Mar 17 2009

Petits Secrets en France

Published by at 02:44 under Screening Room

Source: http://www.dvdrama.com/news-32489-cine-petits-secrets.php

Adapté d’un best seller signé Jhemp Hoscheit, Petits Secrets (Perl oder Pica) apparaît comme une chronique familiale, située dans les années 60, dans une petite ville industrielle typique du sud du Luxembourg. Le cinéaste Pol Cruchten, connu pour avoir filmé le Michael Jackson History Tour, mais aussi Black Dju et Boys on the run, un long-métrage d’aventure tourné aux Etats-Unis en 2001, nous livre donc ici sa toute dernière mise en scène. Celle-ci a déjà remporté le Prix du Public du Cinéma Luxembourgeois et s’est classée parmi les dix meilleures entrées de l’année au box-office national. La découverte d’une très belle aventure.  PETITS SECRETS Un film de Pol Cruchten Avec Ben Hoscheit, André Jung, Nicole Max, Anouk Wagener, Luc Feit, Myriam Muller, Thierry Van Werveke Durée : 1h26


L’histoire se déroule en Octobre 1962, au centre de laquelle se trouve Norbi, qui vient tout juste d’atteindre ses 12 ans. Son père, très autoritaire, est propriétaire d’une librairie-papeterie qui fait également fonction de magasin pour articles religieux. Cette année-là, Norbi sera confronté à des mystères touchant à la sexualité, la religion et la guerre. Norbi va alors prendre conscience d’un nouveau « monde »… Mais est-ce bien la vérité ? Ces Petits secrets nous font penser à de nombreux cinéastes français. Parmi eux, Yves Robert,François TruffautClaude Berri ou bien encore Gérard Jugnot. Il s’en dégage en effet un regard sur la vie à la fois simple et réaliste, entre émotion et drôlerie, le tout sur fond d’une grande humanité. En outre, le réalisateur ne tombe pas dans la reconstitution historique « pompeuse », lisse et dénuée de toute âme. Au contraire, il se laisse aller à quelques fantaisies, et prend notamment la liberté d’apporter un point de vue original voire très personnel concernant l’apparence de certains personnages. Ainsi, la tante du jeune Norbi présente une extravagance d’une étonnante fraîcheur, de par ses costumes excessivement colorés mais aussi une coupe de cheveux que les Frères Farrellyn’auraient certainement pas dénigré.  Par la suite, Pol Cruchten demeure conventionnellement sage. Sa mise en scène se révèle plutôt sobre, et l’homme dépeint les différents personnages en se rapprochant au plus près de leur physique et de leur nature. Il en résulte tout de même une efficacité redoutable. On a ainsi l’impression de « lire » une sorte de journal intime, empli de sincérité et d’innocence juvénile.  Contre toute-attente, l’enfant est interprété par Ben Hoscheit, le propre fils de l’auteur. Mais bien plus qu’un simple pistonnage, l’acteur se montre ici particulièrement talentueux, d’une justesse et d’une précision implacables. Il fait également preuve d’une maturité surprenante. Ainsi, lorsqu’il commence à se rebeller contre l’autorité parentale, et particulièrement son père, il dégage une redoutable crédibilité, ce qui est souvent rare chez les jeunes comédiens de son âge. Le reste du casting se révèle d’ailleurs du même acabit. La famille de Norbi ainsi que son professeur forment des personnages truculents, entièrement dévoués au service de l’histoire. Dès lors, le spectacle est total, et il ne reste plus qu’à se laisser embarquer par ces « souvenirs » enfantins.  On rigole, on s’attendrit… Et surtout on se retrouve. Notre enfance réapparaît grâce à la magie du Septième Art. Cet enfant ressemble à celui que nous avons tous été. Petits secrets se regarde avec beaucoup de plaisir, qui ne demande qu’à être partagé… Gilles Botineau Retrouvez la galerie photos sur les pages suivantes… http://www.dvdrama.com/news-32489-cine-petits-secrets.php

Comments

comments

Source: http://www.dvdrama.com/news-32489-cine-petits-secrets.php

Adapté d’un best seller signé Jhemp Hoscheit, Petits Secrets (Perl oder Pica) apparaît comme une chronique familiale, située dans les années 60, dans une petite ville industrielle typique du sud du Luxembourg. Le cinéaste Pol Cruchten, connu pour avoir filmé le Michael Jackson History Tour, mais aussi Black Dju et Boys on the run, un long-métrage d’aventure tourné aux Etats-Unis en 2001, nous livre donc ici sa toute dernière mise en scène. Celle-ci a déjà remporté le Prix du Public du Cinéma Luxembourgeois et s’est classée parmi les dix meilleures entrées de l’année au box-office national. La découverte d’une très belle aventure.  PETITS SECRETS Un film de Pol Cruchten Avec Ben Hoscheit, André Jung, Nicole Max, Anouk Wagener, Luc Feit, Myriam Muller, Thierry Van Werveke Durée : 1h26


L’histoire se déroule en Octobre 1962, au centre de laquelle se trouve Norbi, qui vient tout juste d’atteindre ses 12 ans. Son père, très autoritaire, est propriétaire d’une librairie-papeterie qui fait également fonction de magasin pour articles religieux. Cette année-là, Norbi sera confronté à des mystères touchant à la sexualité, la religion et la guerre. Norbi va alors prendre conscience d’un nouveau « monde »… Mais est-ce bien la vérité ? Ces Petits secrets nous font penser à de nombreux cinéastes français. Parmi eux, Yves Robert,François TruffautClaude Berri ou bien encore Gérard Jugnot. Il s’en dégage en effet un regard sur la vie à la fois simple et réaliste, entre émotion et drôlerie, le tout sur fond d’une grande humanité. En outre, le réalisateur ne tombe pas dans la reconstitution historique « pompeuse », lisse et dénuée de toute âme. Au contraire, il se laisse aller à quelques fantaisies, et prend notamment la liberté d’apporter un point de vue original voire très personnel concernant l’apparence de certains personnages. Ainsi, la tante du jeune Norbi présente une extravagance d’une étonnante fraîcheur, de par ses costumes excessivement colorés mais aussi une coupe de cheveux que les Frères Farrellyn’auraient certainement pas dénigré.  Par la suite, Pol Cruchten demeure conventionnellement sage. Sa mise en scène se révèle plutôt sobre, et l’homme dépeint les différents personnages en se rapprochant au plus près de leur physique et de leur nature. Il en résulte tout de même une efficacité redoutable. On a ainsi l’impression de « lire » une sorte de journal intime, empli de sincérité et d’innocence juvénile.  Contre toute-attente, l’enfant est interprété par Ben Hoscheit, le propre fils de l’auteur. Mais bien plus qu’un simple pistonnage, l’acteur se montre ici particulièrement talentueux, d’une justesse et d’une précision implacables. Il fait également preuve d’une maturité surprenante. Ainsi, lorsqu’il commence à se rebeller contre l’autorité parentale, et particulièrement son père, il dégage une redoutable crédibilité, ce qui est souvent rare chez les jeunes comédiens de son âge. Le reste du casting se révèle d’ailleurs du même acabit. La famille de Norbi ainsi que son professeur forment des personnages truculents, entièrement dévoués au service de l’histoire. Dès lors, le spectacle est total, et il ne reste plus qu’à se laisser embarquer par ces « souvenirs » enfantins.  On rigole, on s’attendrit… Et surtout on se retrouve. Notre enfance réapparaît grâce à la magie du Septième Art. Cet enfant ressemble à celui que nous avons tous été. Petits secrets se regarde avec beaucoup de plaisir, qui ne demande qu’à être partagé… Gilles Botineau Retrouvez la galerie photos sur les pages suivantes… http://www.dvdrama.com/news-32489-cine-petits-secrets.php

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply