May 11 2014

Près de 6 millions pour le cinéma

Published by at 01:07 under Filmfund Luxembourg

SOURCE: http://www.paperjam.lu

Lors de sa dernière réunion, le conseil d’administration du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle a accordé des aides financières pour un montant total de 5.845.290 d’euros.

Alors que la conférence de presse devant présenter le bilan 2013 du Film Fonds a été reportée «pour des raisons techniques de chiffres», le travail du conseil d’administration se poursuit et l’attribution des aides vont bon train puisque 5,8 millions d’euros ont été attribués. Rappelons que la ligne budgétaire fixée est de 30 millions annuels et que les séances précédentes de l’année en cours ont distribué un peu plus de 10 millions d’euros.


Florian Gallenberger avait reçu un Oscar pour son court-métrage «Quiero ser». Il tournera son deuxième long au Luxembourg.

La société de production Bidibul se voit attribuer deux fois 30.000 euros pour le développement de deux longs-métrages d’animation: «Croc blanc», de Philippe Lioret, basé sur le célèbre roman de Jack London, et «Miles», de Rebecca Dautremer, une histoire d’amour et de justice autour d’un musicien un peu magicien.

Désirée Nosbusch (Deal Productions) reçoit 60.000 euros pour le développement de son long-métrage «Poison». La même firme développe aussi «Appetite» de John Huddles (30.000 euros).

Côté aides au développement, la Fabrique d’images travaille à une série animée autour du personnage «Petit ours brun» (30.000 euros).

Jesus Gonzalez, longtemps chez Iris Production se lance dans l’aventure et crée Calach Films. Il obtient une première aide à l’écriture d’un montant à déterminer pour «The toy gun» de Marco Serafini, un réalisateur luxembourgeois qui a essentiellement tourné des séries télévisées en Allemagne.

Aide financière à la production

C’est bien évidemment pour le volet de la production elle-même que le gros du budget est attribué. Ainsi, Iris Productions voit financer à hauteur de 2,2 millions d’euros le long métrage fiction de Florian Gallenberger, «Colonia Dignidad». Auréolé de l’Oscar du meilleur court-métrage de fiction pour «Quiero ser», en 2000, le réalisateur allemand signe là son deuxième long métrage. Coproduction internationale aussi pour Samsa Film qui se voit attribuer 1.895.500 euros pour «The ranger», le deuxième film de l’irlandais P.J. Dillon, plus connu comme directeur de la photographie.

Côté luxembourgeois, c’est Andy Bausch qui réalisera le documentaire «Faustino». Le producteur Juliette Films reçoit un financement de 297.000 euros. Le projet expérimental de Donato Rotunno et Sylvie Blocher, «Dreams have a language» reçoit quant à lui 250.000 euros (Tarantula).

Enfin, deux séries d’animation sont lancées: «Les grands récits fondateurs de Sean Mc Cormack» et «Caroline Origer» reçoit 613.280 euros (Fabrique d’images) et Mirou-Mirou de Haruna Kishi se voit attribuer 409.510 euros (Melusine Productions).

En attendant de voir ces films se tourner et être sur écran, on se contentera pour l’instant de la présence luxembourgeoise à Cannes où le film «Amour fou» de la réalisatrice Jessica Hausner a été sélectionné. Cette coproduction d’Amour Fou Luxembourg (qui par hasard porte le nom du film) sera en projection officielle le 16 mai. La traditionnelle soirée luxembourgeoise, en présence de Maggy Nagel, ministre de la Culture, aura lieu le lendemain.

Comments

comments

SOURCE: http://www.paperjam.lu

Lors de sa dernière réunion, le conseil d’administration du Fonds national de soutien à la production audiovisuelle a accordé des aides financières pour un montant total de 5.845.290 d’euros.

Alors que la conférence de presse devant présenter le bilan 2013 du Film Fonds a été reportée «pour des raisons techniques de chiffres», le travail du conseil d’administration se poursuit et l’attribution des aides vont bon train puisque 5,8 millions d’euros ont été attribués. Rappelons que la ligne budgétaire fixée est de 30 millions annuels et que les séances précédentes de l’année en cours ont distribué un peu plus de 10 millions d’euros.


Florian Gallenberger avait reçu un Oscar pour son court-métrage «Quiero ser». Il tournera son deuxième long au Luxembourg.

La société de production Bidibul se voit attribuer deux fois 30.000 euros pour le développement de deux longs-métrages d’animation: «Croc blanc», de Philippe Lioret, basé sur le célèbre roman de Jack London, et «Miles», de Rebecca Dautremer, une histoire d’amour et de justice autour d’un musicien un peu magicien.

Désirée Nosbusch (Deal Productions) reçoit 60.000 euros pour le développement de son long-métrage «Poison». La même firme développe aussi «Appetite» de John Huddles (30.000 euros).

Côté aides au développement, la Fabrique d’images travaille à une série animée autour du personnage «Petit ours brun» (30.000 euros).

Jesus Gonzalez, longtemps chez Iris Production se lance dans l’aventure et crée Calach Films. Il obtient une première aide à l’écriture d’un montant à déterminer pour «The toy gun» de Marco Serafini, un réalisateur luxembourgeois qui a essentiellement tourné des séries télévisées en Allemagne.

Aide financière à la production

C’est bien évidemment pour le volet de la production elle-même que le gros du budget est attribué. Ainsi, Iris Productions voit financer à hauteur de 2,2 millions d’euros le long métrage fiction de Florian Gallenberger, «Colonia Dignidad». Auréolé de l’Oscar du meilleur court-métrage de fiction pour «Quiero ser», en 2000, le réalisateur allemand signe là son deuxième long métrage. Coproduction internationale aussi pour Samsa Film qui se voit attribuer 1.895.500 euros pour «The ranger», le deuxième film de l’irlandais P.J. Dillon, plus connu comme directeur de la photographie.

Côté luxembourgeois, c’est Andy Bausch qui réalisera le documentaire «Faustino». Le producteur Juliette Films reçoit un financement de 297.000 euros. Le projet expérimental de Donato Rotunno et Sylvie Blocher, «Dreams have a language» reçoit quant à lui 250.000 euros (Tarantula).

Enfin, deux séries d’animation sont lancées: «Les grands récits fondateurs de Sean Mc Cormack» et «Caroline Origer» reçoit 613.280 euros (Fabrique d’images) et Mirou-Mirou de Haruna Kishi se voit attribuer 409.510 euros (Melusine Productions).

En attendant de voir ces films se tourner et être sur écran, on se contentera pour l’instant de la présence luxembourgeoise à Cannes où le film «Amour fou» de la réalisatrice Jessica Hausner a été sélectionné. Cette coproduction d’Amour Fou Luxembourg (qui par hasard porte le nom du film) sera en projection officielle le 16 mai. La traditionnelle soirée luxembourgeoise, en présence de Maggy Nagel, ministre de la Culture, aura lieu le lendemain.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |