Aug 31 2010

En production au Centre national de l’audiovisuel

Published by at 01:38 under Industry

SOURCE: http://www.cna.public.lu/film/production/productions/index.html

D’Bauren zu Lëtzebuerg (titre de travail)
Germaine Damar (titre de travail)
Operation Ashcan (titre de travail)

D’Bauren zu Lëtzebuerg (titre de travail)

documentaire de Julie Schroell
Production : Centre national de l’audiovisuel ; Producteur exécutif : Samsa Film (Anne Schroeder)
en post-production
sortie prévue: fin 2010

Alors qu’il n’y a pas si longtemps, le Luxembourg était encore un pays largement agricole, il ne restait plus en 2009 que 2242 exploitations (contre plus de 20.000 en 1960 !). Dans l’imagination populaire, les paysans sont soit les fermiers idéalisés d’antan, soit ils sont associés aux scandales alimentaires et à la pollution de l’environnement. Entre ces deux extrêmes, quelle est véritablement aujourd’hui la place et le quotidien des agriculteurs luxembourgeois ? Le film de Julie Schroell leur donne la parole tout en revenant sur six décennies qui ont radicalement changé la façon d’exercer ce métier, de même que tout un mode de vie.

Germaine Damar (titre de travail)

Dokumentarfilm von Michael Wenk
Produktion: Centre national de l’audiovisuel
in Postproduktion
Kinostart: Anfang 2011

Die Karriere der Luxemburgerin Germaine Damar gleicht einem Märchen: Auf Vermittlung von Zarah Leander erhält die ausgebildete Tänzerin 1952 einen Fünf-Jahres-Vertrag beim Herzog-Filmverleih. In insgesamt 28 Produktionen avanciert sie zur populären Interpretin des opulent ausgestatteten und teils nach amerikanischem Vorbild choreografierten Revuefilms. Als Partnerin von Peter Alexander (“So ein Millionär hat’s schwer”), Heinz Erhardt (“Mädchen mit schwachem Gedächtnis”) oder Walter Giller (“Der schräge Otto”) kultiviert sie ihr Image des heiter-patenten Mädchens von nebenan. Die Dokumentation über Leben und Karriere von Germaine Damar wird so auch zur Rückschau auf den deutschsprachigen Tanz- und Musikfilm der 1950er Jahre.

Operation Ashcan (titre de travail)

Documentaire produit par Willy Perelsztejn
Production: CNA / Nowhere Land Productions
en pré-production
Sortie prévue : 2012

Le Palace Hôtel à Mondorf-les-Bains où furent détenus les criminels nazis en 1945

Ashcan raconte l’histoire d’une prison et de ses prisonniers.

Ashcan est le nom de code de la prison où les Alliés ont emprisonné les dignitaires nazis en 1945. C’est une prison secrète et ce n’est qu’en juillet 1945 que la presse libre entendra parler de la prison à Mondorf-les-Bains. Ashcan, c’est donc aussi l’histoire d’une ville d’eau, Mondorf-les-Bains, et d’un pays, le Grand Duché de Luxembourg, qui répondent aux besoins de contrôle des Américains. Ashcan, c’est enfin l’histoire de jeunes officiers américains chargés d’interroger les pires criminels de l’histoire pour comprendre le système nazi et déterminer quel fut le rôle de chacun des dirigeants nazis. Le film tentera d’appréhender comment les Alliés ont traité leurs prisonniers, ce qu’ils cherchaient en mettant les prisonniers au secret, pourquoi ils se sont si peu intéressés à la Shoah et comment ils ont fait pour faire parler leurs prisonniers.

Les recherches pour le film ont commencé en 2010 et le tournage aura donc lieu en 2011 pour une sortie prévue l’année suivante.

Comments

comments

SOURCE: http://www.cna.public.lu/film/production/productions/index.html

D’Bauren zu Lëtzebuerg (titre de travail)
Germaine Damar (titre de travail)
Operation Ashcan (titre de travail)

D’Bauren zu Lëtzebuerg (titre de travail)

documentaire de Julie Schroell
Production : Centre national de l’audiovisuel ; Producteur exécutif : Samsa Film (Anne Schroeder)
en post-production
sortie prévue: fin 2010

Alors qu’il n’y a pas si longtemps, le Luxembourg était encore un pays largement agricole, il ne restait plus en 2009 que 2242 exploitations (contre plus de 20.000 en 1960 !). Dans l’imagination populaire, les paysans sont soit les fermiers idéalisés d’antan, soit ils sont associés aux scandales alimentaires et à la pollution de l’environnement. Entre ces deux extrêmes, quelle est véritablement aujourd’hui la place et le quotidien des agriculteurs luxembourgeois ? Le film de Julie Schroell leur donne la parole tout en revenant sur six décennies qui ont radicalement changé la façon d’exercer ce métier, de même que tout un mode de vie.

Germaine Damar (titre de travail)

Dokumentarfilm von Michael Wenk
Produktion: Centre national de l’audiovisuel
in Postproduktion
Kinostart: Anfang 2011

Die Karriere der Luxemburgerin Germaine Damar gleicht einem Märchen: Auf Vermittlung von Zarah Leander erhält die ausgebildete Tänzerin 1952 einen Fünf-Jahres-Vertrag beim Herzog-Filmverleih. In insgesamt 28 Produktionen avanciert sie zur populären Interpretin des opulent ausgestatteten und teils nach amerikanischem Vorbild choreografierten Revuefilms. Als Partnerin von Peter Alexander (“So ein Millionär hat’s schwer”), Heinz Erhardt (“Mädchen mit schwachem Gedächtnis”) oder Walter Giller (“Der schräge Otto”) kultiviert sie ihr Image des heiter-patenten Mädchens von nebenan. Die Dokumentation über Leben und Karriere von Germaine Damar wird so auch zur Rückschau auf den deutschsprachigen Tanz- und Musikfilm der 1950er Jahre.

Operation Ashcan (titre de travail)

Documentaire produit par Willy Perelsztejn
Production: CNA / Nowhere Land Productions
en pré-production
Sortie prévue : 2012

Le Palace Hôtel à Mondorf-les-Bains où furent détenus les criminels nazis en 1945

Ashcan raconte l’histoire d’une prison et de ses prisonniers.

Ashcan est le nom de code de la prison où les Alliés ont emprisonné les dignitaires nazis en 1945. C’est une prison secrète et ce n’est qu’en juillet 1945 que la presse libre entendra parler de la prison à Mondorf-les-Bains. Ashcan, c’est donc aussi l’histoire d’une ville d’eau, Mondorf-les-Bains, et d’un pays, le Grand Duché de Luxembourg, qui répondent aux besoins de contrôle des Américains. Ashcan, c’est enfin l’histoire de jeunes officiers américains chargés d’interroger les pires criminels de l’histoire pour comprendre le système nazi et déterminer quel fut le rôle de chacun des dirigeants nazis. Le film tentera d’appréhender comment les Alliés ont traité leurs prisonniers, ce qu’ils cherchaient en mettant les prisonniers au secret, pourquoi ils se sont si peu intéressés à la Shoah et comment ils ont fait pour faire parler leurs prisonniers.

Les recherches pour le film ont commencé en 2010 et le tournage aura donc lieu en 2011 pour une sortie prévue l’année suivante.

Comments

comments

One response so far

One Response to “En production au Centre national de l’audiovisuel”

  1. J-F Mollardon 10 Oct 2012 at 09:26

    Madame, Monsieur,
    Où en êtes-vous du Docu. concernant l’opération Ashcan?
    Je rassemble actuellement des documents sur ce sujet et serais très intéressé sur ce que vous avez à ce propos.
    Merci d’avance
    Dr. J-F Mollard

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply