Jun 13 2014

Xavier Bettel promeut le cinéma luxembourgeois à Annecy

Published by at 01:49 under Festival,Industry

SOURCE: http://www.wort.lu

«Je ne me voyais pas monter les marches de Cannes…»

Présent ce mercredi au Festival du Film d’Animation d’Annecy, le Premier ministre entend ainsi promouvoir un domaine dans lequel le Luxembourg excelle, le film d’animation. Il revient en exclusivité pour wort.lu/fr sur sa volonté de renforcer un secteur porteur pour le pays, ses goûts en matière de cinéma et les raisons de son absence à Cannes.

„Je ne me voyais pas monter les marches de Cannes en noeud papillon et expliquer en même temps aux Luxembourgeois que le pays traverse actuellement des difficultés financières“, commence Xavier Bettel présent à Annecy à l’occasion du Festival international du Film d’animation (MIFA), le rendez-vous mondial en matière d’animation. „J’ai préféré me rendre au MIFA, un festival simple et moins bling bling et qui met à l’honneur le cinéma d’animation, un ressort où le Luxembourg excelle“.

Un acte fort de la part du Premier ministre qui est également ministre des Médias et de la Communication et qui procédera ce mercredi après-midi à Annecy à l’ouverture officielle du Festival en compagnie d’élus locaux.

75 % des jeunes qui sortent du BTS en dessin d’animation trouvent immédiatement du travail

„Le Luxembourg a remporté deux Oscars et s’illustre de manière exceptionnelle en cinéma d’animation sur la scène internationale“, poursuit-il. „ J’ai visité les studios à Kehlen et le BTS en dessin d’animation et être à Annecy aujourd’hui me semble la suite logique à mon intérêt pour ce secteur qui n’a pas connu de coupe budgétaire“.

Les étudiants du BTS en question sont d’ailleurs présents sur le site, le Film Fund leur permet ainsi de rencontrer des gens du métier, de créer des connexions et de présenter leurs projets.

„Le cinéma d’animation est un ressort très porteur au Luxembourg“, note le Premier ministre, „car nous privilégions la qualité à la quantité. Il faut savoir que 75 % des jeunes qui sortent de ce BTS trouvent immédiatement du travail“.

Mais le MIFA n’est pas qu’un lieu où l’on vient vendre son savoir-faire, acheter ou repérer des films à coproduire, c’est aussi un espace où le dessin-animé est à l’honneur.

„J’ai bien sûr adoré Mr Hublot“, confie Xavier Bettel, „La force de l’image est telle qu’on rit, pleure! Et j’ai des goûts en matière de cinéma qui sont très hétéroclites: ils vont de „L’Ours“ de Jean-Jacques Annaut à Zeilt!“

Le Premier ministre explique notamment qu’il est un bon consommateur et qu’il va régulièrement au cinéma. Sa dernière toile? „Maleficent“ de Walt Disney et son film préféré: „Le Cercle des Poètes disparus“ de Peter Weir, „un film qui m’a bouleversé“ ou „Une histoire sans fin“ de Wolfgang Petersen qui a profondément marqué son enfance.

Virginie Orlandi

Comments

comments

SOURCE: http://www.wort.lu

«Je ne me voyais pas monter les marches de Cannes…»

Présent ce mercredi au Festival du Film d’Animation d’Annecy, le Premier ministre entend ainsi promouvoir un domaine dans lequel le Luxembourg excelle, le film d’animation. Il revient en exclusivité pour wort.lu/fr sur sa volonté de renforcer un secteur porteur pour le pays, ses goûts en matière de cinéma et les raisons de son absence à Cannes.

„Je ne me voyais pas monter les marches de Cannes en noeud papillon et expliquer en même temps aux Luxembourgeois que le pays traverse actuellement des difficultés financières“, commence Xavier Bettel présent à Annecy à l’occasion du Festival international du Film d’animation (MIFA), le rendez-vous mondial en matière d’animation. „J’ai préféré me rendre au MIFA, un festival simple et moins bling bling et qui met à l’honneur le cinéma d’animation, un ressort où le Luxembourg excelle“.

Un acte fort de la part du Premier ministre qui est également ministre des Médias et de la Communication et qui procédera ce mercredi après-midi à Annecy à l’ouverture officielle du Festival en compagnie d’élus locaux.

75 % des jeunes qui sortent du BTS en dessin d’animation trouvent immédiatement du travail

„Le Luxembourg a remporté deux Oscars et s’illustre de manière exceptionnelle en cinéma d’animation sur la scène internationale“, poursuit-il. „ J’ai visité les studios à Kehlen et le BTS en dessin d’animation et être à Annecy aujourd’hui me semble la suite logique à mon intérêt pour ce secteur qui n’a pas connu de coupe budgétaire“.

Les étudiants du BTS en question sont d’ailleurs présents sur le site, le Film Fund leur permet ainsi de rencontrer des gens du métier, de créer des connexions et de présenter leurs projets.

„Le cinéma d’animation est un ressort très porteur au Luxembourg“, note le Premier ministre, „car nous privilégions la qualité à la quantité. Il faut savoir que 75 % des jeunes qui sortent de ce BTS trouvent immédiatement du travail“.

Mais le MIFA n’est pas qu’un lieu où l’on vient vendre son savoir-faire, acheter ou repérer des films à coproduire, c’est aussi un espace où le dessin-animé est à l’honneur.

„J’ai bien sûr adoré Mr Hublot“, confie Xavier Bettel, „La force de l’image est telle qu’on rit, pleure! Et j’ai des goûts en matière de cinéma qui sont très hétéroclites: ils vont de „L’Ours“ de Jean-Jacques Annaut à Zeilt!“

Le Premier ministre explique notamment qu’il est un bon consommateur et qu’il va régulièrement au cinéma. Sa dernière toile? „Maleficent“ de Walt Disney et son film préféré: „Le Cercle des Poètes disparus“ de Peter Weir, „un film qui m’a bouleversé“ ou „Une histoire sans fin“ de Wolfgang Petersen qui a profondément marqué son enfance.

Virginie Orlandi

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |