Nov 08 2010

Cinéma: Direction plein est

Published by at 07:40 under Français

SOURCE: http://www.lequotidien.lu

cineast

À Luxembourg comme ailleurs, les yeux du spectateur et des exploitants de salles sont automatiquement braqués vers l’ouest et vers Hollywood, explique le conservateur de la Cinémathèque de Luxembourg, Claude Bertemes, il faudrait reprogrammer ce pilote automatique pour qu’il se dirige, ne serait-ce qu’occasionnellement vers l’est», ajoute-t-il.
De notre journaliste Pablo Chimienti

La troisième édition du festival du Film d’Europe centrale, renommé désormais CinEast (à prononcer ciné east), qui se tiendra du 9 au 21novembre va reprogrammer cette direction avec une sélection entièrement dédiée aux cinémas polonais, slovaque, hongrois et tchèque, auxquels s’ajoute, cette année en tant qu’invité, le cinéma roumain.
Une trentaine de films en tout – produits pour la plupart cette année ou l’année dernière, mais aussi du patrimoine – seront ainsi programmés principalement à la Cinémathèque de Luxembourg et à l’abbaye de Neumünster, mais aussi, autre nouveauté de ce millésime 2010, à l’université du Luxembourg, à l’Ancien cinéma de Vianden, au CineBelval et à l’Ariston d’Esch-sur-Alzette.

Collier de perles

Et comme cette troisième édition semble vraiment être celle du grand pas en avant, les organisateurs ont décidé de créer, comme dans tout bon festival qui se respecte, une compétition. Deux, en fait. La première regroupera cinq films, un par pays, parmi lesquels un jury de cinq professionnels luxembourgeois du cinéma devra dénicher le Grand Prix CinEast. Une autre compétition d’une quinzaine de films donnera lieu à un prix du public.
À noter parmi les films présentés cette année plusieurs perles: Morgen, de Maria Crisan (prix spécial du jury à Locarno), Protektor, de Marek Najbrt (meilleur film, réalisateur, scénario, actrice… aux derniers Oscars tchèques), Bathory, de Juraj Jakubisko (maintes fois primés aux Oscars tchèques et slovaques), Rewers, de Borys Lankosz (candidat polonais aux Oscars) Delta, de Kornel Mundruczo (primé à Cannes en 2008), La Rose de Kawasaki, de Jan Hrebejk (candidat tchèque aux Oscars) et surtout Essential Killing, de Jerzy Skolimowski (prix spécial du jury à Venise).
Cette troisième édition du festival propose également des manifestations hors-cinéma : une exposition, un repas gastronomique ainsi qu’un concert du groupe rock polonais culte T.Love.
Contrairement à ses précédentes éditions, le festival n’est plus complètement gratuit, «mais nous restons proches de la gratuité» souligne un des organisateurs, Radek Lipka, avec la mise en place d’un pass unique valable pour toutes les séances du festival (sauf celles d’Esch), au prix de 5 euros.

www.filmfestival.lu

Comments

comments

SOURCE: http://www.lequotidien.lu

cineast

À Luxembourg comme ailleurs, les yeux du spectateur et des exploitants de salles sont automatiquement braqués vers l’ouest et vers Hollywood, explique le conservateur de la Cinémathèque de Luxembourg, Claude Bertemes, il faudrait reprogrammer ce pilote automatique pour qu’il se dirige, ne serait-ce qu’occasionnellement vers l’est», ajoute-t-il.
De notre journaliste Pablo Chimienti

La troisième édition du festival du Film d’Europe centrale, renommé désormais CinEast (à prononcer ciné east), qui se tiendra du 9 au 21novembre va reprogrammer cette direction avec une sélection entièrement dédiée aux cinémas polonais, slovaque, hongrois et tchèque, auxquels s’ajoute, cette année en tant qu’invité, le cinéma roumain.
Une trentaine de films en tout – produits pour la plupart cette année ou l’année dernière, mais aussi du patrimoine – seront ainsi programmés principalement à la Cinémathèque de Luxembourg et à l’abbaye de Neumünster, mais aussi, autre nouveauté de ce millésime 2010, à l’université du Luxembourg, à l’Ancien cinéma de Vianden, au CineBelval et à l’Ariston d’Esch-sur-Alzette.

Collier de perles

Et comme cette troisième édition semble vraiment être celle du grand pas en avant, les organisateurs ont décidé de créer, comme dans tout bon festival qui se respecte, une compétition. Deux, en fait. La première regroupera cinq films, un par pays, parmi lesquels un jury de cinq professionnels luxembourgeois du cinéma devra dénicher le Grand Prix CinEast. Une autre compétition d’une quinzaine de films donnera lieu à un prix du public.
À noter parmi les films présentés cette année plusieurs perles: Morgen, de Maria Crisan (prix spécial du jury à Locarno), Protektor, de Marek Najbrt (meilleur film, réalisateur, scénario, actrice… aux derniers Oscars tchèques), Bathory, de Juraj Jakubisko (maintes fois primés aux Oscars tchèques et slovaques), Rewers, de Borys Lankosz (candidat polonais aux Oscars) Delta, de Kornel Mundruczo (primé à Cannes en 2008), La Rose de Kawasaki, de Jan Hrebejk (candidat tchèque aux Oscars) et surtout Essential Killing, de Jerzy Skolimowski (prix spécial du jury à Venise).
Cette troisième édition du festival propose également des manifestations hors-cinéma : une exposition, un repas gastronomique ainsi qu’un concert du groupe rock polonais culte T.Love.
Contrairement à ses précédentes éditions, le festival n’est plus complètement gratuit, «mais nous restons proches de la gratuité» souligne un des organisateurs, Radek Lipka, avec la mise en place d’un pass unique valable pour toutes les séances du festival (sauf celles d’Esch), au prix de 5 euros.

www.filmfestival.lu

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply