Apr 06 2013

«Ici, on finance peu le film fantastique»

Published by at 01:40 under No-Low Budget

SOURCE: http://www.lessentiel.lu

DUDELANGE – Après un film amateur sur l’univers du jeu vidéo Star Wars TOR, le réalisateur messin Michael Schaack refait le buzz sur Internet avec un film sur Diablo III, tourné dans la Grande Région.

Caméra, moteur, action! Le mosellan Michael Schaack fait le buzz sur Internet avec son «fan-film». Un teaser amateur, dont la production est presque hollywoodienne, a fait 57 000 vues sur YouTube depuis sa publication. Tourné et produit entre le Luxembourg et la Lorraine, ce premier clip laisse augurer un vrai court métrage, qui adapte librement l’histoire du jeu PC Diablo III, très connu des joueurs. «On a tourné à Dudelange. C’est beaucoup de fond vert, beaucoup d’effets spéciaux. Le matériel nous a été prêté par AX-7 au Luxembourg, et par Starlight, à Sarreguemines en Lorraine». Au total, ce teaser de 80 secondes a coûté 7 000 euros au jeune réalisateur de 25 ans, et plus de trois mois de tournage et de postproduction.

«On a demandé les droits d’adaptation à l’éditeur du jeu, Blizzard Europe, qui n’a pas posé de réticences. On attend désormais l’accord de la maison mère américaine, on croise les doigts». Bien que le teaser soit l’œuvre d’une quarantaine d’amateurs, Michael a la chance de pouvoir compter sur un noyau dur d’amis issus du monde du cinéma: des chefs machinistes, des chefs éclairagistes ou encore des créateurs d’effets spéciaux. Michael lui-même, ancien régisseur, travaille dans les effets spéciaux dans la société luxembourgeoise Nako FX. Essentielle dans la retranscription de l’univers du film, l’armure médiévale du héros est l’œuvre d’un ami forgeron, originaire d’Auboué en Lorraine.

Un futur long métrage

Tout n’était pas si simple. «Le problème avec le Luxembourg, c’est que les financements se portent très peu sur les films d’action, d’horreur ou de fantastique. On a quand même bien galéré pour faire ce teaser, nous n’avons pas reçu de moyens financiers». Ainsi, en anecdote, Michael se rappelle que le calcul des effets spéciaux, conséquents, a été traité par des ordinateurs personnels. «Pour certains plans, nos PC tournaient pendant une semaine pour afficher l’image finale. Donc, on est conscients que tout n’est pas parfait, mais ce n’était pas par flemme, c’était juste pour finir le teaser».

Un court métrage devrait être tourné et produit très bientôt, intégralement en Lorraine et au Luxembourg, pour une sortie prévue «au mieux à l’été 2014». Un compositeur de musique de séries, originaire de Louisiane, l’a déjà contacté pour écrire la musique du film. Une première composition est d’ailleurs entendue sur le trailer et dans le making-of. Le long métrage, quant à lui, est déjà dans l’esprit de l’équipe…

Comments

comments

SOURCE: http://www.lessentiel.lu

DUDELANGE – Après un film amateur sur l’univers du jeu vidéo Star Wars TOR, le réalisateur messin Michael Schaack refait le buzz sur Internet avec un film sur Diablo III, tourné dans la Grande Région.

Caméra, moteur, action! Le mosellan Michael Schaack fait le buzz sur Internet avec son «fan-film». Un teaser amateur, dont la production est presque hollywoodienne, a fait 57 000 vues sur YouTube depuis sa publication. Tourné et produit entre le Luxembourg et la Lorraine, ce premier clip laisse augurer un vrai court métrage, qui adapte librement l’histoire du jeu PC Diablo III, très connu des joueurs. «On a tourné à Dudelange. C’est beaucoup de fond vert, beaucoup d’effets spéciaux. Le matériel nous a été prêté par AX-7 au Luxembourg, et par Starlight, à Sarreguemines en Lorraine». Au total, ce teaser de 80 secondes a coûté 7 000 euros au jeune réalisateur de 25 ans, et plus de trois mois de tournage et de postproduction.

«On a demandé les droits d’adaptation à l’éditeur du jeu, Blizzard Europe, qui n’a pas posé de réticences. On attend désormais l’accord de la maison mère américaine, on croise les doigts». Bien que le teaser soit l’œuvre d’une quarantaine d’amateurs, Michael a la chance de pouvoir compter sur un noyau dur d’amis issus du monde du cinéma: des chefs machinistes, des chefs éclairagistes ou encore des créateurs d’effets spéciaux. Michael lui-même, ancien régisseur, travaille dans les effets spéciaux dans la société luxembourgeoise Nako FX. Essentielle dans la retranscription de l’univers du film, l’armure médiévale du héros est l’œuvre d’un ami forgeron, originaire d’Auboué en Lorraine.

Un futur long métrage

Tout n’était pas si simple. «Le problème avec le Luxembourg, c’est que les financements se portent très peu sur les films d’action, d’horreur ou de fantastique. On a quand même bien galéré pour faire ce teaser, nous n’avons pas reçu de moyens financiers». Ainsi, en anecdote, Michael se rappelle que le calcul des effets spéciaux, conséquents, a été traité par des ordinateurs personnels. «Pour certains plans, nos PC tournaient pendant une semaine pour afficher l’image finale. Donc, on est conscients que tout n’est pas parfait, mais ce n’était pas par flemme, c’était juste pour finir le teaser».

Un court métrage devrait être tourné et produit très bientôt, intégralement en Lorraine et au Luxembourg, pour une sortie prévue «au mieux à l’été 2014». Un compositeur de musique de séries, originaire de Louisiane, l’a déjà contacté pour écrire la musique du film. Une première composition est d’ailleurs entendue sur le trailer et dans le making-of. Le long métrage, quant à lui, est déjà dans l’esprit de l’équipe…

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply