Jun 16 2010

Beryl Koltz: Hot Hot Hot

Published by at 15:18 under Industry

SOURCE: COMMUNIQUÉ DE PRESSE SAMSA FILM

SAMSA FILM a débuté, en date du 26 mai dernier, le tournage de « HOT HOT HOT », premier long-métrage de la jeune réalisatrice luxembourgeoise, Beryl Koltz.

Claude Waringo, producteur délégué du film pour Samsa Film, s’est associé pour cette coproduction à Amour Fou Film Produktion (Autriche) et à Artémis Productions, une des
sociétés-sœurs de Samsa Film et partenaire de toujours.
Les différents décors du film sont situés entre le lac d’Echternach, Dudelange, Strassen ainsi que quelques jours au Parc Walygator (France) et à Verviers (Belgique). La durée totale du tournage est de 37 jours.

Ce lundi 14 juin, le plateau du tournage, situé au lac d’Echternach, a été honoré par la visite du Ministre des Communications, Monsieur François Biltgen, venu soutenir la réalisatrice et l’équipe mais aussi découvrir l’univers du film.

Depuis ses court-métrages « Your chicken died of hunger” (© 2002) et “Starfly” (© 2005), et le nombreuses récompenses venues auréoler ce dernier, Beryl Koltz a confirmé, de
par l’écriture de ce premier long-métrage et ses intentions de mise en scène, un talent fait d’originalité, d’humour et révélant un point de vue spécifique et artistiquement pointu.

Beryl Koltz est entourée d’une équipe technique majoritairement nationale avec, entre autres, Jako Raybaut à l’image, Christina Schaffer aux décors (Filmpraïs de la Meilleur Contribution Technique au dernier Filmpraïs 2009), Carlo Thoss au son, Marc Mergen et André Dziezuk à la bande-originale, Katja Reinert au maquillage et bien d’autres…
La distribution artistique principale est quant à elle composée de comédiens britanniques : Rob Stanley (déjà présent dans les courts-métrages précédents de Beryl Koltz), Joanna Scanlan, connue en Grande-Bretagne pour son rôle dans des séries télévisées populaires et nommée aux BAFTA 2010 ( “The Kick of it”, “Doctors and nurses” et “Little Britain”) et Gary Cady (“Erik the Viking” du réalisateur Terry Jones, des Monty Python).

SYNOPSIS

Employé depuis toujours chez Fish Land, le centre aquatique du

complexe de loisirs globalisé « Worlds Apart » où il se consacre à sa

seule passion, celle des poissons, Ferdinand est un petit homme chauve

d’une quarantaine d’années à la personnalité très introvertie, solitaire et

anxieuse.

Le seul contact féminin qu’il tolère est celui de sa sœur Eléonore, elle-

même en proie à ses démons, qui lui rend visite de temps en temps

dans la maison de leurs défunts parents que Ferdinand n’a jamais quitté

depuis l’enfance.

Là, entouré d’objets, de photos et d’innombrables disques témoignant du

passé mélomane de ses parents, Ferdinand vit sous le poids de cet

héritage familial qu’il n’arrive ni à apprécier ni à refuser.

Mais la petite vie monomaniaque de Ferdinand va se voir bousculée par

les travaux de réaménagement du Fish Land qui, pour six mois, vont le

muter de force dans un autre centre de loisir du groupe « Worlds

Apart » : le Finnish-Turkish Delight, dédié aux plaisirs du Sauna et du

Hammam…

Ferdinand se retrouve alors catapulté dans un autre monde, un monde

empli de nudité, de sensualité et de lâcher prise… bref de toutes ces

choses qui lui font si peur !

Un monde de rapport de force et de confrontation aussi, à travers la

personne de Knut, le « Saunameister » qui va le prendre en grippe et

en faire un temps son souffre-douleur…

Un monde de séduction et d’attraction finalement, à travers les trois

femmes qu’il va côtoyer dans ce lieu hors du commun où, au gré de ses

découvertes et à force de persévérance, il va peu à peu se révéler à lui-

même et aux autres…

HOT HOT HOT est l’itinéraire initiatique tardif et attendrissant d’un petit

homme inhibé qui peu à peu s’ouvre aux plaisirs de la vie et se rend

compte qu’il a lui aussi beaucoup à donner…

C’est la description haute en couleurs et sensible à la fois d’un monde

tiraillé entre artificialité et authenticité, entre la norme et la particularité.

C’est un film sur la nudité, le corps, l’amour et l’acceptation de sa

différence.

Comments

comments

SOURCE: COMMUNIQUÉ DE PRESSE SAMSA FILM

SAMSA FILM a débuté, en date du 26 mai dernier, le tournage de « HOT HOT HOT », premier long-métrage de la jeune réalisatrice luxembourgeoise, Beryl Koltz.

Claude Waringo, producteur délégué du film pour Samsa Film, s’est associé pour cette coproduction à Amour Fou Film Produktion (Autriche) et à Artémis Productions, une des
sociétés-sœurs de Samsa Film et partenaire de toujours.
Les différents décors du film sont situés entre le lac d’Echternach, Dudelange, Strassen ainsi que quelques jours au Parc Walygator (France) et à Verviers (Belgique). La durée totale du tournage est de 37 jours.

Ce lundi 14 juin, le plateau du tournage, situé au lac d’Echternach, a été honoré par la visite du Ministre des Communications, Monsieur François Biltgen, venu soutenir la réalisatrice et l’équipe mais aussi découvrir l’univers du film.

Depuis ses court-métrages « Your chicken died of hunger” (© 2002) et “Starfly” (© 2005), et le nombreuses récompenses venues auréoler ce dernier, Beryl Koltz a confirmé, de
par l’écriture de ce premier long-métrage et ses intentions de mise en scène, un talent fait d’originalité, d’humour et révélant un point de vue spécifique et artistiquement pointu.

Beryl Koltz est entourée d’une équipe technique majoritairement nationale avec, entre autres, Jako Raybaut à l’image, Christina Schaffer aux décors (Filmpraïs de la Meilleur Contribution Technique au dernier Filmpraïs 2009), Carlo Thoss au son, Marc Mergen et André Dziezuk à la bande-originale, Katja Reinert au maquillage et bien d’autres…
La distribution artistique principale est quant à elle composée de comédiens britanniques : Rob Stanley (déjà présent dans les courts-métrages précédents de Beryl Koltz), Joanna Scanlan, connue en Grande-Bretagne pour son rôle dans des séries télévisées populaires et nommée aux BAFTA 2010 ( “The Kick of it”, “Doctors and nurses” et “Little Britain”) et Gary Cady (“Erik the Viking” du réalisateur Terry Jones, des Monty Python).

SYNOPSIS

Employé depuis toujours chez Fish Land, le centre aquatique du

complexe de loisirs globalisé « Worlds Apart » où il se consacre à sa

seule passion, celle des poissons, Ferdinand est un petit homme chauve

d’une quarantaine d’années à la personnalité très introvertie, solitaire et

anxieuse.

Le seul contact féminin qu’il tolère est celui de sa sœur Eléonore, elle-

même en proie à ses démons, qui lui rend visite de temps en temps

dans la maison de leurs défunts parents que Ferdinand n’a jamais quitté

depuis l’enfance.

Là, entouré d’objets, de photos et d’innombrables disques témoignant du

passé mélomane de ses parents, Ferdinand vit sous le poids de cet

héritage familial qu’il n’arrive ni à apprécier ni à refuser.

Mais la petite vie monomaniaque de Ferdinand va se voir bousculée par

les travaux de réaménagement du Fish Land qui, pour six mois, vont le

muter de force dans un autre centre de loisir du groupe « Worlds

Apart » : le Finnish-Turkish Delight, dédié aux plaisirs du Sauna et du

Hammam…

Ferdinand se retrouve alors catapulté dans un autre monde, un monde

empli de nudité, de sensualité et de lâcher prise… bref de toutes ces

choses qui lui font si peur !

Un monde de rapport de force et de confrontation aussi, à travers la

personne de Knut, le « Saunameister » qui va le prendre en grippe et

en faire un temps son souffre-douleur…

Un monde de séduction et d’attraction finalement, à travers les trois

femmes qu’il va côtoyer dans ce lieu hors du commun où, au gré de ses

découvertes et à force de persévérance, il va peu à peu se révéler à lui-

même et aux autres…

HOT HOT HOT est l’itinéraire initiatique tardif et attendrissant d’un petit

homme inhibé qui peu à peu s’ouvre aux plaisirs de la vie et se rend

compte qu’il a lui aussi beaucoup à donner…

C’est la description haute en couleurs et sensible à la fois d’un monde

tiraillé entre artificialité et authenticité, entre la norme et la particularité.

C’est un film sur la nudité, le corps, l’amour et l’acceptation de sa

différence.

Comments

comments

One response so far

One Response to “Beryl Koltz: Hot Hot Hot”

  1. Mauraneon 25 Dec 2012 at 22:29

    Bonjour,

    Je souhaiterai acheter le DVD du film HOT HOT HOT mais il est introuvable!!! Pourriez vous me renseigner sur les lieux de vente?

    Cordialement

    Mlle BEMER

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply