Nov 24 2008

Une belle mort

Published by at 19:55 under Industry

La cinéaste Léa Pool amorce aujourd’hui, le 24 novembre, le tournage du film «Une belle mort» au Luxembourg. Il s’agit de la première coproduction officielle Canada/Luxembourg. Au printemps, la production se transportera à Montréal. 

Le tournage s’échelonnera sur une période de 31 jours. Pendant 21 jours, on tournera dans la capitale Luxembourgeoise. Plusieurs Québécois, douze comédiens et dix membres de l’équipe technique, sont sur place. À la fin d’avril et en mai 2009, les dix derniers jours de tournage se feront dans la région de Montréal. 

«Une belle mort» est une adaptation du roman éponyme de Gil Courtemanche publié aux Éditions du Boréal, en 2005. Léa Pool et l’auteur en signent le scénario. 

«Le film met en scène une famille réunie pour le repas de Noël. Le père, victime du Parkinson rigide, est prisonnier de son corps. Chaque bout de pain qu’il porte à sa bouche fait frémir ses enfants. Que faire quand on est en présence de quelqu’un à qui désormais tous les plaisirs sont interdits? Faut-il prolonger sa vie, ou plutôt l’aider à l’abréger? Autour de la table les avis sont partagés», peut-on lire dans un communiqué. 

Jacques Godin campera le père tandis qu’Andrée Lachapelle jouera la mère. Yves Jacques incarnera leur fils aîné. Aliocha Schneider, Marie-France Lambert, Isabelle Miquelon, Martine Francke, Benoît Gouin ainsi que des comédiens du Luxembourg complèteront la distribution. 

Le film est doté d’un budget de 5,4 millions $ de dollars canadiens. Il a d’ailleurs bénéficié du soutien des institutions publiques canadiennes et québécoises. 

Lyse Lafontaine et Michel Mosca, des Productions Équinoxe, et Nicolas Steil, de Iris Productions, produisent «Une belle mort». Il s’agit de la première coproduction officielle entre le Canada et le Luxembourg. 

«Une belle mort» devrait prendre l’affiche en 2010. 

Comments

comments

La cinéaste Léa Pool amorce aujourd’hui, le 24 novembre, le tournage du film «Une belle mort» au Luxembourg. Il s’agit de la première coproduction officielle Canada/Luxembourg. Au printemps, la production se transportera à Montréal. 

Le tournage s’échelonnera sur une période de 31 jours. Pendant 21 jours, on tournera dans la capitale Luxembourgeoise. Plusieurs Québécois, douze comédiens et dix membres de l’équipe technique, sont sur place. À la fin d’avril et en mai 2009, les dix derniers jours de tournage se feront dans la région de Montréal. 

«Une belle mort» est une adaptation du roman éponyme de Gil Courtemanche publié aux Éditions du Boréal, en 2005. Léa Pool et l’auteur en signent le scénario. 

«Le film met en scène une famille réunie pour le repas de Noël. Le père, victime du Parkinson rigide, est prisonnier de son corps. Chaque bout de pain qu’il porte à sa bouche fait frémir ses enfants. Que faire quand on est en présence de quelqu’un à qui désormais tous les plaisirs sont interdits? Faut-il prolonger sa vie, ou plutôt l’aider à l’abréger? Autour de la table les avis sont partagés», peut-on lire dans un communiqué. 

Jacques Godin campera le père tandis qu’Andrée Lachapelle jouera la mère. Yves Jacques incarnera leur fils aîné. Aliocha Schneider, Marie-France Lambert, Isabelle Miquelon, Martine Francke, Benoît Gouin ainsi que des comédiens du Luxembourg complèteront la distribution. 

Le film est doté d’un budget de 5,4 millions $ de dollars canadiens. Il a d’ailleurs bénéficié du soutien des institutions publiques canadiennes et québécoises. 

Lyse Lafontaine et Michel Mosca, des Productions Équinoxe, et Nicolas Steil, de Iris Productions, produisent «Une belle mort». Il s’agit de la première coproduction officielle entre le Canada et le Luxembourg. 

«Une belle mort» devrait prendre l’affiche en 2010. 

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply