Apr 30 2012

Le Rendez-vous avec un réalisateur de la Grande Région ADOLF EL ASSAL

Published by at 01:01 under Independent Spirit Productions

SOURCE: http://www.cinemodemagazine.com

CINEMODE : Raconte un peu qui tu es, d’ou tu viens, et ton parcours.

Adolf: Je suis né il y a exactement 31 ans à Alexandrie en Egypte. Je débarque au Luxembourg à l’âge de 7 ans après avoir vécu à Doubaï et Londres. Depuis tout jeune, j’adorais jouer avec le camescope VHS de mon père en utilisant mes 5 frèreset soeurs en tant qu’acteurs. En 2002, je pars en Angleterre à la Kingston University pour entamer des études en journalisme et puis un master en réalisation de film.

Pour financer le tout, j’ai fondé ma première boîte de production Bigtime Entertainments avec laquelle j’ai produit une cinquantaine de projets, surtout des clips musicaux pour des artistes émergents ainsi que d’autres qui sont plus confirmés tels que Robbie Williams. En 2008, j’ai mon premier projet de long-métrage Divizionz en sélection officielle à la Berlinale. Pendant deux ans, j’ai voyagé avec ce film à travers le monde. Le film a fait une centaine de festival et on a gagn de nombreux prix.

En 2010, je sors mes deux premiers “vrais” court-métrages Mano de Dios et La fameuse route… Les deux films ont eu un accueil incroyable et ils parcourent encore des festivals internationaux. Et là, je débarque avec mon premier long-métrage Les Fameux Gars qui est actuellement en salles au Luxembourg.

CINEMODE: Pour un premier long métrage, vous avez choisi de tourner “Les fameux gars!” C’étais un défi pour vous?

Adolf: Pas vraiment vu que j’ai toujours été un guerrier. Toute ma vie, j’ai du me battre. Imagines-toi de grandir en Europe avec un prénom comme le miens et des origines assez exotiques. Non, sérieusement, un film comme celui-ci, ce n’est plus de la rigolade vu que j’ai produit et réalisé ce film avec des moyens financiers importants venant majoritairement de fonds privés. Mon plus grand défi était de faire un film qui puisse plaire au public local comme international et surtout m’aider à faire d’autre films dans le futur.

CINEMODE: Des Stars comme Andy Bausch, Marylène Bergmann, Léa Linster, tels que les rappeurs Luxembourgeois Godié, Nytt, Taipan, Cico et Last’Ar ont assisté à votre film. Comment le casting s’est-il passé?

ADOLF: Déjà, le scénario a été écrit par Vincent Habay alias Taipan avec mes rappeurs en tête donc, c’étais assez facile pour les avoir. Les autres stars sont venues au fur et à mesure pendant le tournage vu que j’ai voulu garder une touche assez locale mais à caractère international. Tout le monde a joué le jeux et je suis très content et fier d’avoir réussi à les avoir dans mon film. Mais la plus grande star qui a joué dans le film était Dieudonné Kabongo, un acteur belge qui est récemment décédé. Cétais son dernier rôle et il a absolument voulu jouer dans mon film sans discussion dès qu’il a lu le scénario.

CINEMODE: Quels retombées vous avez aujourd’hui de l’étranger par rapport à votre film?

Adolf: En fait, on est assez surpris que le film ait réussio à attirer l’intérêt de pas mal de distributeurs et festivals internationaux de renom. Les retours sont assez impressionnants et on espère que le film voyagera le plus loin possible. On a même eu des offres de remake…. donc, affaire à suivre !

CINEMODE: Quels sont vos futurs projets?

Adolf: On est en pleine écriture de la suite des fameux gars. Cette fois-ci encore plus spectaculaire et surtout avec beaucoup plus de moyens, je l’espère au moins. A part ça, j’ai encore trois autres projets de long métrage en développement à travers ma société de production ainsi que des documentaires et des courts métrages de réalisateurs locaux.

Comments

comments

SOURCE: http://www.cinemodemagazine.com

CINEMODE : Raconte un peu qui tu es, d’ou tu viens, et ton parcours.

Adolf: Je suis né il y a exactement 31 ans à Alexandrie en Egypte. Je débarque au Luxembourg à l’âge de 7 ans après avoir vécu à Doubaï et Londres. Depuis tout jeune, j’adorais jouer avec le camescope VHS de mon père en utilisant mes 5 frèreset soeurs en tant qu’acteurs. En 2002, je pars en Angleterre à la Kingston University pour entamer des études en journalisme et puis un master en réalisation de film.

Pour financer le tout, j’ai fondé ma première boîte de production Bigtime Entertainments avec laquelle j’ai produit une cinquantaine de projets, surtout des clips musicaux pour des artistes émergents ainsi que d’autres qui sont plus confirmés tels que Robbie Williams. En 2008, j’ai mon premier projet de long-métrage Divizionz en sélection officielle à la Berlinale. Pendant deux ans, j’ai voyagé avec ce film à travers le monde. Le film a fait une centaine de festival et on a gagn de nombreux prix.

En 2010, je sors mes deux premiers “vrais” court-métrages Mano de Dios et La fameuse route… Les deux films ont eu un accueil incroyable et ils parcourent encore des festivals internationaux. Et là, je débarque avec mon premier long-métrage Les Fameux Gars qui est actuellement en salles au Luxembourg.

CINEMODE: Pour un premier long métrage, vous avez choisi de tourner “Les fameux gars!” C’étais un défi pour vous?

Adolf: Pas vraiment vu que j’ai toujours été un guerrier. Toute ma vie, j’ai du me battre. Imagines-toi de grandir en Europe avec un prénom comme le miens et des origines assez exotiques. Non, sérieusement, un film comme celui-ci, ce n’est plus de la rigolade vu que j’ai produit et réalisé ce film avec des moyens financiers importants venant majoritairement de fonds privés. Mon plus grand défi était de faire un film qui puisse plaire au public local comme international et surtout m’aider à faire d’autre films dans le futur.

CINEMODE: Des Stars comme Andy Bausch, Marylène Bergmann, Léa Linster, tels que les rappeurs Luxembourgeois Godié, Nytt, Taipan, Cico et Last’Ar ont assisté à votre film. Comment le casting s’est-il passé?

ADOLF: Déjà, le scénario a été écrit par Vincent Habay alias Taipan avec mes rappeurs en tête donc, c’étais assez facile pour les avoir. Les autres stars sont venues au fur et à mesure pendant le tournage vu que j’ai voulu garder une touche assez locale mais à caractère international. Tout le monde a joué le jeux et je suis très content et fier d’avoir réussi à les avoir dans mon film. Mais la plus grande star qui a joué dans le film était Dieudonné Kabongo, un acteur belge qui est récemment décédé. Cétais son dernier rôle et il a absolument voulu jouer dans mon film sans discussion dès qu’il a lu le scénario.

CINEMODE: Quels retombées vous avez aujourd’hui de l’étranger par rapport à votre film?

Adolf: En fait, on est assez surpris que le film ait réussio à attirer l’intérêt de pas mal de distributeurs et festivals internationaux de renom. Les retours sont assez impressionnants et on espère que le film voyagera le plus loin possible. On a même eu des offres de remake…. donc, affaire à suivre !

CINEMODE: Quels sont vos futurs projets?

Adolf: On est en pleine écriture de la suite des fameux gars. Cette fois-ci encore plus spectaculaire et surtout avec beaucoup plus de moyens, je l’espère au moins. A part ça, j’ai encore trois autres projets de long métrage en développement à travers ma société de production ainsi que des documentaires et des courts métrages de réalisateurs locaux.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply