Jun 03 2012

Soirée en présence de MICHEL PICCOLI

Published by at 01:20 under Screening Room

SOURCE: http://www.vdl.lu

michel piccoli

Soirée en présence de MICHEL PICCOLI le 07.06!

France-Italie 1990 / vo / 107 ‘ / c / De : Louis Malle / Avec : Michel Piccoli, Miou-Miou, Michel Duchaussoy, Bruno Carette, François Berléand, Dominique Blanc

Pendant qu’au loin éclatent les révoltes de mai 68, Milou mène une vie insouciante dans sa grande maison à la campagne. Quand sa mère meurt, toute la famille accourt pour enterrer l’ancêtre et se partager l’héritage…

Autour du cadavre encore tiède de l’aïeule, Malle orchestre une sarabande dont la savante cacophonie n’est pas sans évoquer La Règle du jeu de Renoir. Plus qu’une toile de fond historique, Mai 68,abordé ici de façon ‘décalée’, fait office de catalyseur social, familial et individuel. Malle renvoie dos à dos ces personnages disparates et violemment typés, tiraillés entre leurs rêves (superbe scène du pique-nique ’euphorique’) et leurs égoïsmes les plus triviaux, source de dissonances et de conflits. Des bouffées imprévues de tendresse mélancolique viennent tempérer le cynisme ambiant, empêchant le récit de basculer dans l’aigreur misanthrope. Toute l’élégance du film réside dans ce constant souci de relativisation, cet art des contrastes à l’œuvre dans chaque séquence. L’interprétation, de surcroît, est tout à fait magique et Michel Piccoli fait ce qu’il sait le mieux faire : du Michel Piccoli !

Comments

comments

SOURCE: http://www.vdl.lu

michel piccoli

Soirée en présence de MICHEL PICCOLI le 07.06!

France-Italie 1990 / vo / 107 ‘ / c / De : Louis Malle / Avec : Michel Piccoli, Miou-Miou, Michel Duchaussoy, Bruno Carette, François Berléand, Dominique Blanc

Pendant qu’au loin éclatent les révoltes de mai 68, Milou mène une vie insouciante dans sa grande maison à la campagne. Quand sa mère meurt, toute la famille accourt pour enterrer l’ancêtre et se partager l’héritage…

Autour du cadavre encore tiède de l’aïeule, Malle orchestre une sarabande dont la savante cacophonie n’est pas sans évoquer La Règle du jeu de Renoir. Plus qu’une toile de fond historique, Mai 68,abordé ici de façon ‘décalée’, fait office de catalyseur social, familial et individuel. Malle renvoie dos à dos ces personnages disparates et violemment typés, tiraillés entre leurs rêves (superbe scène du pique-nique ’euphorique’) et leurs égoïsmes les plus triviaux, source de dissonances et de conflits. Des bouffées imprévues de tendresse mélancolique viennent tempérer le cynisme ambiant, empêchant le récit de basculer dans l’aigreur misanthrope. Toute l’élégance du film réside dans ce constant souci de relativisation, cet art des contrastes à l’œuvre dans chaque séquence. L’interprétation, de surcroît, est tout à fait magique et Michel Piccoli fait ce qu’il sait le mieux faire : du Michel Piccoli !

Comments

comments

No responses yet

Trackback URI | Comments RSS

Leave a Reply