Nov 30 2008

Les dents de la nuits

Published by at 02:42 under Industry,Screening Room

SOURCE: www.ecranlarge.com

Vendu comme une comédie graveleuse (ce qu’il n’est pas vraiment), balancé sur les écrans français en plein mois d’août (face aux mastodontes “Wall-E”, “La Momie” et “The Dark Knight”) alors que ses acteurs en avaient assuré la promo TV début juin (???), “Les dents de la nuit” (DELUX PRODUCTIONS) n’a pas été aidé par ses distributeurs à trouver son public, comme si ces derniers voulaient réitérer le ratage “Atomik Circus”, autre film singulier passé inaperçu à cause d’une distribution suicidaire. Cela laisse à penser que les distributeurs veulent entériner l’idée selon laquelle la comédie fantastique française n’a pas lieu d’être, puisqu’elle n’attire pas de public en salles. 

Les auteurs des “Dents de la nuit” n’ont pourtant pas à rougir de leur bébé : le film est certes assez inégal dans la drôlerie (certains gags passent pourtant plutôt bien), mais on ne peut que se révéler bluffé par les qualités techniques du métrage, tant au niveau de la photo que des excellents effets spéciaux et maquillages. Côté acteurs, les forces en présence assurent le show, de l’excellent Sam Karmann à la bombe Frédérique Bel, en passant par la bande à Edouard Baer (Patrick Mille, Gilles Gaston-Dreyfus, Joseph Malerba) et Hélène de Fougerolles tentant désespérément de casser son image.

Bref, au petit jeu de la comédie fantastique doucement déjantée “made in Europe”, les français s’en tirent certes moins bien que leurs homologues britanniques (“Shaun of the dead”), mais finalement mieux que nos voisins allemands (“la nuit des losers vivants”). Pas du grand cinéma, mais un bon petit moment pour une soirée binouze-pizza entre potes.

Comments

comments

SOURCE: www.ecranlarge.com

Vendu comme une comédie graveleuse (ce qu’il n’est pas vraiment), balancé sur les écrans français en plein mois d’août (face aux mastodontes “Wall-E”, “La Momie” et “The Dark Knight”) alors que ses acteurs en avaient assuré la promo TV début juin (???), “Les dents de la nuit” (DELUX PRODUCTIONS) n’a pas été aidé par ses distributeurs à trouver son public, comme si ces derniers voulaient réitérer le ratage “Atomik Circus”, autre film singulier passé inaperçu à cause d’une distribution suicidaire. Cela laisse à penser que les distributeurs veulent entériner l’idée selon laquelle la comédie fantastique française n’a pas lieu d’être, puisqu’elle n’attire pas de public en salles. 

Les auteurs des “Dents de la nuit” n’ont pourtant pas à rougir de leur bébé : le film est certes assez inégal dans la drôlerie (certains gags passent pourtant plutôt bien), mais on ne peut que se révéler bluffé par les qualités techniques du métrage, tant au niveau de la photo que des excellents effets spéciaux et maquillages. Côté acteurs, les forces en présence assurent le show, de l’excellent Sam Karmann à la bombe Frédérique Bel, en passant par la bande à Edouard Baer (Patrick Mille, Gilles Gaston-Dreyfus, Joseph Malerba) et Hélène de Fougerolles tentant désespérément de casser son image.

Bref, au petit jeu de la comédie fantastique doucement déjantée “made in Europe”, les français s’en tirent certes moins bien que leurs homologues britanniques (“Shaun of the dead”), mais finalement mieux que nos voisins allemands (“la nuit des losers vivants”). Pas du grand cinéma, mais un bon petit moment pour une soirée binouze-pizza entre potes.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply