Search Results for ""

Mar 19 2010

WIN “De Caligari à Tarantino” Tickets

Published by under Screening Room

Filmreakter offre deux pass single pour “De Caligari à Tarantino, Toute l’histoire du cinéma en 10 leçons”.
Veuillez écrire votre “smartest” motivation à participer à Caligaritarantino! Les deux meilleurs recevant leurs prix.
Envoyez vos motivations à info@filmreakter.lu jusqu’à ce dimanche.

De mars 2010 à mars 2011, la Cinémathèque, en collaboration avec l’Université du Luxembourg, propose une nouvelle formule d’initiation au cinéma à la fois instructive, ludique et conviviale : De Caligari à Tarantino – Toute l’histoire du cinéma en 10 leçons. Ce projet, à vocation didactique, souhaite présenter les points de repère essentiels du cinéma mondial à travers un cycle de conférences mensuelles, ponctuées d’extraits de films et mises en contexte par des projections supplémentaires de films-clés.

La première leçon, qui aura lieu le 22 mars à 19h00 à la Cinémathèque, sera dédiée à la naissance du cinématographe et animée par Philippe Marion, professeur de communication de l’Université de Louvain-La-Neuve et spécialiste du cinéma des années ‘00. La formule gastro-cinéphilique de cette leçon inaugurale, ainsi que des suivantes, se déclinera en trois temps : une conférence didactique de 60 minutes, ponctuée d’extraits de films, sera présentée par un expert; un interlude gastronomique « finger food » de 45 minutes permettra ensuite au public de se retrouver et de discuter dans une ambiance conviviale; finalement, un film-phare illustrant la thématique abordée sera projeté pour prolonger et conclure la leçon.

À l’ère du DVD et de l’accès instantané aux images les plus diverses, chacun peut se construire son propre labyrinthe cinématographique sans pour autant y retrouver un fil rouge. De Caligari à Tarantino – Toute l’histoire du cinéma en 10 leçons se présente comme une invitation à la mise en perspective et l’approfondissement de la culture cinématographique de chacun: les rencontres sont à la fois accessibles aux non-initiés et stimulantes pour les cinéphiles avertis. Ainsi, en 10 leçons mensuelles seulement, le public aura l’occasion de bénéficier d’une vue panoramique sur les 10 décennies qui constituent l’histoire du cinéma depuis son invention jusqu’au 21e siècle. Continue Reading »

No responses yet

Mar 19 2010

courts-métrages expérimentaux @ CNA

Published by under Events & Projects

En complément de la ciné-discussion autour du cinéma expérimental,  le CNA aura le plaisir d’accueillir les artistes Jeffrey Perkins, Pip Chodorov et Charlemagne Palestine à l’occasion d’une soirée spéciale vendredi 19 mars.

Une sélection de cinq courts-métrages expérimentaux (signés Perkins, Chodorov et Palestine, mais également le très Fluxus Bottoms de Yoko Ono) précèderont l’émouvant documentaire de Jeffrey Perkins sur le peintre Sam Francis. Les projections seront conviviales, ponctuées de quelques surprises et les spectateurs invités à réagir…

Le détail de la manifestation est disponible sur www.cna.lu

Les réservations peuvent se faire dès maintenant par téléphone ou mail (communication@cna.etat.lu)

No responses yet

Mar 18 2010

Metty Franzen, court-métrage documentaire

Published by under Blackboard

Le plus vieux mineur de fer de la mine Walert
dans le plus ancien cinéma du Grand-Duché de Luxembourg
L’origine de la prospérité du Grand-Duché, l’histoire contemporaine du Luxembourg, passent par l’histoire de l’exploitation et de la valorisation de la minette. Le Musée National des Mines de Fer Luxembourgeoises est l’un des acteurs de la diffusion de cette histoire.
Le musée a pour ambition d’être un musée vivant. Ce qui en soi est un truisme actuel, s’apparente cependant à une gageure compte tenu des modes de consommation culturelle du grand public.
Un musée vivant sera un musée attentif à ses contemporains et utilisera des médias efficaces pour rencontrer son public.
Le court-métrage Metti Franzen, guide au Musée National des Mines participe de cette volonté de communiquer vers le plus grand nombre.
Metti Franzen, est né en 1927 à Rumelange au Grand-Duché de Luxembourg.Ancien mineur de fer dans les galeries de la mine Walert, il est un des derniers témoins du travail de l’extraction souterraine au Grand-Duché.La Mine Walert cessa ses activités le 31 décembre 1963 et fut transformée en musée en 1973.Metti Franzen contribua, avec d’autres, à la fondation de ce qui est devenu aujourd’hui le Musée National des Mines de Fer LuxembourgeoisesIl fut ensuite et pendant plus de trente années un guide attentif et passionné du Musée des Mines.
Une première diffusion du court-métrage au Ciné Kursaal de Rumelange rassemble deux qualités singulières : Célébrer le plus vieux mineur luxembourgeois de la mine Walert bdans le plus ancien cinéma du Grand-Duché !
La première aura lieu le 18 mars à 19.00 au Ciné Kursaal de Rumelange, la projection sera suivie d’une discussion avec Metti Franzen et chacun est invité à y participer.
Cette diffusion sera suivie d’autres projections dans tout le réseau des cinémas Caramba.
Metti Franzen guide au Musée National des Mines de Fer
Durée 21 minutes
Réalisation Pierre et Jean Villemin © www.pierretjeanvillemin.fr
Production Musée National des Mines de Fer a.s.b.l.
Pour connaître le calendrier des diffusions à partir du 18 mars 2010 :
www.caramba.lu
w ww.mnm.lu

No responses yet

Mar 18 2010

British & Irish Film Season

Published by under Screening Room

SOURCE: www.station.lu

Reserve the dates! The Utopia Group launches the first edition of the British & Irish Film Season – Screenings from the Islands, from 29 April to 12 May 2010.The program will include a panel of films representing each region of the United Kingdom and a few surprises. As an insider secret, we can already tell you that the very intense “Unmade Beds” by Alexis Dos Santos starring Deborah Francois is one of the highlights of this event.

No responses yet

Mar 18 2010

Premiere HAMILIUS

Published by under Screening Room

Today’s the premiere of Alain Tshinza’s documentary on the luxembourgish Hip Hop scene entitled HAMILIUS.

Utopolis – 19h30

The film will open tomorrow in Luxembourg cinemas. TIMETABLE

3 générations (les années 80, 90 et 2000) et 4 disciplines (la danse, le graffiti, le rap, et le djing) pour raconter l’histoire du hiphop dans un pays souvent connu qu’à travers ses banques ou par son air de petit Eldorado au coeur de l’Europe.

http://www.hamilius.net/

2 responses so far

Mar 17 2010

Kulthafter Hype

Published by under Newsdesk,Uncategorized

volksfreund

SOURCE: www.volksfreund.de

Die Muttersprache im Alltag

Auch wenn die erste offizielle Schreibweise des Luxemburgischen 1946 eingeführt wurde, so setzte sie sich nicht durch. Heute gibt es zwar eine Schulrechtschreibung aus dem Jahr 1976, die 1999 reformiert wurde, aber dennoch wird die Sprache meist nur mündlich vermittelt.

Luxemburgisch-Lehrer wie unser Podcast-Muttersprachler Luc Schiltz haben sich deshalb selbst ihre Unterrichtsmaterialien zusammengestellt. Denn auch wenn Lëtzebuergesch schon 26 Jahre lang anerkannte Nationalsprache ist, so heißt das noch lange nicht, dass die Sprache stark wissenschaftlich aufgearbeitet und auf den einheitlich schriftlichen Alltagsgebrauch hin abgeklopft wurde.

Denn obwohl sie in Hörfunk und Fernsehen des Großherzogtums die meistgebrauchte Sprache ist und 80 Prozent der Einwohner sie selbst sprechen, so werden in Printmedien weniger als zehn Prozent der Artikel in Lëtzebuergesch verfasst. Zum Vergleich: 65 Prozent der Beiträge erscheinen auf Deutsch und 25 Prozent auf Französisch.

Nichtsdestotrotz: Ein sprachliches Selbstbewusstsein ist im “Ländchen” stark verankert. Seit mehr als 150 Jahren gibt es Romane, Theaterstücke und Kabarett – sowie seit mehr als 20 Jahren Kinderbücher und Comics auf Lëtzebuer-gesch.

Nicht zu vergessen die “Walfer Bicherdeeg” (Walferdinger Büchertage), die Luxemburger Autoren eine eigene Plattform geben. Seit Regisseur Andy Bausch erlebt selbst der Luxemburger Film einen kulthaften Hype. Und wer in den Reisepass der Luxemburger schaut, wird die Faarw vun den Aen erfahren, der deutsche Begriff Augenfarbe wird nicht mal erwähnt.

12/03/2010

No responses yet

Mar 17 2010

La loi du père

Published by under Screening Room

SOURCE: http://www.woxx.lu/ – Bernard Bellefriod

« La régate » (SAMSA FILM) est un drame touchant, qui réussit à garder la balance entre sentiments et intimité.

L’adolescence est communément connue pour être une période de découvertes. Pour le jeune Alex, qui vit dans le centre de Namur, c’est surtout la découverte de son père et de sa violence qui marquent son passage à l’âge adulte. Alors que son entourage ne s’en rend pas compte, Alex souffre en silence. Son seul éxutoire est l’aviron qu’il pratique avec une frénésie qui correspond à la violence des coups que lui porte son géniteur. Ses entraînements réguliers sur la Meuse deviennent ainsi plus qu’une compensation – gagner le prochain championnat est devenu une obsession, la seule chose qui le fait vivre. Et en même temps, pour pouvoir participer, il doit taire ses problèmes. Chose difficile, vu qu’il rate régulièrement ses entraînements, parce que son père le retient ou qu’il le blesse de telle façon qu’il lui est impossible de ramer, voire de montrer son corps meurtri de coups et d’entailles.

Les psychologues qualifient ce genre de relation de “co-dépendance”. Le jeune homme ne peut pas lâcher la brute qui le maltraite pour deux raisons : il est – à part une demi-soeur – sa seule famille et il reste, malgré son comportement, un être meurtri lui-même. Ses coups sont aussi des appels à l’aide – une aide qu’Alex aimerait bien lui donner. Le père est un homme qui ne supporte pas la vérité – trop présente dans son quotidien. Ainsi, lorsqu’au cours d’une énième dispute, après que le père se soit fait jeter du supermarché où ils bossaient tous les deux, pour avoir refusé d’aider son supérieur à voler une palette d’alcool, Alex lui lance « T’es qu’un raté ». Tout se joue alors sur le léger décalage qu’il y a entre l’explosion des coups et insultes et le long moment où toute la souffrance défile sur le visage du père. Il sait très bien son ratage, il ne peut rien offrir à son fils. La mère est toujours absente – on ne sait d’ailleurs pas s’il s’agit d’un divorce ou d’un décès – et il ne supporte que très mal l’humiliation des petits jobs qu’il est contraint d’accepter pour faire survivre les deux. « Je n’ai jamais su comment m’occuper d’un gosse », dit-il vers la fin du film, après que la vérité ait éclaté au grand jour. Et c’est bien le seul moment où il supporte la réalité sans la combattre avec sa violence. Continue Reading »

No responses yet

Mar 16 2010

Hot Hot Hot in Wallimage/Bruxellimage’s third session

Published by under Industry

Investment fund Wallimage/Bruxellimage’s third session took place at the end of February.

Financed in equal parts by the Walloon and Brussels regions, this investment fund supplements financing of productions that will involve substantial expenditure, that is to say at least €100,000, in each of the above-mentioned regions. Like most regional support funds, this system has in the past helped to significantly develop the Walloon audiovisual industry, and is now expected to boost the Brussels sector.

This third session was in line with previous ones. On the one hand, there was reaffirmed support for prestigious Francophone co-productions, and on the other, backing for local productions aimed at a more limited audience.

Wallimage/Bruxellimage will thus help finance the second instalment of Largo Winch, which will reunite actor Tomer Sisley and directorJérôme Salle. The duo will fly off to Thailand, China, Germany and Switzerland for the shoot, with a short stop in Belgium. The film is produced by PanEuropéenne and Climax Films.

Funding will also go to young Luxembourg director Beryl Koltz’s Hot, Hot, Hot, co-produced by Luxembourg’s Samsa Films and Belgium’s Artemis Productions.


Continue Reading »

No responses yet

Mar 15 2010

La Cinémathèque devient une fac de cinéphilie

Published by under Articles,Events & Projects

SOURCE: http://lequotidien.editpress.lu/les-loisirs/9471.html – Pablo Chimienti
www.caligaritarantino.lu

CINÉMA Présenter toute l’histoire du cinéma en dix leçons, sur une année, tel est le projet de la Cinémathèque de Luxembourg.

L’éducation à l’image est une mission qui tient à cœur à un certain nombre d’institutions grand-ducales. Parmi elles, la Cinémathèque de la Ville qui, en collaboration avec l’université du Luxembourg, lance le projet «De Caligari à Tarantino, toute l’histoire du cinéma en 10 leçons». Un projet un peu mégalomane, à la fois ludique, instructif et sérieux.

L’idée : organiser sur une année, tous les derniers lundis du mois (à l’exception de juillet et août) dix grands rendez-vous cinéphiliques, autrement dit, dix leçons qui traitent d’une décennie de l’histoire du 7e art. Les années 1900 le lundi 22 mars, les années 10 le lundi 29 mars, les années 20 le lundi 26 avril, etc. jusqu’aux années 2000 le lundi 28 mars 2011. Chaque leçon propose une conférence d’une heure – donnée, pour la plupart, par des professeurs d’université spécialisés en cinéma et dans la décennie en question – ponctuée à chaque fois de nombreux extraits de films.

Puis les organisateurs ont prévu un interlude où le public pourra boire, manger et échanger ses points de vue avec les professeurs et les autres participants et, enfin, la projection d’un film-clé de la période dite : Citizen Kane, de Welles (photo) pour les années 40, À bout de souffle, de Godard pour les années 60, Blue Velvet, de Lynch pour les 80… Continue Reading »

No responses yet

Mar 15 2010

Encore une première des cinémas Caramba

Published by under Blackboard

SOURCE: Communiqué le 05.03.2010 par Caramba

Toujours soucieux des dernières évolutions technologiques et de donner le meilleur service à ses clients, les Cinémas Caramba lancent la première App Cinéma pour I-Phone et I-Pod Touch au Grand-Duché de Luxembourg.
Caramba renoue ainsi avec une longue série d’innovations comme p.ex. la mise en ligne du premier site web cinéma en 1995.

Avec cette première version pratique de l’application, vous avez accès a toutes les salles du groupe Caramba, à savoir CineAriston, CineKinosch, CineKursaal, CineLeParis et CineBelval. Cette App facilite le choix de votre prochain film en vous faisant découvrir les séances et horaires et les infos de vos films préférés.

Les auteurs de l’application sont Thierry Derrman et Moreno Viola.

L’App Caramba Cinemas est téléchargeable gratuitement dès à présent dans l’App Store Apple.

No responses yet

« Prev - Next »