Feb 21 2009

Reste bien, mec!

Published by at 02:41 under No-Low Budget

source: http://www.lessentiel.lu/sortir/cinema/story/24358801

«C’est possible de faire du bon boulot avec un budget restreint» LUXEMBOURG – Le Luxembourgeois Adolf El Assal (27 ans) revient sur la genèse de son nouveau film «Reste bien, mec!».

L’essentiel: Votre film a une particularité: son casting n’est constitué que de rappeurs. Est-ce un plan promo?
Adolf El Assal: Ça l’est devenu, mais, ce n’était pas prévu. En fait, j’ai décidé de travailler avec ces artistes-là parce qu’il y avait affinité. 

D’où est venue l’idée de faire «Reste bien, mec!»? 
D’abord, l’idée était de faire un court métrage avec les artistes pour qui j’avais déjà réalisé des clips. Progressivement, ça s’est transformé en long métrage. 

Comment décrire le film? 
C’est une comédie inspirée de nos expériences réunies. On a vraiment mis en images des situations qui s’étaient produites le jour d’avant. 

Quels retours attendez-vous? 
À travers ce projet je veux montrer que c’est possible de faire du bon boulot avec un budget restreint. Et peut-être que l’aventure ouvrira des portes aux gars dans le film.

Votre film précédent, «Divisionz», a fait le tour des festivals à travers le monde. Allez-vous procéder de la même façon avec celui-ci? 
Il faut voir. Le but avec «Reste bien mec!» est d’abord de faire mes preuves chez moi au Luxembourg. 

Recueilli par kwt   http://www.lessentiel.lu/sortir/cinema/story/24358801

  • Avant-première de «Reste bien mec!», lundi soir au Ciné Belval. Sortie officielle: le 20 février au Kinosch, à Esch-sur-Alzette. 
  • Comments

    comments

    source: http://www.lessentiel.lu/sortir/cinema/story/24358801

    «C’est possible de faire du bon boulot avec un budget restreint» LUXEMBOURG – Le Luxembourgeois Adolf El Assal (27 ans) revient sur la genèse de son nouveau film «Reste bien, mec!».

    L’essentiel: Votre film a une particularité: son casting n’est constitué que de rappeurs. Est-ce un plan promo?
    Adolf El Assal: Ça l’est devenu, mais, ce n’était pas prévu. En fait, j’ai décidé de travailler avec ces artistes-là parce qu’il y avait affinité. 

    D’où est venue l’idée de faire «Reste bien, mec!»? 
    D’abord, l’idée était de faire un court métrage avec les artistes pour qui j’avais déjà réalisé des clips. Progressivement, ça s’est transformé en long métrage. 

    Comment décrire le film? 
    C’est une comédie inspirée de nos expériences réunies. On a vraiment mis en images des situations qui s’étaient produites le jour d’avant. 

    Quels retours attendez-vous? 
    À travers ce projet je veux montrer que c’est possible de faire du bon boulot avec un budget restreint. Et peut-être que l’aventure ouvrira des portes aux gars dans le film.

    Votre film précédent, «Divisionz», a fait le tour des festivals à travers le monde. Allez-vous procéder de la même façon avec celui-ci? 
    Il faut voir. Le but avec «Reste bien mec!» est d’abord de faire mes preuves chez moi au Luxembourg. 

    Recueilli par kwt   http://www.lessentiel.lu/sortir/cinema/story/24358801

  • Avant-première de «Reste bien mec!», lundi soir au Ciné Belval. Sortie officielle: le 20 février au Kinosch, à Esch-sur-Alzette. 
  • Comments

    comments

    No responses yet

    Trackback URI | Comments RSS

    Leave a Reply