Jun 30 2009

El Camino

Published by at 01:38 under Screening Room

Dans la cadre de la campagne de sensibilisation de l’Association Solidarité Luxembourg Nicaragua – ASLN sur les principaux problèmes qu’affronte le Nicaragua, sera présenté en présence du producteur Adrián Cruz le long-métrage d’Ishtar Yasin « El Camino » qui traite de la migration nicaraguayenne. En cette année où l’ASLN fête ses 30 ans, il est important de présenter ce film qui montre la réalité du peuple nicaraguayen qui est prêt, pour trouver un travail, à quitter le Nicaragua au péril de sa vie.

Ma 30 / 06 à 20h30 Cinematheque
La projection sera suivie d’une discussion avec Adrián Cruz, producteur exécutif de El Camino.

Le chemin – Costa Rica 2008 / vostf / 91′ / c / De : Ishtar Yasin /
Avec : Omar Rayo, Morena Guadalupe, Jean-François Stévenin

Saslaya, une fillette de 12 ans, et son petit frère muet vivent au Nicaragua avec leur grand-mère indigne. Les deux enfants s’enfuient pour retrouver leur mère qui, comme un grand nombre de ses compatriotes, a abandonné le pays pour travailler au Costa Rica…

El Camino met en scène le drame humain généré par les migrations. Ce road movie, racontant l’histoire de Saslaya, une petite fille nicaraguayenne à la recherche de sa mère, est un long-métrage de fiction avec des passages documentaires. Le scénario est inspiré d’une recherche sur l’immigration de Nicaraguayens au Costa Rica. Ces dernières années, des milliers des familles nicaraguayennes ont été séparées. Le manque de travail dans leur pays d’origine les oblige à voyager au Costa Rica à la recherche d’un emploi. Un nombre important d’enfants nicaraguayens restent dans leur pays et subissent les conséquences psychosociales de l’abandon des parents. Actuellement, au Nicaragua, le taux d’enfants suicidaires s’est accru de façon considérable.

La ligne directrice du film est le parcours initiatique d’une fillette et de son frère. Tout au long du récit, les personnages s’intègrent au plan documentaire et participent d’une réalité objective. Parmi les acteurs professionnels, des habitants ont été sélectionnés pour leurs témoignages et leurs expériences en tant que migrants. C’est ainsi que fiction et documentaire s’entremêlent pour symboliser la vie des protagonistes et habitants submergés par une réalité complexe, un monde violent et poétique à la fois. El Camino explore les sentiments et les réalités humaines universelles, il imprime des images et des sons dans un langage cinématographique qui explore la poésie.

Comments

comments

Dans la cadre de la campagne de sensibilisation de l’Association Solidarité Luxembourg Nicaragua – ASLN sur les principaux problèmes qu’affronte le Nicaragua, sera présenté en présence du producteur Adrián Cruz le long-métrage d’Ishtar Yasin « El Camino » qui traite de la migration nicaraguayenne. En cette année où l’ASLN fête ses 30 ans, il est important de présenter ce film qui montre la réalité du peuple nicaraguayen qui est prêt, pour trouver un travail, à quitter le Nicaragua au péril de sa vie.

Ma 30 / 06 à 20h30 Cinematheque
La projection sera suivie d’une discussion avec Adrián Cruz, producteur exécutif de El Camino.

Le chemin – Costa Rica 2008 / vostf / 91′ / c / De : Ishtar Yasin /
Avec : Omar Rayo, Morena Guadalupe, Jean-François Stévenin

Saslaya, une fillette de 12 ans, et son petit frère muet vivent au Nicaragua avec leur grand-mère indigne. Les deux enfants s’enfuient pour retrouver leur mère qui, comme un grand nombre de ses compatriotes, a abandonné le pays pour travailler au Costa Rica…

El Camino met en scène le drame humain généré par les migrations. Ce road movie, racontant l’histoire de Saslaya, une petite fille nicaraguayenne à la recherche de sa mère, est un long-métrage de fiction avec des passages documentaires. Le scénario est inspiré d’une recherche sur l’immigration de Nicaraguayens au Costa Rica. Ces dernières années, des milliers des familles nicaraguayennes ont été séparées. Le manque de travail dans leur pays d’origine les oblige à voyager au Costa Rica à la recherche d’un emploi. Un nombre important d’enfants nicaraguayens restent dans leur pays et subissent les conséquences psychosociales de l’abandon des parents. Actuellement, au Nicaragua, le taux d’enfants suicidaires s’est accru de façon considérable.

La ligne directrice du film est le parcours initiatique d’une fillette et de son frère. Tout au long du récit, les personnages s’intègrent au plan documentaire et participent d’une réalité objective. Parmi les acteurs professionnels, des habitants ont été sélectionnés pour leurs témoignages et leurs expériences en tant que migrants. C’est ainsi que fiction et documentaire s’entremêlent pour symboliser la vie des protagonistes et habitants submergés par une réalité complexe, un monde violent et poétique à la fois. El Camino explore les sentiments et les réalités humaines universelles, il imprime des images et des sons dans un langage cinématographique qui explore la poésie.

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply