Unis. THE JOE SHOW (Randy Murray) est entièrement consacré à ce personnage pour le moins iconoclaste. Artistes graphistes ayant choisi de s’illustrer sur les façades des immeubles de Sao Paulo, les PIXADORES (Amir Arsames Escandari) vous entraîneront dans le sillage de ces ingérables casse-cous issus des favelas. Ne manquez pas, toujours en compétition, le troublant WAR OF LIES (Mathias Bittner) qui prête l’origine du conflit américano-irakien à un seul homme et l’étonnant portrait d’une famille rom, TOTO AND HIS SISTERS, signé Alexander Nanau.

LES DOTATIONS

Deux Prix (le GRAND PRIX – BY ORANGE, d’une valeur de 10.000 € et le PRIX DU DOCUMENTAIRE – BY BGL BNP PARIBAS doté de 5 000 €), seront remis en même temps que le PRIX DU JURY JEUNE, lors de la cérémonie de clôture du festival, le 7 mars (Utopolis, Kirchberg). Pour la première fois, l’association des critiques de film luxembourgeois remettra le PRIX DE LA CRITIQUE en son nom.

LES JURYS

Journaliste, animateur de radio, présentateur de télévision et écrivain franco-luxembourgeois, STEPHANE BERN a accepté de se prêter au difficile rôle de juré. Il siègera aux côtés de sa compatriote DESIRÉE NOSBUSCH, actrice, présentatrice et réalisatrice. Il nous avait offert un magnifique premier film, MOURNING, le réalisateur iranien Morteza Farshbaf – qui vient de terminer son deuxième long-métrage – sera également de la fête. Coéquipière de Jean Dujardin dans OSS 117, Rio ne répond plus, connue notamment pour son rôle dans Les petits mouchoirs de Guillaume Canet, LOUISE MONOT retrouvera le Luxembourg où elle avait notamment tourné dans Plan de Table. Plume incontournable de la revue POSITIF l’Irlandaise Eithne O’Neill nous fera également l’honneur de sa participation.

LE JURY DOCUMENTAIRE

Producteur, Vice-président du Réseau européen des cinémathèques françaises, Alain Esmery planchera sur notre compétition documentaire. Il retrouvera le producteur et réalisateur belge Willy Perelsztejn, ainsi que le producteur, réalisateur et ex-directeur de l’Institut européen de cinéma et d’audiovisuel de Nancy REGIS LATOUCHE. Nous serons également heureux de retrouver dans ce jury Niels van Koevorden et Sabine Lubbe Bakker, les réalisateurs du documentaire NE ME QUITTE PAS qui avait remporté la compétition l’an passé.

LA SÉLECTION OFFICIELLE – HORS COMPÉTITION

Une pléiade de films retenus pour leur inventivité, leur originalité ou leur inscription dans le paysage cinématographique complèteront ce tableau. Issu de la passerelle entre le jeune public et la programmation générale, 52 TUESDAYS de Sophie Hyde sera présenté en séance spéciale. Chef-d’œuvre irano-arty, A GIRL WALKS HOME ALONE AT NIGHT vous permettra de suivre une vampire en tchador dans d’effrayantes pérégrinations nocturnes. L’actrice luxembourgeoise Vicky Krieps a reçu plusieurs prix d’interprétation pour DAS ZIMMERMÄDCHEN LYNN, film articulé autour de son personnage que l’on pourra également découvrir en séance spéciale. Comédie satirique sur l’activisme d’une étudiante noire (DEAR WHITE PEOPLE), guerre des drônes (GOOD KILL), obsessions (DORA OR THE SEXUAL NEUROSES OF OUR PARENTS), le suspens ira grandissant jusqu’aux projections les plus tardives. Préparez-vous ainsi à frémir avec le dernier Tetsuya Nakashima (THE WORLD OF KANAKO) ou à vous accrocher à votre siège avec un film doublement primé le week-end dernier au festival du film fantastique de Gérardmer : GOODNIGHT MOMMY.

RENCONTRES PUBLIQUES ET PROFESSIONNELLES

Nous profiterons de la présence de Morteza Farshbaf pour réaliser une conversation autour du cinéma Iranien, qui sera suivie de la projection d’un phénomène perse du moment : MELBOURNE. Nous aurons l’honneur de collaborer pour la première fois avec les Nations Unies qui présenteront, dans le cadre de leur programme CINÉ-ONU, le film THE SUPREME PRICE qui s’intéresse à la condition féminine au Nigéria. Nous redécouvrirons également OLIVER TWIST de Polanski au travers d’une Masterclass avec le chef décorateur ALLAN STARSKI qui avait notamment été Oscarisé pour LA LISTE DE SCHINDLER. Ajoutons à cela un forum à ne pas manquer sur la narration Transmédia et l’étude de cas du projet primé SOUNDHUNTERS (A-Bahn) et les retrouvailles avec le collectif NISI MASA pour le forum de coproduction 9e EUROPEAN SHORT PITCH.

LES OEUVRES LUXEMBOURGEOISES

Outre le film BABY(A)LONE présenté en clôture, le volet luxembourgeois sera, cette année, très largement représenté. BLACK HARVEST (Jean-Louis Schuller, Sean Clark) est un documentaire s’intéressant au phénomène du fracking et des migrations humaines qu’il entraîne. D’MELODIE VUM MIER (Tomm Moore), actuellement en lice pour les Oscars, fera sa Première en langue luxembourgeoise. Autre animation cosignée Mélusine : EXTRAORDINARY TALES (Raul Garcia) sera enfin dévoilé dans sa version complète. Après avoir ouvert le récent festival MAX OPHÜLS, LES BRIGANDS (Frank Hoffmann, Pol Cruchten) fera sa grande Première luxembourgeoise, en présence des réalisateurs et de l’acteur Tchéky Karyo. Le très acclamé MELODY (Bernard Bellefroid), le touchant OOOPS ! DE NOAH ASS FORT… (Toby Genkel, Sean MC Cormack) et le familial SECRETS OF WAR (Dennis Bots) complète une revue de troupe à laquelle il faut associer la grande soirée des courts-métrages.

PARALLÈLEMENT AU QUARTIER GÉNÉRAL ET HORS LES MURS

L’espace d’exposition du « Ratskeller », au Cercle Cité, situé au cœur de la Ville de Luxembourg, se transformera, une nouvelle fois, en point de convergence idéal entre les projections et accueillera un bar éphémère : L’URBAN « POP UP » BAR. Vous pourrez profiter, sur place, de l’exposition MELANCHOLIC DISLOCATION, signée Martine Feipel & Jean Bechameil, fruit d’une coproduction LUXEMBOURG CITY FILM FESTIVAL – CERCLE CITE.

Mais l’événement sera aussi HORS LES MURS.

Le Carrérotondes accueillera TRAINS OF THOUGHTS, un CinéLive mettant en scène le groupe autrichien SOFA SURFERS, ainsi que la grande fête des 20 ANS de TARANTULA. Le CASINO LUXEMBOURG – FORUM D’ART CONTEMPORAIN fera un crochet jusqu’au CINÉ UTOPIA pour y présenter THE SCORPION’S STING, un projet artistique de courts-métrages inspirés de l’ÂGE D’OR DE L. BUNUEL. NEIMËNSTER accueillera la projection de I AM FEMEN, documentaire d’Alain Margot s’intéressant à l’action militante de ces féministes, en présence d’Oxana Shachko, l’une de ses principales fondatrices. Le MUDAM vous donne lui rendez-vous pour EPISODE OF THE SEA, étonnant film documentaire réalisé par deux artistes (Lonnie van Brummelen, Siebren de Haan) s’étant intéressés aux habitants d’une presque-île en pleine mutation.

LE JEUNE PUBLIC

On recense plus de 4 000 inscriptions scolaires pour les films et les ateliers cette année. Le festival a en effet toujours fait du jeune public l’une de ses grandes priorités, et les écoles répondent présentes massivement.

LES SPONSORS

Le ministère de la Culture et la Ville de Luxembourg sont les sponsors institutionnels majeurs de l’évènement. À leurs côtés, le principal soutien privé du festival est le groupe UTOPIA S.A.. Le Centre national de l’audiovisuel, la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, le Film Fund Luxembourg participent de concert à l’élaboration de cette cinquième édition.
Le festival est également fier de renouveler ses partenariats avec ses sponsors officiels ORANGE Luxembourg et BGL BNP PARIBAS et heureux de compter sur ses partenaires historiques : CHAMBRE DE COMMERCE, MERCEDES-BENZ Luxembourg, LUXAIR, Imprimerie FABER et le CERCLE CITE.
Restez connectés via notre site officiel et les réseaux sociaux pour ne rien perdre de notre actualité, des éventuelles modifications de programmation et des confirmations d’invités.

Comments

comments

SOURCE: Communiqué de presse

L’équipe organisatrice du Luxembourg City Film Festival est heureuse de vous dévoiler le contenu artistique de sa cinquième édition qui aura lieu du 26 février au 8 mars 2015 à Luxembourg Ville à la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, au CINÉ UTOPIA, à Utopolis-KIRCHBERG, au CERCLE CITÉ et dans de nombreuses institutions culturelles partenaires à Luxembourg.

UNE NOUVELLE IDENTITÉ

Né sous l’intitulé Discovery Zone – Luxembourg City Film Festival en 2011, le festival officiel du Luxembourg a choisi de condenser son appellation à des fins de professionnalisation, notamment à l’échelle internationale. Le nouveau concept graphique a, lui, été confié à l’agence Michel Welfringer à qui l’on doit, notamment, le logo de la Quinzaine des Réalisateurs cannoise.

TIM BURTON EN OUVERTURE, DONATO ROTUNNO EN CLÔTURE

BIG EYES (Tim Burton) et BABY(A)LONE (Donato Rotunno) assureront les deux grandes transitions du festival, assurant au passage deux des principales aspirations du festival : offrir un panorama du cinéma contemporain et assurer la promotion des (co)productions luxembourgeoises.

COMPÉTITION OFFICIELLE : DES TITRES-PHARES

Dans un contexte particulièrement chahuté – les festivals se disputant becs et ongles les œuvres les plus courtisées – le Comité Artistique en charge de la programmation est particulièrement fier d’avoir mis la main sur plusieurs œuvres emblématiques de l’actualité cinématographique, au premier rang desquelles WHILE WE’RE YOUNG. Signé Noah Baumbach (FRANCES HA), il concilie un casting très hollywoodien (Ben Stiller, Naomi Watts…) et une écriture très innovante. Autre événement annoncé : A SECOND CHANCE de Susanne Bier, réalisatrice danoise dont il devient difficile de lister les récompenses. Retour d’histoire : bien que toujours interdit d’exercer, l’Iranien Jafar Panahi s’est réinventé en chauffeur de TAXI pour une œuvre particulièrement rafraîchissante, qui fera sa Première Internationale à Luxembourg, quelques jours après sa Première Mondiale à Berlin. Un scénario identique à celui rencontré il y a deux ans avec CLOSED CURTAINS. L’Europe Centrale et de l’Est sera particulièrement bien représentée cette année avec le candidat kosovar aux Oscars THREE WINDOWS AND A HANGING, l’étonnant projet d’animation de la Lettone Signe Baumane ROCKS IN MY POCKET ou le bulgare THE LESSON (Kristina Grozeva) qui vit actuellement une tournée triomphante en festivals. Plus à l’est encore, TEST illustrera la force de la mise en scène du cinéma russe actuel. Au titre des territoires que le festival a pris l’habitude de sillonner, notons le grec A BLAST (Syllas Tzoumerkas), qui fera le déplacement avec son casting, illustrant au passage le nombre important d’invités à prévoir cette année. Primé à Chicago, REFUGIADO (Diego Lerman assurera la représentation sud-américaine. Dernier invité d’une compétition particulièrement relevée : BLIND (Norvège, d’Eskil Vogt) et sa double narration.

LA COMPÉTITION DOCUMENTAIRE

Il y a deux ans, THE ACT OF KILLING avait entraîné nos spectateurs dans un tourbillon d’émotions. Il était donc légitime que cette édition accueille THE LOOK OF SILENCE, le deuxième volet choc de cette exploration par Joshua Oppenheimer de la purge anti-communiste qui avait fait des centaines de milliers de morts en Indonésie. Récompensé à Sundance il y a quelques jours seulement, PERVERT PARK s’intéresse lui à la vie d’une poignée d’individus américains condamnés pour crimes sexuels. C’est sur le même continent que sévit Joe Arpaio, le shérif le plus controversé des Etats Unis. THE JOE SHOW (Randy Murray) est entièrement consacré à ce personnage pour le moins iconoclaste. Artistes graphistes ayant choisi de s’illustrer sur les façades des immeubles de Sao Paulo, les PIXADORES (Amir Arsames Escandari) vous entraîneront dans le sillage de ces ingérables casse-cous issus des favelas. Ne manquez pas, toujours en compétition, le troublant WAR OF LIES (Mathias Bittner) qui prête l’origine du conflit américano-irakien à un seul homme et l’étonnant portrait d’une famille rom, TOTO AND HIS SISTERS, signé Alexander Nanau.

LES DOTATIONS

Deux Prix (le GRAND PRIX – BY ORANGE, d’une valeur de 10.000 € et le PRIX DU DOCUMENTAIRE – BY BGL BNP PARIBAS doté de 5 000 €), seront remis en même temps que le PRIX DU JURY JEUNE, lors de la cérémonie de clôture du festival, le 7 mars (Utopolis, Kirchberg). Pour la première fois, l’association des critiques de film luxembourgeois remettra le PRIX DE LA CRITIQUE en son nom.

LES JURYS

Journaliste, animateur de radio, présentateur de télévision et écrivain franco-luxembourgeois, STEPHANE BERN a accepté de se prêter au difficile rôle de juré. Il siègera aux côtés de sa compatriote DESIRÉE NOSBUSCH, actrice, présentatrice et réalisatrice. Il nous avait offert un magnifique premier film, MOURNING, le réalisateur iranien Morteza Farshbaf – qui vient de terminer son deuxième long-métrage – sera également de la fête. Coéquipière de Jean Dujardin dans OSS 117, Rio ne répond plus, connue notamment pour son rôle dans Les petits mouchoirs de Guillaume Canet, LOUISE MONOT retrouvera le Luxembourg où elle avait notamment tourné dans Plan de Table. Plume incontournable de la revue POSITIF l’Irlandaise Eithne O’Neill nous fera également l’honneur de sa participation.

LE JURY DOCUMENTAIRE

Producteur, Vice-président du Réseau européen des cinémathèques françaises, Alain Esmery planchera sur notre compétition documentaire. Il retrouvera le producteur et réalisateur belge Willy Perelsztejn, ainsi que le producteur, réalisateur et ex-directeur de l’Institut européen de cinéma et d’audiovisuel de Nancy REGIS LATOUCHE. Nous serons également heureux de retrouver dans ce jury Niels van Koevorden et Sabine Lubbe Bakker, les réalisateurs du documentaire NE ME QUITTE PAS qui avait remporté la compétition l’an passé.

LA SÉLECTION OFFICIELLE – HORS COMPÉTITION

Une pléiade de films retenus pour leur inventivité, leur originalité ou leur inscription dans le paysage cinématographique complèteront ce tableau. Issu de la passerelle entre le jeune public et la programmation générale, 52 TUESDAYS de Sophie Hyde sera présenté en séance spéciale. Chef-d’œuvre irano-arty, A GIRL WALKS HOME ALONE AT NIGHT vous permettra de suivre une vampire en tchador dans d’effrayantes pérégrinations nocturnes. L’actrice luxembourgeoise Vicky Krieps a reçu plusieurs prix d’interprétation pour DAS ZIMMERMÄDCHEN LYNN, film articulé autour de son personnage que l’on pourra également découvrir en séance spéciale. Comédie satirique sur l’activisme d’une étudiante noire (DEAR WHITE PEOPLE), guerre des drônes (GOOD KILL), obsessions (DORA OR THE SEXUAL NEUROSES OF OUR PARENTS), le suspens ira grandissant jusqu’aux projections les plus tardives. Préparez-vous ainsi à frémir avec le dernier Tetsuya Nakashima (THE WORLD OF KANAKO) ou à vous accrocher à votre siège avec un film doublement primé le week-end dernier au festival du film fantastique de Gérardmer : GOODNIGHT MOMMY.

RENCONTRES PUBLIQUES ET PROFESSIONNELLES

Nous profiterons de la présence de Morteza Farshbaf pour réaliser une conversation autour du cinéma Iranien, qui sera suivie de la projection d’un phénomène perse du moment : MELBOURNE. Nous aurons l’honneur de collaborer pour la première fois avec les Nations Unies qui présenteront, dans le cadre de leur programme CINÉ-ONU, le film THE SUPREME PRICE qui s’intéresse à la condition féminine au Nigéria. Nous redécouvrirons également OLIVER TWIST de Polanski au travers d’une Masterclass avec le chef décorateur ALLAN STARSKI qui avait notamment été Oscarisé pour LA LISTE DE SCHINDLER. Ajoutons à cela un forum à ne pas manquer sur la narration Transmédia et l’étude de cas du projet primé SOUNDHUNTERS (A-Bahn) et les retrouvailles avec le collectif NISI MASA pour le forum de coproduction 9e EUROPEAN SHORT PITCH.

LES OEUVRES LUXEMBOURGEOISES

Outre le film BABY(A)LONE présenté en clôture, le volet luxembourgeois sera, cette année, très largement représenté. BLACK HARVEST (Jean-Louis Schuller, Sean Clark) est un documentaire s’intéressant au phénomène du fracking et des migrations humaines qu’il entraîne. D’MELODIE VUM MIER (Tomm Moore), actuellement en lice pour les Oscars, fera sa Première en langue luxembourgeoise. Autre animation cosignée Mélusine : EXTRAORDINARY TALES (Raul Garcia) sera enfin dévoilé dans sa version complète. Après avoir ouvert le récent festival MAX OPHÜLS, LES BRIGANDS (Frank Hoffmann, Pol Cruchten) fera sa grande Première luxembourgeoise, en présence des réalisateurs et de l’acteur Tchéky Karyo. Le très acclamé MELODY (Bernard Bellefroid), le touchant OOOPS ! DE NOAH ASS FORT… (Toby Genkel, Sean MC Cormack) et le familial SECRETS OF WAR (Dennis Bots) complète une revue de troupe à laquelle il faut associer la grande soirée des courts-métrages.

PARALLÈLEMENT AU QUARTIER GÉNÉRAL ET HORS LES MURS

L’espace d’exposition du « Ratskeller », au Cercle Cité, situé au cœur de la Ville de Luxembourg, se transformera, une nouvelle fois, en point de convergence idéal entre les projections et accueillera un bar éphémère : L’URBAN « POP UP » BAR. Vous pourrez profiter, sur place, de l’exposition MELANCHOLIC DISLOCATION, signée Martine Feipel & Jean Bechameil, fruit d’une coproduction LUXEMBOURG CITY FILM FESTIVAL – CERCLE CITE.

Mais l’événement sera aussi HORS LES MURS.

Le Carrérotondes accueillera TRAINS OF THOUGHTS, un CinéLive mettant en scène le groupe autrichien SOFA SURFERS, ainsi que la grande fête des 20 ANS de TARANTULA. Le CASINO LUXEMBOURG – FORUM D’ART CONTEMPORAIN fera un crochet jusqu’au CINÉ UTOPIA pour y présenter THE SCORPION’S STING, un projet artistique de courts-métrages inspirés de l’ÂGE D’OR DE L. BUNUEL. NEIMËNSTER accueillera la projection de I AM FEMEN, documentaire d’Alain Margot s’intéressant à l’action militante de ces féministes, en présence d’Oxana Shachko, l’une de ses principales fondatrices. Le MUDAM vous donne lui rendez-vous pour EPISODE OF THE SEA, étonnant film documentaire réalisé par deux artistes (Lonnie van Brummelen, Siebren de Haan) s’étant intéressés aux habitants d’une presque-île en pleine mutation.

LE JEUNE PUBLIC

On recense plus de 4 000 inscriptions scolaires pour les films et les ateliers cette année. Le festival a en effet toujours fait du jeune public l’une de ses grandes priorités, et les écoles répondent présentes massivement.

LES SPONSORS

Le ministère de la Culture et la Ville de Luxembourg sont les sponsors institutionnels majeurs de l’évènement. À leurs côtés, le principal soutien privé du festival est le groupe UTOPIA S.A.. Le Centre national de l’audiovisuel, la Cinémathèque de la Ville de Luxembourg, le Film Fund Luxembourg participent de concert à l’élaboration de cette cinquième édition.
Le festival est également fier de renouveler ses partenariats avec ses sponsors officiels ORANGE Luxembourg et BGL BNP PARIBAS et heureux de compter sur ses partenaires historiques : CHAMBRE DE COMMERCE, MERCEDES-BENZ Luxembourg, LUXAIR, Imprimerie FABER et le CERCLE CITE.
Restez connectés via notre site officiel et les réseaux sociaux pour ne rien perdre de notre actualité, des éventuelles modifications de programmation et des confirmations d’invités.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |