Apr 22 2015

«Le tout nouveau testament» pour convertir Cannes

Published by at 12:05 under Juliette Films

SOURCE: http://paperjam.lu

null

Cette année, il y aura à nouveau du Grand-Duché sur la Croisette. Le film de Jaco Van Dormael, coproduction luxembourgeoise avec Benoît Poelvoorde, est sélectionné dans la catégorie «Quinzaine des réalisateurs».

Après «Amour fou» l’année dernière (dans la catégorie «Un certain regard»), c’est une autre coproduction luxembourgeoise qui montera les marches au prochain Festival de Cannes. Le film «Le tout nouveau testament», le dernier long métrage du cinéaste belge Jaco Van Dormael, a en effet été sélectionné dans la catégorie «Quinzaine des réalisateurs».

Coproduit au Luxembourg par Juliette Films (David Grumbach), le film a été tourné l’été dernier, en grande partie à Dudelange, dans des intérieurs puisque l’histoire est censée se passer à Bruxelles.

Pour rappel, le synopsis a de quoi faire sourire et correspond bien à l’univers du réalisateur de «Toto le héros», qui avait valu la Caméra d’or à Jaco Van Dormael en 1991. L’idée? Dieu existe et habite à Bruxelles. Mais c’est un salaud, qui est odieux avec sa femme et sa fille. Si si, il a une fille (le film devait d’ailleurs initialement s’appeler «La fille de Dieu»). On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de Ea: elle a 12 ans et, pour se venger de ce paternel encombrant, elle balance sur internet les dates de décès de tout le monde!

Des acteurs bien en vue

«C’est un film intelligent et drôle qui joue avec nos questionnements existentiels», s’enthousiasme le producteur David Grumbach, qui est ravi de voir le comédien Marco Lorenzini dans un rôle important. Le Luxembourgeois a eu des partenaires de haut vol puisqu’il partage l’affiche avec des pointures comme Benoît Poelvoorde (dans le rôle de Dieu), Catherine Deneuve, Yolande Moreau ou François Damiens. On trouvera aussi au générique d’autres comédiens locaux dans des petits rôles (entre autres, Gabriel Boisanté, Ivone Semedo, Caroline Lambert, Norbert Rutili, Jean-François Wolff, Hervé Sogne, Luc Schiltz, etc.).

De nombreux techniciens luxembourgeois ont également participé à l’aventure: Peter Brown (coordinateur de production), Caroline Koener (costumes), François Dumont (monteur son), Michel Schillings (mixeur son), Elly Verduckt (script), Fabrizio Maltese (photographe de plateau), Manu Demoulling (accessoiriste plateau), Christophe Vincent (régisseur général)…

Le Film Fund et l’ensemble de la profession de l’audiovisuel luxembourgeois seront représentés au prochain Festival de Cannes du 13 au 23 mai 2015 avec un pavillon situé au Marché international du film.

Comments

comments

SOURCE: http://paperjam.lu

null

Cette année, il y aura à nouveau du Grand-Duché sur la Croisette. Le film de Jaco Van Dormael, coproduction luxembourgeoise avec Benoît Poelvoorde, est sélectionné dans la catégorie «Quinzaine des réalisateurs».

Après «Amour fou» l’année dernière (dans la catégorie «Un certain regard»), c’est une autre coproduction luxembourgeoise qui montera les marches au prochain Festival de Cannes. Le film «Le tout nouveau testament», le dernier long métrage du cinéaste belge Jaco Van Dormael, a en effet été sélectionné dans la catégorie «Quinzaine des réalisateurs».

Coproduit au Luxembourg par Juliette Films (David Grumbach), le film a été tourné l’été dernier, en grande partie à Dudelange, dans des intérieurs puisque l’histoire est censée se passer à Bruxelles.

Pour rappel, le synopsis a de quoi faire sourire et correspond bien à l’univers du réalisateur de «Toto le héros», qui avait valu la Caméra d’or à Jaco Van Dormael en 1991. L’idée? Dieu existe et habite à Bruxelles. Mais c’est un salaud, qui est odieux avec sa femme et sa fille. Si si, il a une fille (le film devait d’ailleurs initialement s’appeler «La fille de Dieu»). On a beaucoup parlé de son fils, mais très peu de Ea: elle a 12 ans et, pour se venger de ce paternel encombrant, elle balance sur internet les dates de décès de tout le monde!

Des acteurs bien en vue

«C’est un film intelligent et drôle qui joue avec nos questionnements existentiels», s’enthousiasme le producteur David Grumbach, qui est ravi de voir le comédien Marco Lorenzini dans un rôle important. Le Luxembourgeois a eu des partenaires de haut vol puisqu’il partage l’affiche avec des pointures comme Benoît Poelvoorde (dans le rôle de Dieu), Catherine Deneuve, Yolande Moreau ou François Damiens. On trouvera aussi au générique d’autres comédiens locaux dans des petits rôles (entre autres, Gabriel Boisanté, Ivone Semedo, Caroline Lambert, Norbert Rutili, Jean-François Wolff, Hervé Sogne, Luc Schiltz, etc.).

De nombreux techniciens luxembourgeois ont également participé à l’aventure: Peter Brown (coordinateur de production), Caroline Koener (costumes), François Dumont (monteur son), Michel Schillings (mixeur son), Elly Verduckt (script), Fabrizio Maltese (photographe de plateau), Manu Demoulling (accessoiriste plateau), Christophe Vincent (régisseur général)…

Le Film Fund et l’ensemble de la profession de l’audiovisuel luxembourgeois seront représentés au prochain Festival de Cannes du 13 au 23 mai 2015 avec un pavillon situé au Marché international du film.

Comments

comments

No responses yet

Comments are closed at this time.

Trackback URI |