Jun 22 2014

L’histoire du gâteau


Published by at 10:38 under Industry

SOURCE: http://www.land.lu

Après l’Oscar et la faillite de Delux, le secteur de l’audiovisuel attend la réforme du Film Fund et craint des coupes budgétaires dès 2015. Qui pourraient faire vaciller cette jeune industrie culturelle 
- Josée Hansen

V for Victory Ils le fêtent comme une victoire. Sinon définitive, au moins comme une victoire d’étape dans le développement du secteur audiovisuel au Luxembourg : les auteurs, réalisateurs et scénaristes réunis dans le Lars (qui compte une cinquantaine de membres, dont la moitié exercent le métier à plein temps) ont obtenu la double assurance du ministre des Médias Xavier Bettel (DP) lors d’une réunion qui a eu lieu début mai, et de la ministre de la Culture Maggy Nagel (DP) lors du festival de Cannes que la nouvelle politique de soutien à la production audiovisuelle allait se consacrer davantage à la créativité. Avec la réforme de la loi de 1988 sur le soutien à la production audiovisuelle, dont le projet de loi est actuellement sur la dernière ligne droite de la procédure législative, sera instauré un système d’aide au développement de projets de film. En gros, il s’agira d’une aide à l’écriture qui se situerait avant le stade existant actuellement et qui implique toujours obligatoirement que l’idée ait déjà trouvé un producteur prêt à porter le projet. Or, affirment les auteurs et scénaristes, parfois, ils ont envie de développer un synopsis pour l’originalité de l’idée, sans être certains que ce sera forcément un film, ils aimeraient pouvoir écrire sans contrainte, en amont de la concrétisation d’un projet.

Retrouvez l’article complet dans l’édition actuelle du d’Lëtzebuerger Land, en vente en kiosques.

Comments

comments

SOURCE: http://www.land.lu

Après l’Oscar et la faillite de Delux, le secteur de l’audiovisuel attend la réforme du Film Fund et craint des coupes budgétaires dès 2015. Qui pourraient faire vaciller cette jeune industrie culturelle 
- Josée Hansen

V for Victory Ils le fêtent comme une victoire. Sinon définitive, au moins comme une victoire d’étape dans le développement du secteur audiovisuel au Luxembourg : les auteurs, réalisateurs et scénaristes réunis dans le Lars (qui compte une cinquantaine de membres, dont la moitié exercent le métier à plein temps) ont obtenu la double assurance du ministre des Médias Xavier Bettel (DP) lors d’une réunion qui a eu lieu début mai, et de la ministre de la Culture Maggy Nagel (DP) lors du festival de Cannes que la nouvelle politique de soutien à la production audiovisuelle allait se consacrer davantage à la créativité. Avec la réforme de la loi de 1988 sur le soutien à la production audiovisuelle, dont le projet de loi est actuellement sur la dernière ligne droite de la procédure législative, sera instauré un système d’aide au développement de projets de film. En gros, il s’agira d’une aide à l’écriture qui se situerait avant le stade existant actuellement et qui implique toujours obligatoirement que l’idée ait déjà trouvé un producteur prêt à porter le projet. Or, affirment les auteurs et scénaristes, parfois, ils ont envie de développer un synopsis pour l’originalité de l’idée, sans être certains que ce sera forcément un film, ils aimeraient pouvoir écrire sans contrainte, en amont de la concrétisation d’un projet.

Retrouvez l’article complet dans l’édition actuelle du d’Lëtzebuerger Land, en vente en kiosques.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |