Mar 02 2009

À deux c’est plus facile

Published by at 09:44 under Industry

source: http://www.lessentiel.lu/rechercher/story/16366102

Trois pays dans un appart pour une coproduction
CONTERN – Un vieux monsieur et une jeune femme cohabitent dans un décor de téléfilm.

Sur le plateau, un appartement au papier peint verdâtre, canapés en velours rouge élimés. Dans la cuisine, trois bocaux avec leur poisson rouge respectif. On vient de voir passer une fille avec un quatrième bocal.

«Le poisson est aussi un personnage principal de l’histoire. Après les techniciens considèrent que l’on n’est jamais trop prudent», sourit Donato Rotunno, producteur de Tarantula.
Les deux autres personnages, ce sont Joseph (Michel Galabru), retraité, et Marilyn (Luce Radot), étudiante. À Contern, le tournage de la comédie «À deux c’est plus facile», d’Émilie Deleuze, bat son plein.

Celle-ci raconte la cohabitation entre Joseph et Marilyn, inscrits dans un programme qui permet à des étudiants de se loger gratuitement chez des personnes âgées. Mercredi, l’appart aura disparu. Et l’équipe sera à Paris. Car le téléfilm est une coproduction Arte France, les films du Worso (France), Tarantula (Luxembourg) et Be-Films (Belgique).

«La coproduction est un fonds de commerce du film au Luxembourg», explique Donato. «C’est un menu à la carte, chacun choisit une entrée, un plat, un dessert, selon ses outils de financement. C’est ce qui nous permet de réaliser un téléfilm de 1,7 million. Et d’employer beaucoup de techniciens, mais aussi de comédiens locaux».

Comments

comments

source: http://www.lessentiel.lu/rechercher/story/16366102

Trois pays dans un appart pour une coproduction
CONTERN – Un vieux monsieur et une jeune femme cohabitent dans un décor de téléfilm.

Sur le plateau, un appartement au papier peint verdâtre, canapés en velours rouge élimés. Dans la cuisine, trois bocaux avec leur poisson rouge respectif. On vient de voir passer une fille avec un quatrième bocal.

«Le poisson est aussi un personnage principal de l’histoire. Après les techniciens considèrent que l’on n’est jamais trop prudent», sourit Donato Rotunno, producteur de Tarantula.
Les deux autres personnages, ce sont Joseph (Michel Galabru), retraité, et Marilyn (Luce Radot), étudiante. À Contern, le tournage de la comédie «À deux c’est plus facile», d’Émilie Deleuze, bat son plein.

Celle-ci raconte la cohabitation entre Joseph et Marilyn, inscrits dans un programme qui permet à des étudiants de se loger gratuitement chez des personnes âgées. Mercredi, l’appart aura disparu. Et l’équipe sera à Paris. Car le téléfilm est une coproduction Arte France, les films du Worso (France), Tarantula (Luxembourg) et Be-Films (Belgique).

«La coproduction est un fonds de commerce du film au Luxembourg», explique Donato. «C’est un menu à la carte, chacun choisit une entrée, un plat, un dessert, selon ses outils de financement. C’est ce qui nous permet de réaliser un téléfilm de 1,7 million. Et d’employer beaucoup de techniciens, mais aussi de comédiens locaux».

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply