Jun 07 2012

Le Goût des Myrtilles

Published by at 01:35 under Français,Industry,Red Lion

SOURCE: http://cineuropa.org

gout des myrtilles

Thomas de Thier donne le Goût des Myrtilles à Michel Picoli et Natasha Parry

L’équipe du Goût des Myrtilles vient de s’installer au Luxembourg pour quelques semaines afin d’achever un tournage débuté à Bruxelles fin mai. Dans son premier film, Des plumes dans la tête [bande-annonce] (2004), sélectionnée à la Quinzaine des Réalisateurs, Thomas de Thier livrait un film pudique et poétique sur la vie après la mort, et plus spécialement celle d’un enfant. Salué par la critique, le film laissait découvrir un cinéaste singulier, dont le rapport à la nature est au centre de l’œuvre, et qui filme par touches comme peignent les impressionnistes.

Deuxième long métrage de Thomas de Thier, Le Goût des Myrtilles est un voyage initiatique, aux allures de voyage sans retour, un road movie, une histoire d’amour, un film sur le deuil, et une ode à la nature, un peu de tout cela et plus encore. Un couple d’octogénaires au parcours fragmenté s’échappe dans un monde fantastique, mise en scène de leurs désirs et de leurs craintes, dont la porte d’entrée est une aire d’autoroute, et la stèle mortuaire de leur fils décédé. Ayant perdu les clés de leur véhicule, ils s’enfoncent dans les bois, ensemble, puis séparément, pour mieux se (re)trouver. Avec Le Goût des Myrtilles, De Thier réunit à l’écran Michel Piccoli et Natasha Parry, qui se sont déjà donné la réplique dans La Fille Prodigue de Jacques Doillon (1981), et plus récemment au théâtre dans Ta main dans la mienne, une pièce de Tchekhov mise en scène par Peter Brook.

Le Goût des Myrtilles est produit par Novak Prod (producteur de Gardien de Buffles ou Le Cinéma de Bouli Lanners, coproducteur de The Hot Potato ou Hors la loi), et coproduit par Red Lion (Luxembourg). Le film a reçu le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Film Fund Luxembourg. Il devrait être dévoilé début 2013.

English Version

Thomas de Thier‘s film crew has just landed in Luxembourg for a few weeks, to wrap up shooting on his latest film, Le Goût des Myrtilles (lit. “The taste of blueberries”). Shooting started in Brussels at the end of May. The director’s first film, Feathers in My Head [trailer] (2004), was a discreet, poetic work about life after the death of a child. Selected for the Directors’ Fortnight in Cannes and praised by the critics, the film introduced the public to a singular filmmaker whose relationship with nature is at the heart of his work, and who films by slight strokes just like an impressionist painter.

His second feature, Le Goût des Myrtilles, is an initiatory journey, with hints of a journey of no return, a road movie, a love story, a film about mourning, and an ode to nature — all this and more wrapped up in one. An elderly couple in their eighties with a mixed past escape into a fantastic world, full of their desires and fears, the door to which is a motorway rest area and their son’s tombstone. Having lost the keys to their car, they walk down into the woods together, then apart, to better find themselves and each other. In Le Goût des Myrtilles, De Thier has brought together Michel Piccoli and Natasha Parry, who already appeared together in The Prodigal Daughter by Jacques Doillon (1981), and more recently on stage in Your Hand in Mine, a Chekhov play directed by Peter Brook.

Le Goût des Myrtilles is produced by Novak Prod (who produced The Buffalo Boy and On the road again, le cinéma de Bouli Lanners, and co-produced The Hot Potato and Outside the Law) and co-produced by Red Lion (Luxembourg). The film has received support from the Belgian French Community’s Film and Audiovisual Centre and from the Film Fund Luxembourg. It should premiere at the beginning of 2013.

Comments

comments

SOURCE: http://cineuropa.org

gout des myrtilles

Thomas de Thier donne le Goût des Myrtilles à Michel Picoli et Natasha Parry

L’équipe du Goût des Myrtilles vient de s’installer au Luxembourg pour quelques semaines afin d’achever un tournage débuté à Bruxelles fin mai. Dans son premier film, Des plumes dans la tête [bande-annonce] (2004), sélectionnée à la Quinzaine des Réalisateurs, Thomas de Thier livrait un film pudique et poétique sur la vie après la mort, et plus spécialement celle d’un enfant. Salué par la critique, le film laissait découvrir un cinéaste singulier, dont le rapport à la nature est au centre de l’œuvre, et qui filme par touches comme peignent les impressionnistes.

Deuxième long métrage de Thomas de Thier, Le Goût des Myrtilles est un voyage initiatique, aux allures de voyage sans retour, un road movie, une histoire d’amour, un film sur le deuil, et une ode à la nature, un peu de tout cela et plus encore. Un couple d’octogénaires au parcours fragmenté s’échappe dans un monde fantastique, mise en scène de leurs désirs et de leurs craintes, dont la porte d’entrée est une aire d’autoroute, et la stèle mortuaire de leur fils décédé. Ayant perdu les clés de leur véhicule, ils s’enfoncent dans les bois, ensemble, puis séparément, pour mieux se (re)trouver. Avec Le Goût des Myrtilles, De Thier réunit à l’écran Michel Piccoli et Natasha Parry, qui se sont déjà donné la réplique dans La Fille Prodigue de Jacques Doillon (1981), et plus récemment au théâtre dans Ta main dans la mienne, une pièce de Tchekhov mise en scène par Peter Brook.

Le Goût des Myrtilles est produit par Novak Prod (producteur de Gardien de Buffles ou Le Cinéma de Bouli Lanners, coproducteur de The Hot Potato ou Hors la loi), et coproduit par Red Lion (Luxembourg). Le film a reçu le soutien du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles et du Film Fund Luxembourg. Il devrait être dévoilé début 2013.

English Version

Thomas de Thier‘s film crew has just landed in Luxembourg for a few weeks, to wrap up shooting on his latest film, Le Goût des Myrtilles (lit. “The taste of blueberries”). Shooting started in Brussels at the end of May. The director’s first film, Feathers in My Head [trailer] (2004), was a discreet, poetic work about life after the death of a child. Selected for the Directors’ Fortnight in Cannes and praised by the critics, the film introduced the public to a singular filmmaker whose relationship with nature is at the heart of his work, and who films by slight strokes just like an impressionist painter.

His second feature, Le Goût des Myrtilles, is an initiatory journey, with hints of a journey of no return, a road movie, a love story, a film about mourning, and an ode to nature — all this and more wrapped up in one. An elderly couple in their eighties with a mixed past escape into a fantastic world, full of their desires and fears, the door to which is a motorway rest area and their son’s tombstone. Having lost the keys to their car, they walk down into the woods together, then apart, to better find themselves and each other. In Le Goût des Myrtilles, De Thier has brought together Michel Piccoli and Natasha Parry, who already appeared together in The Prodigal Daughter by Jacques Doillon (1981), and more recently on stage in Your Hand in Mine, a Chekhov play directed by Peter Brook.

Le Goût des Myrtilles is produced by Novak Prod (who produced The Buffalo Boy and On the road again, le cinéma de Bouli Lanners, and co-produced The Hot Potato and Outside the Law) and co-produced by Red Lion (Luxembourg). The film has received support from the Belgian French Community’s Film and Audiovisual Centre and from the Film Fund Luxembourg. It should premiere at the beginning of 2013.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply