Jun 08 2011

¡QUE VIVA MEXICO! @ Cinémathèque

Published by at 07:24 under Français,Screening Room

SOURCE: http://www.vdl.lu

¡QUE VIVA MEXICO! [feat. NLF3]
Jeudi 09/06 à 20h30

Mexique-USA 1932 / 87′ / De : Serguei M. Eisenstein / Avec : les habitants des Etats mexicains où eut lieu le tournage

http://www.vdl.lu/vdl_multimedia/Que+Viva+Mexico!+NLF3-width-284-height-400.jpg

► Eisenstein’s Hallucinatory Masterpiece
Ce documentaire fictionnel qui retrace l’histoire des Indiens du Mexique n’a pu être terminé par Eisenstein pour des raisons financières. Ce n’est qu’en 1979 que l’on put enfin découvrir, grâce à un montage effectué dans les années 1960 par un ancien assistant d’Eisenstein, une version du film fidèle aux intentions du réalisateur. Reste pour le spectateur une série d’images extraordinaires, impressionnantes de force et de beauté : rites funèbres, supplice de peónes enterrés à mi-corps, scènes de la vie quotidienne et de la nature. Le film est aujourd’hui considéré comme le plus grand film d’Eisenstein. Le ciné-concert qui en résulte, proche de la performance, connaît très vite un vrai succès critique et public et emmène le groupe dans de nombreux lieux et festivals.

http://www.vdl.lu/vdl_multimedia/300toulouse3-width-300-height-225.jpeg

► NLF3’s Psychedelic Electronica (Live Trio)
Rencontre entre un film du cinéaste russe le plus emblématique et d’un groupe français, ce ciné-concert séduira autant les cinéphiles que les amateurs de musiques actuelles. Formé en 1999 autour des frères Nicolas et Fabrice Laureau, le groupe instrumental NLF3 réalise, en 2004, une création musicale autour du film ¡Que Viva Mexico! N’oubliant jamais d’être inventive, dansante et jubilatoire, la composition est basée sur des lignes mélodiques claires, entêtantes, des rythmiques foisonnantes et un choix exigeant de textures acoustiques, électriques et électroniques.

La musique est discrète quand il s’agit de laisser vivre la narration ou envahissante, dansante ou rugueuse, gaie ou angoissante, parfois cha cha cha ou samba, le tout fédéré par un thème récurrent. NLF3 convie à une performance, avec une part de risque, d’une représentation à l’autre. (Le Monde)

Mélange incandescent de contre-culture, le rock halluciné de NLF3 est la meilleure réponse française à TV on the Radio. NLF3 est un lumineux trio instrumental qui mêle electronica psychédélique, improvisation et pulsation krautrock. (Les Inrockuptibles)

Comments

comments

SOURCE: http://www.vdl.lu

¡QUE VIVA MEXICO! [feat. NLF3]
Jeudi 09/06 à 20h30

Mexique-USA 1932 / 87′ / De : Serguei M. Eisenstein / Avec : les habitants des Etats mexicains où eut lieu le tournage

http://www.vdl.lu/vdl_multimedia/Que+Viva+Mexico!+NLF3-width-284-height-400.jpg

► Eisenstein’s Hallucinatory Masterpiece
Ce documentaire fictionnel qui retrace l’histoire des Indiens du Mexique n’a pu être terminé par Eisenstein pour des raisons financières. Ce n’est qu’en 1979 que l’on put enfin découvrir, grâce à un montage effectué dans les années 1960 par un ancien assistant d’Eisenstein, une version du film fidèle aux intentions du réalisateur. Reste pour le spectateur une série d’images extraordinaires, impressionnantes de force et de beauté : rites funèbres, supplice de peónes enterrés à mi-corps, scènes de la vie quotidienne et de la nature. Le film est aujourd’hui considéré comme le plus grand film d’Eisenstein. Le ciné-concert qui en résulte, proche de la performance, connaît très vite un vrai succès critique et public et emmène le groupe dans de nombreux lieux et festivals.

http://www.vdl.lu/vdl_multimedia/300toulouse3-width-300-height-225.jpeg

► NLF3’s Psychedelic Electronica (Live Trio)
Rencontre entre un film du cinéaste russe le plus emblématique et d’un groupe français, ce ciné-concert séduira autant les cinéphiles que les amateurs de musiques actuelles. Formé en 1999 autour des frères Nicolas et Fabrice Laureau, le groupe instrumental NLF3 réalise, en 2004, une création musicale autour du film ¡Que Viva Mexico! N’oubliant jamais d’être inventive, dansante et jubilatoire, la composition est basée sur des lignes mélodiques claires, entêtantes, des rythmiques foisonnantes et un choix exigeant de textures acoustiques, électriques et électroniques.

La musique est discrète quand il s’agit de laisser vivre la narration ou envahissante, dansante ou rugueuse, gaie ou angoissante, parfois cha cha cha ou samba, le tout fédéré par un thème récurrent. NLF3 convie à une performance, avec une part de risque, d’une représentation à l’autre. (Le Monde)

Mélange incandescent de contre-culture, le rock halluciné de NLF3 est la meilleure réponse française à TV on the Radio. NLF3 est un lumineux trio instrumental qui mêle electronica psychédélique, improvisation et pulsation krautrock. (Les Inrockuptibles)

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply