Aug 22 2013

Filmland tourne à plein régime

Published by at 01:57 under Filmland

SOURCE: http://www.paperjam.lu

À Kehlen, alors que Tarantula est en train de finir le tournage de «Secrets of War», du Néerlandais Dennis Bots, dans le studio voisin, c’est Iris Productions qui s’affaire à «Ouni d’Hänn» de Donato Rotunno. Suivront des coproductions Lucil Film et Samsa Film.

Ouverts l’hiver dernier, les studios Filmland de Kehlen connaissent leur premier été avec une belle brochette de tournages, successifs ou parallèles. La zone industrielle se voit transformée en petite Cinecittà avec ce que cela suppose de câbles, de camions, de talkie-walkies, de gens qui courent ou chuchotent, de litres de café…

Sur le plateau de «Secrets of War », c’est presque dans le noir que l’on travaille aujourd’hui: la scène se déroule de nuit, la famille de Tuur se terre sous une table pendant un bombardement…


Dans les studios de Kehlen, où le décor a été construit, le réalisateur Dennis Bots donne ses indications.
Photo: ©Béatrice Pettovich

Le film du Néerlandais Dennis Bots se passe en effet en 1943 aux Pays-Bas et retrace l’amitié de Tuur et Lambert, deux amis inséparables âgés de 12 ans. L’arrivée de Maartje dans leur classe, la jalousie des deux amis, les divergences politiques de leurs parents, vont transformer leurs jeux innocents et les faire basculer dans la triste réalité de l’occupation allemande.

16 jours au Grand-Duché

«Le réalisateur a déjà plusieurs films pour enfants et joués par des enfants à son actif. Il aime proposer des sujets difficiles, mais les traiter avec l’espoir et les valeurs qu’incarne la jeunesse», explique Élise André, responsable de la production chez Tarantula. Ce sont eux qui coproduisent le film, avec Bijker Film, Rinkel Film (Pays-Bas) et Living Stone (Belgique).

Pour les besoins du tournage, une maison familiale a été entièrement construite dans le studio qui comprend un autre décor important du film, une sorte de galerie souterraine et une fosse où les enfants vont se cacher…

Sur les 16 jours de tournage (la moitié du temps prévu) au Luxembourg, huit sont réalisés à Filmland, les huit autres ayant eu des décors naturels dans la région de Echternach, à Pétange et au Fond de Gras (au Train 1900).

Liste technique

Le budget du film est de 2,9 millions d’euros, dont 26% comme part luxembourgeoise. Le Filmfund a octroyé 750.000 euros et Tarantula apporte le reste.

Tourné en néerlandais, le film n’a pas offert beaucoup de possibilité aux comédiens locaux. Cependant Luc Feit a pu interpréter un soldat allemand, dans les rangs desquels figurent aussi Hervé Sogne, Marc Baum et Milli Schlesser.

Notons encore que c’est André Dziezuk qui compose la musique du film et que la liste technique voit aussi Uli Simon aux costumes, Katja Reinert au maquillage et Théo Théodorides comme premier assistant caméra.

En cours et à venir

A Kehlen, dans un autre studio, les décors de «Ouni d’Hänn», le film que Donato Rotunno tourne avec Iris Production, sont en train d’être montés. André Fonsny, le chef décorateur a pu y créer la chambre de X, le jeune protagoniste, ainsi que celle de sa mère ou le bureau de l’éducatrice. Pour l’instant, le film se tourne en extérieur, mais le studio de Filmland sera bien utilisé.

Dans les semaines à venir, c’est aussi Jacques Molitor qui investira les lieux pour son «Mammejong», produit par Lucil Film. Il cèdera la place, à l’automne, à Samsa film qui y tournera «Wiplala» de Tim Oliehoek, une autre coproduction néerlandaise, également pour enfants.

Comments

comments

SOURCE: http://www.paperjam.lu

À Kehlen, alors que Tarantula est en train de finir le tournage de «Secrets of War», du Néerlandais Dennis Bots, dans le studio voisin, c’est Iris Productions qui s’affaire à «Ouni d’Hänn» de Donato Rotunno. Suivront des coproductions Lucil Film et Samsa Film.

Ouverts l’hiver dernier, les studios Filmland de Kehlen connaissent leur premier été avec une belle brochette de tournages, successifs ou parallèles. La zone industrielle se voit transformée en petite Cinecittà avec ce que cela suppose de câbles, de camions, de talkie-walkies, de gens qui courent ou chuchotent, de litres de café…

Sur le plateau de «Secrets of War », c’est presque dans le noir que l’on travaille aujourd’hui: la scène se déroule de nuit, la famille de Tuur se terre sous une table pendant un bombardement…


Dans les studios de Kehlen, où le décor a été construit, le réalisateur Dennis Bots donne ses indications.
Photo: ©Béatrice Pettovich

Le film du Néerlandais Dennis Bots se passe en effet en 1943 aux Pays-Bas et retrace l’amitié de Tuur et Lambert, deux amis inséparables âgés de 12 ans. L’arrivée de Maartje dans leur classe, la jalousie des deux amis, les divergences politiques de leurs parents, vont transformer leurs jeux innocents et les faire basculer dans la triste réalité de l’occupation allemande.

16 jours au Grand-Duché

«Le réalisateur a déjà plusieurs films pour enfants et joués par des enfants à son actif. Il aime proposer des sujets difficiles, mais les traiter avec l’espoir et les valeurs qu’incarne la jeunesse», explique Élise André, responsable de la production chez Tarantula. Ce sont eux qui coproduisent le film, avec Bijker Film, Rinkel Film (Pays-Bas) et Living Stone (Belgique).

Pour les besoins du tournage, une maison familiale a été entièrement construite dans le studio qui comprend un autre décor important du film, une sorte de galerie souterraine et une fosse où les enfants vont se cacher…

Sur les 16 jours de tournage (la moitié du temps prévu) au Luxembourg, huit sont réalisés à Filmland, les huit autres ayant eu des décors naturels dans la région de Echternach, à Pétange et au Fond de Gras (au Train 1900).

Liste technique

Le budget du film est de 2,9 millions d’euros, dont 26% comme part luxembourgeoise. Le Filmfund a octroyé 750.000 euros et Tarantula apporte le reste.

Tourné en néerlandais, le film n’a pas offert beaucoup de possibilité aux comédiens locaux. Cependant Luc Feit a pu interpréter un soldat allemand, dans les rangs desquels figurent aussi Hervé Sogne, Marc Baum et Milli Schlesser.

Notons encore que c’est André Dziezuk qui compose la musique du film et que la liste technique voit aussi Uli Simon aux costumes, Katja Reinert au maquillage et Théo Théodorides comme premier assistant caméra.

En cours et à venir

A Kehlen, dans un autre studio, les décors de «Ouni d’Hänn», le film que Donato Rotunno tourne avec Iris Production, sont en train d’être montés. André Fonsny, le chef décorateur a pu y créer la chambre de X, le jeune protagoniste, ainsi que celle de sa mère ou le bureau de l’éducatrice. Pour l’instant, le film se tourne en extérieur, mais le studio de Filmland sera bien utilisé.

Dans les semaines à venir, c’est aussi Jacques Molitor qui investira les lieux pour son «Mammejong», produit par Lucil Film. Il cèdera la place, à l’automne, à Samsa film qui y tournera «Wiplala» de Tim Oliehoek, une autre coproduction néerlandaise, également pour enfants.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |