Jan 25 2009

L’éclat Depardieu dans un grand film noir

Published by at 02:09 under Screening Room

 

source: http://www.lefigaro.fr

“Quelle belle surprise que cet authentique film noir, qui signe le retour d’un Gérard Depardieu en pleine forme.”

Intègre et solitaire, Mat (Gérard Depardieu) est flic à la 13e division nuit de la police criminelle. Son ami de toujours, Franck Novak (Olivier Marchal) travaille aux stups et trempe depuis quelque temps dans une affaire de trafic. Un jour, se sachant condamné, Franck lui propose un plan. Le plan. Et Mat se retrouve obligé de démonter les rouages d’un système corrompu qui coûtera la vie à son seul et unique ami…

 

 

Asia Argento, dame de pique

 

Elle joue le rôle de Calhoune, l’ancien amour de Gérard Depardieu qui a préféré intégrer les hautes sphères de la police des polices. Surprenante, séduisante, piquante : à 33 ans, la comédienne italienne (fille du réalisateur Dario Argento) semble changer de registre. « J’ai tourné une vingtaine de films, explique-t-elle. Avec Diamant 13, j’ai l’impression d’avoir choisi un personnage différent des petites pestes rebelles dans lesquelles on m’avait jusqu’alors enfermée. Calhoune est plus mature. Cela me correspond mieux. D’autant que je viens d’être maman d’un petit Nicolas, il y a quatre mois ! »

 

 

Critique

 

Quelle belle surprise que cet authentique film noir, qui signe le retour d’un Gérard Depardieu en pleine forme. Avec le romancier Hugues Pagan, le réalisateur Gilles Béat (Rue Barbare, ou Les Longs Manteaux) revient à la réalisation après une éclipse de dix-sept ans. On croirait le rôle de « Mat » taillé sur mesure pour Depardieu. Un flic intègre, revenu de tout, dans une ville imaginaire où sévit la corruption à L’Étage des morts (titre original du roman), c’est-à-dire au niveau des édiles hauts placés dans la hiérarchie policière, qui se partagent le gâteau des trafics en tout genre.

«  C’est Olivier Marchal qui m’a appelé un soir, raconte aujourd’hui Gérard Depardieu, confortablement installé dans le bureau de son restaurant parisien La Fontaine Gaillon. « Écoute » , m’a-t-il dit. « Ils ne peuvent pas monter le film s’ils n’ont pas un comédien comme toi. » J’ai répondu : “C’est bien ? Ça te plaît ?” J’ai pas lu le scénario. J’y suis allé. On a tourné rapidement. Entre Ostende, Charleroi, et le Luxembourg. En voyant le film terminé, j’ai été très surpris ! J’ai immédiatement téléphoné à Gilles Béat pour lui dire à quel point je n’imaginais pas l’ampleur et la force du résultat. Pourtant, j’ai senti durant le tournage que je retrouvais le plaisir de jouer. « Diamant 13 » m’a redonné le verbe. Curieux, non, pour un personnage qui parle si peu ?  » (Rires.)

Quant à Mat, le héros de ce polar à l’atmosphère crépusculaire, Depardieu s’est beaucoup attaché à lui. «C’est un personnage qui sort de nulle part, explique-t-il. À aucun moment il n’est fait référence à son passé. C’est un homme à part. Une force qui va, comme dirait Hugo. Il n’enquête pas. Il constate. Puis, il agit». Concernant le film, Depardieu conclut : « Tout est irréel dans ce film. Il y a de la mélancolie là-dedans. Très vite, on se rend compte que les situations ne sont pas retenues par l’ancre du réel. C’est ce manque de repères qui fait que le film se rapproche de la littérature… »

 

Diamant 13 , un film noir de Gilles Béat. Avec Gérard Depardieu, Olivier Marchal, Anne Coesens, Asia Argento. Durée : 100 minutes.

 

Comments

comments

 

source: http://www.lefigaro.fr

“Quelle belle surprise que cet authentique film noir, qui signe le retour d’un Gérard Depardieu en pleine forme.”

Intègre et solitaire, Mat (Gérard Depardieu) est flic à la 13e division nuit de la police criminelle. Son ami de toujours, Franck Novak (Olivier Marchal) travaille aux stups et trempe depuis quelque temps dans une affaire de trafic. Un jour, se sachant condamné, Franck lui propose un plan. Le plan. Et Mat se retrouve obligé de démonter les rouages d’un système corrompu qui coûtera la vie à son seul et unique ami…

 

 

Asia Argento, dame de pique

 

Elle joue le rôle de Calhoune, l’ancien amour de Gérard Depardieu qui a préféré intégrer les hautes sphères de la police des polices. Surprenante, séduisante, piquante : à 33 ans, la comédienne italienne (fille du réalisateur Dario Argento) semble changer de registre. « J’ai tourné une vingtaine de films, explique-t-elle. Avec Diamant 13, j’ai l’impression d’avoir choisi un personnage différent des petites pestes rebelles dans lesquelles on m’avait jusqu’alors enfermée. Calhoune est plus mature. Cela me correspond mieux. D’autant que je viens d’être maman d’un petit Nicolas, il y a quatre mois ! »

 

 

Critique

 

Quelle belle surprise que cet authentique film noir, qui signe le retour d’un Gérard Depardieu en pleine forme. Avec le romancier Hugues Pagan, le réalisateur Gilles Béat (Rue Barbare, ou Les Longs Manteaux) revient à la réalisation après une éclipse de dix-sept ans. On croirait le rôle de « Mat » taillé sur mesure pour Depardieu. Un flic intègre, revenu de tout, dans une ville imaginaire où sévit la corruption à L’Étage des morts (titre original du roman), c’est-à-dire au niveau des édiles hauts placés dans la hiérarchie policière, qui se partagent le gâteau des trafics en tout genre.

«  C’est Olivier Marchal qui m’a appelé un soir, raconte aujourd’hui Gérard Depardieu, confortablement installé dans le bureau de son restaurant parisien La Fontaine Gaillon. « Écoute » , m’a-t-il dit. « Ils ne peuvent pas monter le film s’ils n’ont pas un comédien comme toi. » J’ai répondu : “C’est bien ? Ça te plaît ?” J’ai pas lu le scénario. J’y suis allé. On a tourné rapidement. Entre Ostende, Charleroi, et le Luxembourg. En voyant le film terminé, j’ai été très surpris ! J’ai immédiatement téléphoné à Gilles Béat pour lui dire à quel point je n’imaginais pas l’ampleur et la force du résultat. Pourtant, j’ai senti durant le tournage que je retrouvais le plaisir de jouer. « Diamant 13 » m’a redonné le verbe. Curieux, non, pour un personnage qui parle si peu ?  » (Rires.)

Quant à Mat, le héros de ce polar à l’atmosphère crépusculaire, Depardieu s’est beaucoup attaché à lui. «C’est un personnage qui sort de nulle part, explique-t-il. À aucun moment il n’est fait référence à son passé. C’est un homme à part. Une force qui va, comme dirait Hugo. Il n’enquête pas. Il constate. Puis, il agit». Concernant le film, Depardieu conclut : « Tout est irréel dans ce film. Il y a de la mélancolie là-dedans. Très vite, on se rend compte que les situations ne sont pas retenues par l’ancre du réel. C’est ce manque de repères qui fait que le film se rapproche de la littérature… »

 

Diamant 13 , un film noir de Gilles Béat. Avec Gérard Depardieu, Olivier Marchal, Anne Coesens, Asia Argento. Durée : 100 minutes.

 

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply